100SILEX, de 0 à 100 s: Ă©tĂ©
1327 dictionnaire céline
L objectif de ce travail est de restituer l ensemble des usages de la langue de CĂ©line Ă  partir de son lexique. Il a Ă©galement pour but de tisser un rĂ©seau de rĂ©ferences en matiĂšre de critique cĂ©linienne quand celle-ci s interroge sur la langue. La prĂ©sente version ce projet n en est qu Ă  son dĂ©but. Elle sera complĂ©tĂ©e le plus rĂ©guliĂšrement possible. BientĂŽt, un moteur de recherche permettra d accĂ©der directement Ă  la dĂ©finition d un mot et Ă  ses occurrences. Ce travail part du principe selon lequel on ne peut comprendre l oeuvre de CĂ©line que si l on se penche sur les notions les plus Ă©videntes de la lecture, Ă  savoir la comprĂ©hension des mots qui forment une syntaxe elle-mĂȘme particuliĂšre, au service d un style qui souvent manie l ellipse et le sous-entendu. Cette dimension de la lecture, Ă©vidente pour beaucoup, l est moins pour ceux qui parlent une langue maternelle autre que le français. C est essentiellement Ă  eux qu est destinĂ© ce dictionnaire qui regroupe l ensemble des nĂ©ologismes et des termes argotiques les moins connus aujourd hui. Je me rĂ©fĂšre, chaque fois que possible, Ă  l Ă©dition de la PlĂ©iade, qui comprend Ă  ce jour quatre volumes (on annonce un cinquiĂšme de correspondance pour dans quelques annĂ©es). Il est bien entendu que le Vocabulaire populaire et argotique de Catherine ROUAYRENC de chaque volume, quoique lacunaire, constitue la rĂ©fĂ©rence principale. Toute reprise est indiquĂ©e comme telle. Autre ouvrage utile : le Dictionnaire du français non conventionnel paru chez Larousse, et dont Alain Rey est l un des rĂ©dacteurs. Un travail systĂ©matique permettra, d ici quelque temps, de multiplier les rĂ©fĂ©rences aux Ă©tudes dĂ©jĂ  publiĂ©es (notamment celles de A. Juilland, de l UniversitĂ© de Stanford). a b c d e f g h i j k l m n o p q r s t u v x y z a> [accueil] [ateliers] [culture Ă  cluj] [lectorat] [Ă©crivez-nous] A ABIBOCHER (S ) vb. pron. NĂ©ologisme formĂ© Ă  partir de rabibocher (rĂ©concilier quelqu’un avec quelqu’un d’autre). Signifie dont se lier d amitiĂ©. Le glossaire de la PlĂ©iade indique qu en emploi transitif, veut dire Ă©galement mettre en Ă©tat . ‘Se mettre bien avec la mort, qu’elle leur fasse pas de mal Ă  eux, leur cher ‘eux’, le moment venu
 leur moment
 s’abibocher avec elle !
’ FI, 11. Ça m abiboche pour La Villette. PlĂ©iade IV, App. II, 616. * ABÎMER vb. tr. D aprĂšs le glossaire de la PlĂ©iade IV, maltraiter quelqu un en paroles. Il m a abĂźmĂ©, hein ? Jules ? FII, 183. * ACHARNERIE n. f. NĂ©ologisme Ă  partir de acharnement. Une acharnerie d intempĂ©rie! rarissime! F1, 17.
http://duclos.tripod.com/Dictiona.htm

1247 Les commandes dos de Windows
Panneau de configuration * ACCESS.CPL : ouvre les options d'accessibilitĂ© (Pour XP uniquement) * APPWIZ.CPL : ouvre l'outil Ajouter/Supprimer un programme * AZMAN.MSC : ouvre le gestionnaire d'autorisations (Pour Vista uniquement) * CERTMGR.MSC : ouvre les certificats pour l’utilisateur actuel * CLICONFG : ouvre la configuration des clients SQL * COLLAB.CPL : ouvre le voisinage immĂ©diat (Pour Vista uniquement) * COMEXP.MSC ou bien DCOMCNFG : ouvre l'outil services et composants (Pour Vista uniquement) * COMPMGMT.MSC : ouvre l'outil de gestion de l'ordinateur * COMPUTERDEFAULTS : ouvrir l’outil des programmes par dĂ©faut (Pour Vista uniquement) * CONTROL /NAME MICROSOFT.BACKUPANDRESTORECENTER : ouvre le centre de sauvegarde et de restauration (Pour Vista uniquement). Tutoriel ICI * CONTROL ADMINTOOLS : ouvre les outils d'administrations * CONTROL COLOR : ouvre les paramĂštres de l'apparence * CONTROL FOLDERS : ouvre les options de dossiers * CONTROL FONTS : ouvre le gestionnaire de polices * CONTROL INTERNATIONAL ou bien INTL.CPL : ouvre les options rĂ©gionales et linguistiques * CONTROL KEYBOARD : ouvre les propriĂ©tĂ©s du clavier * CONTROL MOUSE ou bien MAIN.CPL : ouvre les propriĂ©tĂ©s de la souris * CONTROL PRINTERS : ouvre les imprimantes et les fax disponibles * CONTROL USERPASSWORDS : ouvre l’éditeur des comptes utilisateurs * CONTROL USERPASSWORDS2 ou bien NETPLWIZ : contrĂŽle les utilisateurs et leurs accĂšs< * CONTROL : ouvre le panneau de configuration * CREDWIZ : ouvre l’outil de sauvegarde et restauration des mots de passe des utilisateurs (Pour Vista uniquement) * DESK.CPL : ouvre les paramĂštres d'affichage * DEVMGMT.MSC : ouvre les gestionnaire de pĂ©riphĂ©riques. Tutoriel ICI * DRWTSN32 : ouvre Dr. Watson (Pour XP uniquement) * DXDIAG : ouvre l'outil de diagnostic DirectX * EVENTVWR ou bien EVENTVWR.MSC : ouvre l'observateur d'Ă©vĂšnements * FSMGMT.MSC : ouvre les dossiers partagĂ©s * GPEDIT.MSC : ouvre l’éditeur des stratĂ©gies de groupe (Pour les Ă©ditions professionnelles et plus de Windows) * HDWWIZ.CPL : ouvre l'assistant ajout de matĂ©riels * INFOCARDCPL.CPL : ouvre l'assistant compatibilitĂ© des programmes * IRPROPS.CPL : ouvre le gestionnaire d'infrarouge * ISCSICPL : ouvre l'outil de configuration de l'initiateur ISCI Microsoft (Pour Vista uniquement) * JOY.CPL : ouvre l'outil de contrĂŽleur de jeu * LPKSETUP : ouvre l’assistant d’installation et dĂ©sinstallation des langues d’affichage (Pour Vista uniquement) * LUSRMGR.MSC : ouvre l’éditeur des utilisateurs et groupes locaux * MDSCHED : ouvre l'outil de diagnostics de la mĂ©moire Windows (Pour Vista uniquement) * MMC : ouvre une nouvelle console vide * MMSYS.CPL : ouvre les paramĂštres de sons * MOBSYNC : ouvre le centre de synchronisation * MSCONFIG : ouvre l'outil de configuration du systĂšme * NAPCLCFG.MSC : ouvre l'outil de configuration du client NAP (Pour Vista uniquement) * NTMSMGR.MSC : ouvre le gestionnaire des supports de stockage amovibles * NTMSOPRQ.MSC : ouvre les demandes de l'opĂ©rateur de stockage amovible * ODBCAD32 : ouvre l'administrateur de sources de donnĂ©es ODBC * OPTIONALFEATURES : ouvre l’outil Ajouter/Supprimer des composants Windows (Pour Vista uniquement) * PERFMON ou bien PERFMON.MSC : ouvre le moniteur de fiabilitĂ© et de performances Windows. * POWERCFG.CPL : ouvre le gestionnaire des modes d’alimentation (Pour Vista uniquement) * REGEDIT ou bien REGEDT32 (Pour Vista uniquement) : ouvre l'Ă©diteur de registre * REKEYWIZ : ouvre le gestionnaire des certificats de chiffrement de fichiers (Pour Vista uniquement) * RSOP.MSC : ouvre le jeu de stratĂ©gie rĂ©sultant * SECPOL.MSC : ouvre les paramĂštres de sĂ©curitĂ©s locales * SERVICES.MSC : ouvre le gestionnaire de services * SLUI : ouvre l’assistant d’activation de Windows (Pour Vista uniquement) * SYSDM.CPL : ouvre les propriĂ©tĂ©s systĂšme * SYSEDIT : ouvre l’éditeur de configuration systĂšme (Attention, Ă  manipuler avec prudence) * SYSKEY : ouvre l’utilitaire de protection de la base de donnĂ©es des comptes Windows (Attention, Ă  manipuler avec extrĂȘme prudence !) * SYSPREP: ouvre le dossier contenant l'outil de prĂ©paration du systĂšme (Pour Vista uniquement) * TABLETPC.CPL : ouvre les paramĂštres pour Tablet pc (Pour Vista uniquement) * TASKSCHD.MSC ou bien CONTROL SCHEDTASKS : ouvre le planificateur de tĂąches (Pour Vista uniquement) * TELEPHON.CPL : ouvre l'outil de connexion tĂ©lĂ©phonique * TIMEDATE.CPL : ouvre les paramĂštres de l'heure et de la date * TPM.MSC : ouvre l'outil gestion de module de plateforme sĂ©curisĂ©e sur l'ordinateur local (Pour Vista uniquement) * UTILMAN : ouvre les options d’ergonomie (Pour Vista uniquement) * VERIFIER : ouvre le gestionnaire de vĂ©rification des pilotes * WMIMGMT.MSC : ouvre Windows Management Infrastructure * WSCUI.CPL : ouvre le centre de sĂ©curitĂ© Windows * WUAUCPL.CPL : ouvre le service de mise Ă  jour Windows (Pour XP uniquement) Programmes et outils Windows * %WINDIR%\SYSTEM32\RESTORE\RSTRUI.EXE : ouvre l’outil de restauration de systĂšme (Pour XP uniquement). Tutoriel ICI * CALC : ouvre la calculatrice * CHARMAP : ouvre la table des caractĂšres * CLIPBRD : ouvre le presse papier (Pour XP uniquement, pour l'ajouter Ă  Vista voir ICI) * CMD : ouvre l'invite de commandes * DIALER : ouvre le numĂ©rateur tĂ©lĂ©phonique de Windows * DVDPLAY : ouvre votre lecteur DVD * EUDCEDIT : ouvre l’éditeur de caractĂšres privĂ©s * EXPLORER : ouvre l'explorateur Windows * FSQUIRT : Assistant transfert Bluetooth * IEXPLORE : ouvre Internet explorer * IEXPRESS : ouvre l’assistant de crĂ©ation des archives auto-extractibles. Tutoriel ICI * JOURNAL : ouvre un nouveau journal (Pour Vista uniquement) * MAGNIFY : ouvre la loupe * MBLCTR : ouvre le centre de mobilitĂ© de Windows (Pour Vista uniquement) * MIGWIZ : ouvre l'outil de transfert de fichiers et de paramĂštres Windows (Pour Vista uniquement) * MIGWIZ.EXE : ouvre l'outil de transfert de fichiers et de paramĂštres Windows (pour XP uniquement) * MOVIEMK : ouvre Windows Movie Maker * MRT : lance l’utilitaire de suppression de logiciel malveillant. Tutoriel ICI * MSDT : ouvre l’outil de diagnostics et support Microsoft * MSINFO32 : ouvre les informations systĂšme * MSPAINT : ouvre Paint * MSRA : ouvre l'assistance Ă  distance Windows * MSTSC : ouvre l'outil de connexion du bureau a distance * NOTEPAD : ouvre le bloc-notes * OSK : ouvre le clavier visuel. Tutoriel ICI * PRINTBRMUI : ouvre l'assistant de migration d'imprimante (Vista uniquement) * RSTRUI : ouvre l'outil de restauration du systĂšme (Pour Vista uniquement) * SIDEBAR : ouvre le volet Windows (Pour Vista uniquement) * SIGVERIF : ouvre l'outil de vĂ©rification des signatures de fichiers * SNDVOL : ouvre le mĂ©langeur de volume * SNIPPINGTOOL : ouvre l'outil capture d'Ă©cran (Pour Vista uniquement). Tutoriel ICI * SOUNDRECORDER : ouvre le magnĂ©tophone * STIKYNOT : ouvre le pense-bĂȘte (Pour Vista uniquement) * TABTIP : ouvre le panneau de saisie Tablet PC (Pour Vista uniquement) * TASKMGR : ouvre le gestionnaire des tĂąches Windows * WAB : ouvre les contacts (Pour Vista uniquement) * WERCON : ouvre l'outil de rapports et de solutions aux problĂšmes (Pour Vista uniquement) * WINCAL : ouvre le calendrier Windows (Pour Vista uniquement) * WINCHAT : ouvre le logiciel Microsoft de chat en rĂ©seau (Pour Windows XP uniquement) * WINDOWSANYTIMEUPGRADE : permet la mise Ă  niveau de Windows Vista * WINVER : ouvre la fenĂȘtre pour connaĂźtre votre version Windows * WINWORD: ouvre Word (s'il est installĂ©) * WMPLAYER : ouvre le lecteur Windows Media * WRITE ou bien Wordpad : ouvre Wordpad Gestion des disques * CHKDSK : effectue une analyse de la partition prĂ©cisĂ©e dans les paramĂštres de la commande (Pour plus d’informations, tapez CHKDSK /? dans l’invite de commande CMD) * CLEANMGR : ouvre l'outil de nettoyage de disque * DEFRAG: DĂ©fragmente le disque dur (pour savoir comment utiliser, c'est ici ) * DFRG.MSC : ouvre l’outil de dĂ©fragmentation de disque * DISKMGMT.MSC : ouvre le gestionnaire de disques * DISKPART : ouvre l’outil de partitionnement (un peu lourd Ă  manipuler) Gestion des rĂ©seaux et Internet * CONTROL NETCONNECTIONS ou bien NCPA.CPL : ouvre les connexions rĂ©seau * FIREWALL.CPL : ouvre le pare-feu Windows * INETCPL.CPL : ouvre les propriĂ©tĂ©s internet * IPCONFIG : affiche les configurations des adresses IP sur l’ordinateur (Pour plus d’informations, tapez IPCONFIG /? dans l’invite de commande CMD) * NETSETUP.CPL : ouvre l’assistant configuration rĂ©seau (Pour XP uniquement) * WF.MSC : ouvre les fonctions avancĂ©es du pare-feu Windows (Pour Vista uniquement). Tutoriel ICI * À VOIR ÉGALEMENT : Commandes IP relatives aux rĂ©seaux sous Windows Commandes IP relatives aux rĂ©seaux sous Windows Il est parfois trĂšs utile de connaĂźtre les commandes IP, pour analyser voire configurer ses rĂ©seaux TCP/IP. Voici la liste de ces commandes Ă  utiliser dans une fenĂȘtre DOS : * Ping * Tracert * IpConfig * NetStat * Route * Arp * NbtStat * Telnet * Hostname * Ftp * NsLookUp * NetSh ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------ PING : Teste la connexion rĂ©seau avec une adresse IP distante ping -t [IP ou host] ping -l 1024 [IP ou host] * L’option -t permet de faire des pings en continu jusqu’à Ctrl-C. o Si vous avez prĂ©cisĂ© l'option -t vous pouvez Ă  tout moment avoir des statistiques sans interrompre les requĂȘtes ping en appuyant sur Ctrl+Attn (aussi nommĂ© Ctrl+Pause) Cette commande est aussi utile pour gĂ©nĂ©rer une charge rĂ©seau en spĂ©cifiant la taille du paquet avec l’option -l et la taille du paquet en octets. --------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------- TRACERT : Affiche toutes les adresses IP intermĂ©diaires par lesquelles passe un paquet entre la machine locale et l’adresse IP spĂ©cifiĂ©e. tracert [@IP ou nom du host] tracert -d [@IP ou nom du host] Cette commande est utile si la commande ping ne donne pas de rĂ©ponse, afin d'Ă©tablir Ă  quel niveau la connexion est dĂ©faillante. -------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------- IPCONFIG : Affiche ou rafraĂźchit la configuration rĂ©seau TCP/IP ipconfig /all [/release [carte]] [/renew [carte]] /flushdns /displaydns /registerdns [-a] [-a] [-a] Cette commande, exĂ©cutĂ©e sans option, affiche l’adresse IP en cours, le masque rĂ©seau ainsi que la passerelle par dĂ©faut au niveau des interfaces rĂ©seau connues sur la machine locale. * /all: Affiche toute la configuration rĂ©seau, y compris les serveurs DNS, WINS, bail DHCP, etc ... * /renew [carte]: Renouvelle la configuration DHCP de toutes les cartes (si aucune carte n'est spĂ©cifiĂ©e) ou d'une carte spĂ©cifique avec le paramĂštre carte. Le nom de carte est celui qui apparaĂźt avec ipconfig sans paramĂštre. * /release [carte]: Envoie un message DHCPRELEASE au serveur DHCP pour libĂ©rer la configuration DHCP actuelle et annuler la configuration d'adresse IP de toutes les cartes (si aucune carte n'est spĂ©cifiĂ©e) ou d'une carte spĂ©cifique avec paramĂštre carte. Ce paramĂštre dĂ©sactive TCP/IP pour les cartes configurĂ©es de maniĂšre Ă  obtenir automatiquement une adresse IP. * /flushdns: Vide et rĂ©initialise le cache de rĂ©solution du client DNS. Cette option est utile pour exclure les entrĂ©es de caches nĂ©gatives ainsi que toutes les autres entrĂ©es ajoutĂ©es de façon dynamique. * /displaydns: Affiche le cache de rĂ©solution du client DNS, qui inclut les entrĂ©es prĂ©chargĂ©es Ă  partir du fichier des hĂŽtes locaux ainsi que tous les enregistrements de ressources rĂ©cemment obtenus pour les requĂȘtes de noms rĂ©solues par l'ordinateur. Le service Client DNS utilise ces informations pour rĂ©soudre rapidement les noms frĂ©quemment sollicitĂ©s, avant d'interroger ses serveurs DNS configurĂ©s. * /registerdns: Actualise tous les baux DHCP et rĂ©inscrit les noms DNS. ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------ NETSTAT : Affiche l’état de la pile TCP/IP sur la machine locale NETSTAT [-a] [-e] [-n] [-s] [-p proto] [-r] [intervalle] * -a Affiche toutes les connexions et ports d'Ă©coute (Les connexions cĂŽtĂ© serveur sont normalement inhibĂ©es). * -e Affiche les statistiques Ethernet. Peut ĂȘtre combinĂ©e avec l'option -s. * -n Affiche les adresses et les numĂ©ros de port sous forme numĂ©rique. * -p proto Affiche les connexions pour le protocole spĂ©cifiĂ© par proto; proto peut ĂȘtre TCP ou UDP. UtilisĂ© avec l'option -s pour afficher des statistiques par protocole, proto peut ĂȘtre TCP, UDP, ou IP. * -r Affiche le contenu de la table de routage. * -s Affiche les statistiques par protocole. Par dĂ©faut, des statistiques sur TCP, UDP et IP sont visualisĂ©es; l'option -p peut ĂȘtre utilisĂ©e pour spĂ©cifier un sous-ensemble du dĂ©faut. * intervalle: RĂ©affiche les statistiques sĂ©lectionnĂ©es, avec une pause de "intervalle" secondes entre chaque affichage. Appuyez sur Ctrl+C pour arrĂȘter l'affichage des statistiques. * -abnov Affiche les processus qui utilisent la connexion internet (Adresse IP local, port, adress IP distante et le PID du processus qui utilise la connexion ainsi que son nom). ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------- ROUTE : Affiche ou modifie la table de routage ROUTE [-f] [commande [destination] [MASK masque rĂ©seau] [passerelle] * -f Efface les tables de routage de toutes les entrĂ©es de passerelles. UtilisĂ© conjointement Ă  une des commandes, les tables sont effacĂ©es avant l'exĂ©cution de la commande. * -p Rend rĂ©manente l’entrĂ©e dans la table aprĂšs le reboot de la machine * commande SpĂ©cifie une des quatre commandes : o DELETE: Efface un itinĂ©raire. o PRINT: Affiche un itinĂ©raire. o ADD: Ajoute un itinĂ©raire. o CHANGE: Modifie un itinĂ©raire existant. * destination: SpĂ©cifie l'hĂŽte. * MASK: Si le mot clĂ© MASK est prĂ©sent, le paramĂštre suivant est interprĂ©tĂ© comme le paramĂštre masque rĂ©seau. * masque rĂ©seau: Fourni, il spĂ©cifie la valeur de masque de sous-rĂ©seau Ă  associer Ă  cette entrĂ©e d'itinĂ©raire. Non spĂ©cifiĂ©, il prend la valeur par dĂ©faut 255.255.255.255. * passerelle: SpĂ©cifie la passerelle. * METRIC: SpĂ©cifie le coĂ»t mĂ©trique pour la destination ---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------- ARP : RĂ©solution des adresses IP en adresses MAC. Affiche et modifie les tables de traduction des adresses IP en adresses physiques utilisĂ©es par le protocole de rĂ©solution d'adresses ARP. ARP -s adr_inet adr_eth [adr_if] ARP -d adr_inet [adr_if] ARP -a [adr_inet] [-N adr_if] * -a Affiche les entrĂ©es ARP actives en interrogeant le protocole de donnĂ©es actif. Si adr_inet est spĂ©cifiĂ©, seules les adresses IP et physiques de l'ordinateur spĂ©cifiĂ© sont affichĂ©es. Si plus d'une interface rĂ©seau utilise ARP, les entrĂ©es de chaque table ARP sont affichĂ©es. * -g Identique Ă  -a. * adr_inet SpĂ©cifie une adresse internet. * -N adr_if Affiche les entrĂ©es ARP pour l'interface rĂ©seau spĂ©cifiĂ©e par adr_if. * -d Efface l'hĂŽte spĂ©cifiĂ© par adr_inet. * -s Ajoute l'hĂŽte et associe l'adresse Internet adr_inet avec l'adresse physique adr_eth. L'adresse physique est donnĂ©e sous forme de 6 octets hexadĂ©cimaux sĂ©parĂ©s par des tirets. L'entrĂ©e est permanente. * adr_eth SpĂ©cifie une adresse physique. * adr_if PrĂ©cisĂ©e, elle spĂ©cifie l'adresse Internet de l'interface dont la table de traduction des adresses devrait ĂȘtre modifiĂ©e. Non prĂ©cisĂ©e, la premiĂšre interface applicable sera utilisĂ©e. --------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------- NBTSTAT : Mise Ă  jour du cache du fichier Lmhosts. Affiche les statistiques du protocole et les connexions TCP/IP actuelles utilisant NBT (NetBIOS sur TCP/IP). NBTSTAT [-a Nom Distant] [-A adresse IP] [-c] [-n] [-r] [-R] [-s] [S] [intervalle] * -a (Ă©tat carte) Liste la table de noms de la machine distante (nom connu). * -A (Ă©tat carte) Liste la table de noms de la machine distante (adresse IP). * -c (cache) Liste le cache de noms distants y compris les adresses IP. * -n (noms) Liste les noms NetBIOS locaux. * -r (rĂ©solus) Liste les noms rĂ©solus par diffusion et via WINS. * -R (Recharge) Purge et recharge la table du cache de noms distantes. * -S (Sessions) Liste la table de sessions avec les adresses destination IP. * -s (sessions) Liste la table de sessions convertissant les adresses de destination IP en noms d'hĂŽtes via le fichier hĂŽtes. Un Exemple : nbtstat -A @IP Cette commande renvoie le nom NetBIOS, nom du systĂšme, les utilisateurs connectĂ©s ...de la machine distante. -------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------- TELNET telnet telnet La commande telnet permet d'accĂ©der en mode Terminal (Ecran passif) Ă  un host distant. Elle permet Ă©galement de vĂ©rifier si un service quelconque TCP tourne sur un serveur distant en spĂ©cifiant aprĂšs l’adresse IP le numĂ©ro de port TCP. C’est ainsi que l’on peut tester si le service SMTP, par exemple, tourne sur un serveur Microsoft Exchange en utilisant l’adresse IP du connecteur SMTP et puis 25 comme numĂ©ro de port. Les ports les plus courants sont : * ftp (21), * telnet (23), * smtp (25), * www (80), * kerberos (88), * pop3 (110), * nntp (119) * et nbt (137-139). --------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------- HOSTNAME : Affiche le nom de la machine Ftp FTP: Client de tĂ©lĂ©chargement de fichiers ftp –s: * -s cette option permet de lancer des FTP en mode batch : spĂ©cifie un fichier textuel contenant les commandes FTP. --------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------- NsLookUp: envoie des requĂȘtes DNS sur un serveur DNS au choix nslookup [domaine] [serveur dns] La commande NsLookUp permet d'envoyer des requĂȘtes DNS Ă  un serveur. Par dĂ©faut, si vous ne mettez pas le serveur DNS, la commande utilisera celui qui est configurĂ© pour votre interface rĂ©seau (celui que vous utilisez pour naviguer sur internet, par exemple) mais vous pouvez forcer l'utilisation d'un autre serveur. Par exemple, pour demander au serveur DNS 10.0.0.3 l'adresse IP correspondante Ă  l'adresse www.commentcamarche.net: nslookup www.commentcamarche.net 10.0.0.3 * Si vous ne prĂ©cisez aucun paramĂštre pour nslookup, un shell s'ouvrira en attente de requĂȘtes de votre part. -------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------- Netsh (network shell : shell rĂ©seau) est un utilitaire en ligne de commande inclus dans la gamme des systĂšmes d'exploitation Windows NT (NT, 2000, XP, 2003 Serveur, Vista) Ă  partir de Windows 2000. Il permet la configuration du rĂ©seau, localement ou Ă  distance. Une utilisation classique de netsh est la rĂ©initialisation de la pile TCP/IP Ă  ses paramĂštres d'origines (Sous Windows 98, cette opĂ©ration nĂ©cessitait la rĂ©installation de l'adaptateur TCP/IP). Dans ce mode, vous devez fournir Ă  la commande un fichier journal (log). Celui-ci sera rempli avec les valeurs affectĂ©es par netsh. Netsh permet aussi (entre autres) de changer l'adresse IP de la machine. Exemples d'utilisations : - RĂ©initialisation de la pile TCP/IP : netsh interface ip reset C:\resetlog.txt - Adresse IP statique : netsh interface ip set address local static 123.123.123.123 255.255.255.0 - Adresse IP dynamique : netsh interface ip set address name="Connexion au rĂ©seau local" source=dhcp - Netsh et IPv6 : Netsh peut Ă©galement ĂȘtre utilisĂ© pour lire des informations provenant de la pile IPv6, cette commande est plus facile Ă  utiliser que la commande IPv6.exe et fournit quasiment le mĂȘme niveau d'information. Pour afficher votre adresse IPv6 en utilisant netsh : netsh interface ipv6 show address Autres commandes * %HOMEDRIVE% : ouvre l'explorateur sur la partition ou le systĂšme d'exploitation est installĂ© * %HOMEPATH% : ouvre le dossier d'utilisateur connectĂ© actuellement C:\Documents and settings\[nom d'utilisateur] * %PROGRAMFILES% : ouvre le dossier d’installation d’autres programmes (Program Files) * %TEMP% ou bien %TMP% : ouvre le dossier temporaire * %USERPROFILE% : ouvre le dossier du profil de l'utilisateur connectĂ© actuellement * %WINDIR% ou bien %SYSTEMROOT% : ouvre le dossier d’installation de Windows * %WINDIR%\system32\rundll32.exe shell32.dll,Control_RunDLL hotplug.dll : affiche la fenĂȘtre "Supprimer le pĂ©riphĂ©rique en toute sĂ©curitĂ©" * AC3FILTER.CPL : ouvre les propriĂ©tĂ©s du filtre AC3 (Si installĂ©) * FIREFOX : lance Mozilla FireFox (Si installĂ©) * JAVAWS : Visualise le cache du logiciel JAVA (Si installĂ©) * LOGOFF : ferme la session actuelle * NETPROJ : autorise ou pas la connexion Ă  un projecteur rĂ©seau (Pour Vista uniquement) * VĂ©rificateur des fichiers systĂšme (NĂ©cessite un CD de Windows si le cache n’est pas disponible): (Tutoriel ICI) o SFC /SCANNOW : scanne immĂ©diatement tous les fichiers systĂšme et rĂ©pare les fichiers endommagĂ©s o SFC /VERIFYONLY : scanne seulement les fichiers systĂšme o SFC /SCANFILE="nom et chemin de fichier" : scanne le fichier prĂ©cisĂ©, et le rĂ©pare s’il est endommagĂ© o SFC /VERIFYFILE="nom et chemin de fichier" : scanne seulement le fichier prĂ©cisĂ© o SFC /SCANONCE : scanne les fichiers systĂšme au prochain redĂ©marrage o SFC /REVERT : remet la configuration initiale (Pour plus d’informations, tapez SFC /? dans l’invite de commande CMD. * SHUTDOWN : Ă©teint Windows * SHUTDOWN –A : interrompe l’arrĂȘt de Windows * VSP1CLN : supprime le cache d'installation du service pack 1 de Vista (Tutoriel ICI) CrĂ©er votre propre commande Pour ceux qui aiment tout faire avec le clavier, il est possible de crĂ©er vos propres commandes exĂ©cutables dans Menu dĂ©marrer > ExĂ©cuter. Nous allons prendre l'exemple de la commande netnavig qui exĂ©cutera Mozilla FireFox. * Ouvrez la base de registre. * Allez vers la clĂ© HKEY_LOCAL_MACHINE puis les sous-clĂ©s successives \SOFTWARE\Microsoft\Windows\CurrentVersion\App Paths * Allez dans le menu Édition > Nouveau > ClĂ© et donnez-lui le nom netnavig.exe * Faites un double-clic sur la valeur que vous venez de crĂ©er, puis allez de nouveau dans le menu Édition > Nouveau > Valeur ChaĂźne et donnez-lui le nom Path * Faites encore un double-clic sur la valeur crĂ©Ă©e et entrez le chemin complet de l'application que vous voudrez lancer, dans notre exemple c'est C:\Program Files\Mozilla Firefox, puis validez. Il est possible de copier ce chemin Ă  partir de la barre d'adresse de l'explorateur directement. * Un autre double-clic sur la valeur (par dĂ©faut) et entrez l'exĂ©cutable de l'application avec son chemin complet : C:\Program Files\Mozilla Firefox\firefox, dans notre exemple. Ensuite, validez et fermez l'Ă©diteur de registre. Ainsi vous pouvez exĂ©cuter Mozilla Firefox juste en faisant: Menu dĂ©marrer > ExĂ©cuter > taper netnavig et valider. Vous pouvez faire la mĂȘme chose pour toutes les applications auxquelles vous voulez un accĂšs rapide avec le clavier.
http://www.artup-concept.com/commandes-dos-de-windows.html

1239 Photocapteurs, propriétés et exemples d'application. Amplification
photocapteur, photodiode, photorésistance, amplificateur de tension
http://www.scientillula.net/MPI/tp11_photocapteurs/tp11_photocapteurs.html

976 Top 50 Virtuel 1985 - Les Archives des Annïżœes 80
Faites évoluer le Top 50 Virtuel en temps réel !! C'est trÚs simple : il suffit de vous rendre sur la fiche du groupe ou interprÚte de votre choix, puis de voter pour vos titres préférés. fan,fans,années 80,annees 80,80's,80s,musique,top,top 50,hit,hits,tube,tubes,interprete,groupe,chanteur,chanteuse,titre,chanson,new wave,hard rock,heavy metal,funky,variété,disque,vinyl,45 tours,33 tours,maxi,hits,cinema,television,tv,series,culte,dessin anime,emission,forum,commentaire,souvenirs,discussion,image,photo,document,annuaire,archives,1980,1981,1982,1983,1984,1985,1986,1987,1988,1989
http://www.archives80.com/musique/top-50/1985

972 cowon iaudio X5 [topic unique]
pourquoi les balladeurs cowon sont biens ?et le X5 en particulier... -son irrĂ©prochable et puissant (trop pour la lĂ©gislation francaise d'ailleurs, il peut dĂ©passer les 100db, evidemment avec un casque c'est trĂšs mauvais entre les mains de crĂ©tins qui le poussent Ă  fond, mais avec des petites enceintes non-amplifiĂ©es ca peut ĂȘtre utile ) -pas cher du tout par rapport au matos -veritablement UMS et mĂȘme usb on the go -coque entiĂšrement en alu, et design sympa je trouve, qui donne une bonne impression de "plein" -autaunomie! surtout les modĂšles L en quoi ca vaut le coup un L chez cowon? ca sert simplement Ă  passer de 14 heures non-stop Ă  35! -radio FM intĂ©grĂ©e -enregistreur numĂ©rique/dictaphone intĂ©grĂ© -egaliser 5 bandes personalisables, et effets psychoacoustiques -un ecran TFT de qualitĂ© , pas trĂšs grand (160x128), mais il permet un bon bonus, lire des videos, pour de vrai! le X5 n'est pas un video player, (et cowon sort un video player bientĂŽt alors ca aurait pas Ă©tĂ© dans leur intĂ©rĂȘt ) mais pour le mĂȘme prix voire moins cher qu'un sur-populaire ipod, ca peut ĂȘtre sympa quand mĂȘme -capacitĂ© de 20, 30, et bientĂŽt 60Go ; et des modĂšles 30L (alors que les M3L par exemple sont limitĂ©s Ă  20Go) et attention le meilleur sur la fin, support OGG, MP3, WMA,ASF et mĂȘme FLAC, ce qui est dĂ©jĂ  plus rare,ainsi que JPEG et MPEG4!, mais il ne supporte pas les DRM avec le firmware actuel je crois (quelqu'un confirme?) mais Ă©tant assez puissant pour lire des videos, le support de codecs variĂ©s n'est donc limitĂ© que par le firmware en accessoire, -la telecommande la plus complĂšte qui existe sur un player MP3 (la mĂȘme qu'avec un M3 simplement) -une station dock (cradle) -une houssette iaudio sympathique donc pour moi , c'est un balladeur ultime, d'un fabricant corĂ©en encore mĂ©connu des masses, mais jugez par vous mĂȘme la critique unanime: LES REVIEWS >>>prise en main par spaceturtle<<<, avec photos et tĂ©lĂ©commande, ici mĂȘme! http://forum.hardware.fr/forum2.ph [...] w=0&nojs=0 akihabara news (plein de photos) http://www.akihabaranews.com/revue_48.html ZDnet http://www.zdnet.fr/produits/mater [...] m?tab=test generationMP3 http://www.generationmp3.com/forum [...] ntry242882 et encore http://www.generationmp3.com/forum [...] 22069.html DAPreview (in english) http://www.dapreview.net/content.php?review.201 200 photos dans la gallerie iaudiophile (in english) http://www.iaudiophile.net/content.php?review.24.0 bon test avec benchs et tout mp3.com (in english) http://www.mp3.com/tech/players_31447897_review.php sondage X5 vs Ipod, mais qui gagne donc? et de combien? http://reviews.cnet.com/4520-3000_7-6245404.html les commentaires des ipodiens sont hilarants ("si je voulais des fonctions qui servent Ă  rien et 2 heures d'autonomie j'acheterai un archos!" )
http://forum.hardware.fr/hfr/VideoSon/Materiel/unique-iaudio-x5-sujet_85395_132.htm

946 docs synth
- 360 SYSTEMS DIGITAL KEYBOARD brochure / prix / pub 1983 - 360 SYSTEMS MIDI BASS user manual - ACCESS VIRUS catalogue été 2004 - ACCESS VIRUS user manual - ACCESS VIRUS OS4 user manual - ACCESS VIRUS TI brochure 2004 - ACCESS VIRUS TI user manual os1.0 - ALESIS HR 16-MMT 8 brochure - ALESIS HR 16-16B-MMT8 user manual - ALESIS HR16-MMT8 banc essai disc international avril 1988 - ALESIS HR16-MMT8 pub numéra - VOCODER X-32 user manual / sons - XPASS FILTER user manual - SEMblance banc essai keyboards allemagne 2004 - SEMblance user manual - FilteredCOFFEE user manual - DROID 3 brochure - VOSTOK user manual - VOSTOK test electronic musician février 2003 - VOSTOK test keys allemagne - VOSTOK keyboard japon mai 2003 - AKAI AX73 brochure (avril 1986) - AKAI AX80 banc essai sono - AKAI AX80 brochure - AKAI EVI 1000 user manual - AKAI EWI 1000-EVI 1000-EVW 2000 banc essai sono - AKAI EWI 3020 user manual - AKAI EWI 3030m user manual - AKAI ME série banc essai sono (10D 15F, 20A) - AKAI ME série banc essai guitare claviers janvier 1986 (10D, 15F, 20A) - AKAI ME série brochure (juin 1985) - AKAI ME20A user manual - AKAI ME25S brochure - AKAI ME30P user manual - AKAI ME30P brochure - AKAI ME30PII user manual - AKAI MX73 brochure - AKAI S612 brochure - AKAI S612 banc essai sono - AKAI S900 banc essai sono - AKAI S900 brochure (avril 1986) - AKAI S900 carte marion system - import numéra - AKAI S1000 banc essai sono - AKAI S1100 user manual - AKAI SG01P user manual - AKAI SG01V user manual - AKAI U4 phrase trainer brochure - AKAI VX90 brochure (avril 1986) - AKAI VX90 banc essai sono - AKAI XR 10 brochure - AKAI PEQ6 - MB76 banc essai sono - AKAI pub - AKAI catalogue gamme 86 - ARP AVATAR brochure publicitaire / modulaire façon 2600 / - ARP AXXE banc essai disc international / pub keyboards 1976 / pub keyboards 1977 - ARP CENTAUR article disc international 1978 - ARP CHROMA brochure publicitaire - ARP EXPLORER service manual / patch book - ARP ODYSSEY banc essai sono / brochure / pub keyboards 1975 / pub1 - ARP OMNI pub disc 1976 / pub omni 2 1979 / voir atelier chok - ARP POLARIS brochure - ARP PRELUDE pub 1983 - ARP PRODGX banc essai sono - ARP QUADRA banc essai sono / pub - ARP QUARTET service manual / pub - ARP LITTLE BROTHER 2950 schematics - ARP PIANO 16 voies pub - ARP SEQUENCER pub 1976 - ARP SOLUS banc essai Claviers septembre 1981 / pub Keyboards 1980 - ARP WING I et II modulaire - ARP catalogue gamme / pub gamme 1977 - ARP catalogue gamme & accessoires - ARP retro family tree - future music - The rise and fall of ARP instruments keyboards avril 1983 ARP AVATAR ARP OMNI EMS VOCODER 5000 MP3 MP3 MP3 pub envoi des 2 flexi disc - BANANA brochure - BALDWIN 88 (KUSTOM) electronique piano brochure - BOHM digidrums banc essai disc international décembre 1983 - BOHM digidrums pub1 / pub2 - BOHM soundlab user manual - BOHM soundlab service manual - BOHM soundlab pub - BOSS DR55 user manual+ tips / banc essai sono / service manual - BOSS DR110 banc essai guitares claviers mai 1984 - BOSS catalogue Micro studio série - BOSS banc essai sono sur 8 pédales - CASIO 401 banc essai claviers aout 1981 / pub fiche technique / - CASIO 701 pub janvier 1982 - CASIO 1000P pub 1983 - CASIO CZ101 pub - CASIO CZ1000 banc essai guitares claviers décembre 1985 - CASIO DH 100 user manual - CASIO DH 500 service manual - CASIO FZ1 user manual / banc essai disc international mai 1987 / pub - CASIO MT40 pub mai 1982 - CASIO PT30 banc essai sono juillet 1983 - CASIOTONE VL1 banc essai disc international juillet 1981 / pub 1 / pub 2 / mod - CASIO VZ1 user & service manual - CASIO VZ1 banc essai disc international janvier 1989 - CASIO VZ1 pub disc international janvier 1989 - CASIO pub gamme 201 à 401/MT30&40 1981 - CASIO catalogue gamme COUVERTURES (cliquer pour agrandir) - DJET 004 banc essai disc international decembre 1979 - EXAGONE XM 64 banc essai disc international - EXAGONE 64 pub - REGGY synthétiseur de percussions banc essai sono - CHEETAH pub distribution music land - CHEETAH MS6 user manual - CREAMWARE B4000 user manual - CREAMWARE MINIMAX user manual - CREAMWARE PRO12 user manual - CREAMWARE PRODYSSEY user manual - CREAMWARE MINMAX/PROFIT5 brochure - BIT99 user manual - BIT99 brochure - BIT99 pub / banc essai sono 01 - BIT99 / BIT01 banc essai sono 2 - BIT01 voices and midi - BIT MASTERKEYBOARD user manual - BIT01 & MASTERKEYBOARD sous UNIQUE DBM test keyboards decembre 1986 - BIT variantes BIT/LEM/UNIQUE - CRUMAR BABY GRAND pub - CRUMAR MULTIMAN brochure - CRUMAR MULTIMAN schematics - CRUMAR MULTIMAN ORCHESTRATOR pub - CRUMAR PERFORMER service manual - CRUMAR série T pub - CRUMAR T3 banc essai claviers février 1982 - CRUMAR TRILOGY STRATUS pub CASIOTONE 202 CASIOTONE 301 MATTEL SYNSONICS DRUMS YAMAHA SY77 MP3 MP3 MP3 MP3 MP3 - POLYEVOLVER rack banc essai recording musicien septembre 2004 - DOEPFER MAQ 16/3 banc essai sono - DOEPFER MCV1-MCV8 user manual - DREAM SAM XR pub 1989 / banc essai disc international 1989 - DYNACORD ADS / ADS K brochure - DYNACORD DRS 78 banc essai sono - DYNACORD DC 200 leslie brochure / pub 1976 - DYNACORD EMINENT 100A user manual - DYNACORD EMINENT 100A service manual - DYNACORD SRV 66 vocoder user manual / schematics / MP3 demo - DYNACORD catalogue drum computer - SYNERGY banc essai sono - SYNERGY digital keyboards brochure - SYNERGY I & II+ test keyboard US COUVERTURES (cliquer pour agrandir) - ELECTRO HARMONIX DIGITAL LOOPING RECORDER 64 Sec - ELECTRO HARMONIX EH300 VOCODER manual / schematics - ELECTRO HARMONIX HARMONIC OCTAVE GENERATOR user manual - ELECTRO HARMONIX MICRO SYNTHESIZER user manual / schematics - ELECTRO HARMONIX 8 pédales d'effets au banc d'essai - sono - ELKA EK22 / EM22 user manual - ELKA SYNTHEX banc essai sono / brochure / pub 1983 - ELKA 610 pub Keyboards 1975 / pub keyboards 1978 - ELKA MICROPIANO 16 brochure / pub 1983 - ELKA OMB5 pub - ELKA OMB3 C92 X35 user manual - ELKA SOLIST 505 pub 1978 - ELKA X50 banc essai claviers mars 1982 - ELKA X50/TWIN 51 pub - ELKA X50 & 61P banc essai sono janvier 1982 - ELKA pub gamme - EMS SYNTHI E banc essai sono - EMS SYNTHI AKS banc essai disc international juillet-aout 1977 - VCS 3 / AKS article keyboard US novembre 1990 - AKS / VCS3 / Keyboard DK1/KS brochure - EMS SYNTHI HI-FLI brochure - EMS SYNTHI HI-FLI tarifs février 1977 revendeurs Gamme - EMS VOCODER 2000 banc essai disc international mai 1979 - EMS tarifs gamme janvier 1976 electrone / piano center - ENSONIQ ASR user manual - ENSONIQ ASR X user manual - ENSONIQ ASR pro keyboards juillet 1999 - ENSONIQ EPS banc essai sono - ENSONIQ EPS 16 plus user manual - ENSONIQ ESQ1 pub - ENSONIQ ESQM brochure - ENSONIQ MIRAGE pub / article sono - ENSONIQ SPM1 brochure - ENSONIQ SQ2 banc essai sono - ENSONIQ SQ80 banc essai sono - ENSONIQ SQ88 reportage de EPS16 jusqu'au SQ80 keyboards - ENSONIQ TS10-12 brochure - ENSONIQ VFX banc essai keyboards aout 1989 / article disc international octobre 1989 - ENSONIQ VFX SD banc essai disc international decembre 1989 - FARFISA POLYCHROME banc essai claviers janvier 1983 - FARFISA SOUNDMAKER service manual - FARFISA SYNTHORCHESTRA service manual - FARFISA PRO 110 pub1 / pub2 / banc essai disc international mai 1979 - FARFISA VIP 255 brochure - FARFISA VIP 345 brochure / service manual - FARFISA VIP 400 brochure - FARFISA MINI COMPACT user manual / service manual COUVERTURES (cliquer pour agrandir) - RHODES 54 notes pub - RHODES 54 banc essai sono - RHODES 73 & 88 notes catalogue - RHODES Mark catalogue - RHODES extrait catalogue 1976 - RHODES electronic piano brochure / pub keyboards 1983 - RHODES pub herbie hancock - RHODES pub disc international - RHODES MK80/60 brochure - ORGACOR Fratelli Crosio pub 1979 - ORGACOR PROHONIC SYNTHE pub (1982) / pub 1979 - DOCTOR CLICK user manual - DOCTOR CLICK 2, MULTI TRIGGER, DRUM DOCTOR, MASTERBEAT extrait catalogue Music Land - DOCTOR CLICK pub keyboards novembre 1983 - DOCTOR CLICK banc essai keyboards 1983 - MINI DOC, CLOCK DELAY, DOCTOR FLICK, MODULATOR extrait catalogue Music Land - NANO SERIES pub 1983 - GEM SPRINTER 61 & 49 pub - banc essai - GEM orgue série F30 à F50 pub 1976 - GEM orgue gamme portable (rodéo 61, phantom 61) et meuble (H600, X365, wizard 320) pub - GEM orgue gamme portable (sprinter 49 & 61) et meuble (H2000, wizard 315 & 321) pub - IBANEZ mixer RM60 pub (catalogue oscar music) - IBANEZ AD202 banc essai sono - IBANEZ DM1000 pub 1983 / - IBANEZ gamme pédale effets 1981 pub - JEN caroussel C390 banc essai disc décembre 1978 (orgue incluant JEN SX2000) - JEN string machine 2007 banc essai sono - JEN sx1000 brochure - JEN sx2000 banc essai sono / test + pub disc international / user manual / patch vide et preset - HAMMOND catalogue gamme 01 - HAMMOND catalogue gamme 02 - HH P73 piano électrique banc essai claviers octobre 1981 - HH P73 pub disc international 1981 - HELPINSTILL piano électro-accoustique banc essai claviers 1981 - HELPINSTILL piano électro-accoustique pub - HOHNER PIANET test disc international juillet aout 1977 - HOHNER C86 user manual - HOHNER C86 service manual - HOHNER C86 banc essai claviers janvier 1982 - HOHNER CLAVINET D6 banc essai sono - HOHNER MELODICA SOPRANO user manual - HOHNER MULTIMONICA user manual - HOHNER orgue soufflerie organa mélodica catalogue Millet - HOHNER extrait gamme 1975 / 1977 - JMS CGX interface midi in cv/gate - import numéra - JMS midi master synchronizer - import numéra - KAWAI 100 F banc essai sono - KAWAI 100 F brochure - KAWAI 100F notes disc international - KAWAI 100F schematics - KAWAI 100F user manual and patchs - KAWAI 100F user manual in français - KAWAI GB1 user manual - KAWAI GB2 user manual / rythm pattern - KAWAI K1 banc essai guitares claviers juillet 1988 / pub 1989 / brochure - KAWAI K4 banc essai keyboards novembre 1989 - KAWAI K5 brochure / sound library - KAWAI SPECTRA KC10 user manual - KAWAI MAV8 user manual - KAWAI MM16 user manual - KAWAI MX16 user manual - KAWAI MX8R user manual - KAWAI R100 service manual / brochure / banc essai disc international - KAWAI SX210 banc essai sono / brochure / pub keyboards 1983 / pub disc 1983 - KAWAI série EP 308/308S/608 pub1 1983 / pub2 1983 - KAWAI EP608 user manual/schematics / brochure - KAWAI EP308/308S user manual - KAWAI ORGAN E550/650 service manual - KORG 700S user manual - KORG 900S banc essai sono - KORG A3 banc essai disc international aout 1989 - KORG BX3 pub1 / pub2 - KORG CX3 banc essai claviers aout 1981 / pub 1981 - KORG DS8 brochure - KORG EPS1 banc essai sono - KORG EX800 user manual - KORG EX800/RK100 brochure - KORG KMX 8/MM 25 brochure 1983 - KORG KPR77 banc essai disc international décembre 1983 - KORG MICROPRESET M500 user manual+service manual / patches - KORG MICROPRESET M500 banc essai sono - KORG MONOPOLY - POLYSIX brochure - KORG MONOPOLY banc essai sono / settings - KORG MONOTRON schematics - KORG MS 20/ SQ 10 - YAMAHA CS 30 match synthétiseurs disc international décembre 1978 - KORG POLY 800 user manual francais / banc essai sono - KORG POLYSIX banc essai disc international aout 1982 - KORG PSS50 banc essai guitares claviers février 1985 + modif - KORG TRIDENT banc essai sono mag - KORG mr multi user manual - KORG EPS1 banc essai sono - KORG SDD300 pub 1983 - KORG SYGMA banc essai disc international septembre 1979 - KORG SYGMA user manual - KORG SYGMA korg magazine winter 2002 - KORG VC10 banc essai disc international mai 1979 - KORG X911 pages annotées d'Eric.G pour modularisation du X911 / voir son site - KORG catalogue gamme 1981 - KORG catalogue gamme 1982 - KORG article disc international arrivée série ms Francfort Synthesizer Bionic Orchestra - Francis rimbert Joop Stokkermans - The Magic of the ARP-Synthesizer MP3 - KURZWEIL 250 banc essai claviers octobre 1984 - LINN 9000 pub keyboards juillet 1985 - LINNDRUM pub keyboards juin 1983 - MATTEL SYNSONICS DRUMS user manual francais + plan accessory jack - MATTEL SYNSONICS DRUMS pub keyboards 1983 - MATTEL MAGICAL MUSICAL THING user manual - M-AUDIO AXIOM user manual - MDB sortie polyséquenceur 1981 - MDB TRIGGTOM 4 extrait catalogue music land - MDB WINDOW RECORDER extrait catalogue music land - POLY-MIDI brochure - POLY-MIDI vs YAMAHA QX7 banc essai guitares claviers septembre 1985 - S2000 séquenceur monophonique brochure - SUPERBAT brochure - MICROPERFORMANCE encart pub disc international - MOOG constellation brochure - MOOG memorymoog brochure - MOOG micromoog notes disc international - MOOG le minimoog de 1998 pub - MOOG polymoog brochure 1 / brochure 2 - MOOG polymoog pub annonce disc international - MOOG PRODIGY banc essai disc international juin 1980 - MOOG PRODIGY brochure - MOOG SONIC 6 brochure 1974 - MOOG pub1 1979 / - MOOG prix 1979 - MOOG catalogue - MOOG CATALOGUE 1973 - ENCYCLOPEDIA of MOOG ARTISTS - MXR 15-21 equalizer brochure - MXR time delay command banc essai disc international aout 1982 - MXR pub gamme effets 1979 / pub 1982 - NOVATION A STATION brochure - NOVATION BASS STATION brochure - NOVATION DRUM STATION brochure - NOVATION KS4-KS5-KS6 brochure - NOVATION KS4-KS5 user manual - NOVATION K-STATION brochure - NOVATION SUPERNOVA banc essai keyboards novembre 1998 - NOVATION SUPERNOVA 2 brochure - NOVATION X STATION REMOTE brochure - NOVATION Xio synth brochure - OBERHEIM MATRIX 6 banc essai sono / brochure - OBERHEIM DMX banc essai sono juillet 1983 / brochure - OBERHEIM DPX1 brochure 1897 - OBERHEIM DSX brochure / pub 1981 - OBERHEIM DX brochure 1986 - OBERHEIM MATRIX 6 banc essai sono / brochure - OBERHEIM MATRIX 12 banc essai sono / brochure / banc essai keyboards juillet 1985 - OBERHEIM MATRIX 1000 patches 1 / schematics / patchesbook 2 - OBERHEIM OB-X pub (piano center) - OBERHEIM OB-Xa banc essai claviers mai 1981 - OBERHEIM OB-1 brochure / pub 1978 - OBERHEIM OB-8 banc essai keyboards 1983 avec DMX & DSX - OBERHEIM PROMMER banc essai sono / brochure - OBERHEIM STRETCH brochure 1987 - OBERHEIM pub gamme mars 1986 / pub 1984 - OBERHEIM prix Numéra 1985 / article retro family tree-future music OSCAR oxford - OSCAR banc essai sono - OSCAR pub - OSCAR extrait catalogue Music Land - OSC ADVANCED SOUND GENERATOR extrait catalogue Music land - OSC ADVANCED SOUND GENERATOR guitare de "commande" SYNTHAXE - voir sur le site de jbfairlight - PPG PRK brochure - PPG WALDORF retro family tree article future music - PPG prices list numéra 1985 - PPG WAVE II banc essai claviers novembre 1981 / article disc international - PPG pub 1 1984 / pub 2 1984 / pub 3 1984 - QUASIMIDI SIRIUS banc essai keyboards janvier 1999 - QUASIMIDI RAVEOLUTION 909 banc essai keyboards décembre 1997 - ROLAND A880 banc essai sono - ROLAND CR78 banc essai sono - ROLAND CR1000 pub 1987 - ROLAND DDR 30-PD10-PD20 brochure 1985 - ROLAND GR300 banc essai sono - ROLAND GR700 banc essai claviers 1985 - ROLAND GR700 user manual - ROLAND G707 guitar controller user manual - ROLAND JUNO 6 banc essai sono - ROLAND JUNO 106 banc essai sono - ROLAND JUPITER 4 banc essai disc international janvier 1979 - ROLAND JUPITER 6 banc essai sono - ROLAND JUPITER 8 banc essai sono - ROLAND JX3P banc essai sono - ROLAND JX8P banc essai sono - ROLAND MC202 banc essai sono - ROLAND MP600 banc essai claviers novembre 1981 - ROLAND MP700 banc essai sono + pub - ROLAND OCTAPAD pad 8 controller brochure 1985 - ROLAND PIANO PLUS 11 banc essai disc international aout 1982 - ROLAND REVO 250 / 120 pub - ROLAND SDE 2000 banc essai sono mai 1982 - ROLAND SDE 2500 banc essai sono - ROLAND SH101 banc essai sono - ROLAND SH3A banc essai disc international mai 1977 - ROLAND SDP11 brochure 1993 - ROLAND SUPER JX banc essai sono - ROLAND SVC 350 banc essai sono - ROLAND TB303 banc essai sono / pub 1983 - ROLAND TR505 banc essai sono - ROLAND TR707 banc essai sono - ROLAND TR808 banc essai sono / pub 1981 - ROLAND TR909 banc essai sono - ROLAND TL12 brochure 1986 - ROLAND VP 330 banc essai disc international juin 1980 - ROLAND pub / pub gamme 1977 - ROLAND catalogue gamme 1981 - ROLAND catalogue volume 5 mai 1984 - ROLAND catalogue news été 1986 - DRUMTRACKS banc essai sono - DRUMTRACKS brochure - DRUMTRACKS banc essai guitare claviers (basse res) - PRO ONE banc essai claviers décembre 1981 - PRO ONE banc essai sono - PRO ONE brochure - PROPHET 5 banc essai sono - PROPHET 5 banc essai disc international mai 1979 - PROPHET 5 brochure - PROPHET 5 pub "devenez revendeur" disc international 1981 - PROPHET 600 banc essai sono - PROPHET 600 brochure - PROPHET T8 banc essai sono - PROPHET T8 brochure - PROPHET T8 user manual (seulement chapitre 7 midi) - PROPHET 10 pub - PROPHET VS brochure - SIXTRAK banc essai guitares claviers mai 1984 - SIXTRAK banc essai sono - SIXTRAK brochure - MODEL 700 programmer brochure - MODEL 800 sequenceur user manual - POLYSEQUENCEUR pub keyboards juin 1983 - PROPHET 2000 brochure - PROPHET 2000 user manual - SPLIT EIGHT user manual - PRELUDE pub - PIANO FORTE pub - SEQUENTIAL TRAKS music system brochure distribution music - SEQUENTIAL pub 1984 / pub 1982 - SEQUENTIAL prix gamme (1981/1984) - SEQUENTIAL CIRCUITS brochure gamme (basse res) - SEQUENTIAL CIRCUITS brochure gamme inclus PRO-FX - SEQUENTIAL CIRCUITS catalogue wine country novembre 1994 - SIEL OPERA 6 banc essai sono - SIEL OPERA 6 brochure - SIEL CRUISE user manual - SIEL DK600/EXP600 pub - SIEL MK900 pub keyboards novembre 1984 - SIEL pub disc international 1981 - CLAVIOLINE SELMER livret accompagnement de l'appareil - SELMER PIANOTRON / ORGUE CAPRI brochure - SIMONS SILICON MALLET reportage disc international 1987 - SIMMONS MTX9 banc essai disc international avril 1987 / user manual - SIMMONS SDSV banc essai claviers décembre 1981 - SOLTON live series pub 1988 - SOLTON ARRANGER PLUS pub 1987 - SOLTON MS40 user manual - SOLTON MS 50/60 user manual - SOLTON orgue synthé P500 C pub - STYLOPHONE DUBREQ user manual 1+ boite - STYLOPHONE DUBREQ user manual 2 + boite/vinyl - STYLOPHONE 350S PUB SYNTON - SYRINX banc essai sono - SYRINX patch sheet - SYRINX brochure - SYNTOVOX SPX216 extrait catalogue music land - SYNTOVOX 222 banc essai disc international décembre 1979 - SYNTECHNO TEEBEE mark1 user manual (3.1) - TEISCO S60F banc essai claviers octobre 1981 / banc essai sono - TEISCO S60F & S110F banc essai disc international juillet 1981 / pub disc international 1981 - TEISCO brochure gamme - VOX catalogue incluant Electronic piano - WALDORF MICROWAVE XT banc essai keyboards juillet 1998 - WELSON GLOBE TROTTER banc essai disc international septembre 1979 & pub - WELSON METEOR pub - WELSON CONDOR pub - WELSON gamme spinet (princess, comet, music love, granfiesta) pub - WELSON FIESTA & IMPERATIVE 1977 pub - YAMAHA CE20 banc essai claviers février 1983 - YAMAHA série DX brochure - YAMAHA DX5 brochure - YAMAHA DX7 banc essai sono / brochure - YAMAHA DX7 II brochure - YAMAHA DX9 brochure - YAMAHA DX11 brochure - YAMAHA DX21 brochure - YAMAHA FB01 user manual / service manual - YAMAHA QX5 banc essai disc international janvier 1989 - YAMAHA RX5&17 banc essai disc international - YAMAHA RX15 user manual fr / brochure (11&15) / banc essai sono / pattern book (11&15) - YAMAHA REV 100 user manual - YAMAHA CS30 vs KORG MS 20 disc international - YAMAHA CS70M pub 1983 - YAMAHA WALKBAND pub 1981 / pub gamme 1983 - YAMAHA GX1 user manual - YAMAHA YC30 user manual - YAMAHA YC45D service manual / user manual - YAMAHA Série 100 pub 1989 - YAMAHA catalogue series producer 1983 - YAMAHA catalogue series producer 1985 - YAMAHA catalogue 1984 - YAMAHA brochure gamme 1982 / pub 1982 - YAMAHA pub 1 1979 / pub 2 1979 AMPLIFICATION - LAB series L5 L7 L9 L11 schematics - LAB L5 pub AMPLIFICATION LESLIE (ou effet leslie) - DYNACORD DC200 H pub 1976 - ROTOR-SOUND CSE 80M pub - POLYTONES electronic rotating sound modulator pub keyboards 1984 - ECHOLETTE M IVE brochure - LESLIE/CABINES A SON TOURNANT banc essai disc international - NEO INSTRUMENTS VENTILATOR user manual - ROLAND REVO 250 / 120 pub - HUGHES KETTNER/ROTOSPHERE - MOTION SOUND PRO 3 keyboards mai 1997 - LESLIE STORY article de Stéphane Bredel - LES CABINES LESLIE modÚles,achat, cablage, accessoires, entretien ECHO BANDES - LES CHAMBRES D'ECHO et REVERBERATION A BANDES mécanisme disc janvier 1976 - BANC ESSAI CHAMBRES ECHO à BANDES disc janvier 1976 VOCODER - ANALOG LAB VOCODER X-32 user manual / sons - DYNACORD SRV 66 vocoder user manual / schematics / MP3 demo - ELECTRO HARMONIX EH300 VOCODER manual / schematics - EMS VOCODER 2000 banc essai disc international mai 1979 - KORG VC10 banc essai disc international mai 1979 - ROLAND SVC 350 banc essai sono - SYNTOVOX SPX216 extrait catalogue music land - SYNTOVOX 222 banc essai disc international décembre 1979 - LES VOCODERS disc international mai 1979 DIVERS CONTROLEURS MIDI - FROSTWAVE FAT CONTROLLER user manual - J.L.COOPER CS10-2 user manual - KEYFAX PHATBOY banc essai keyboards décembre 1998 - BLUE SKY LOGIC MIXI user manual - PEAVEY 1600 user manual / Patchs pour 1600 - PEAVEY 1600X user manual / Patchs pour 1600X - PEAVEY 1600X banc essai keyboards mars 1998 - ZENDRUM ZX user manual DIVERS MIDI (ACCESSOIRES) - KENTON ELECTRONICS PRO II intégrale DIVERS MODULAIRE - EUROPAC rational/ SCHROFF catalogue DIVERS SYNTHE - Les synthétiseurs de A à Z sono (article en 2 parties) - Les synthétiseurs hifi stéréo septembre 1976 de E.Lemery - SynthÚse sonore 1Úre partie - SynthÚse sonore 2Úme partie - SynthÚse sonore 3Úme partie - SynthÚse sonore 4Úme partie - Le vcf - Le bruit de J.P.Verpeaux (claviers) - Le suiveur d'enveloppe de J.P.Verpeaux (claviers) - Sample hold1 / sample hold2 (1983) - Mon premier "appareil" clavier octobre 1981 - Le compresseur - Les sequenceurs (guitares claviers J.P Verpeaux 1985) + le sequenceur apprivoisé (claviers) - Le modulateur de J.P. Verpeaux (claviers) - 10 ans de synthétiseur J.Sanjuan Hifi stéréo 1978 - 2éme disco forum matériel tournée F.Rimbert/korg - History of electronic sound modification H.Bode - La synthÚse du son de E.Lemery - disc international novembre 1979 - Vangelis, victoire sur les vibrations - Alain dister - claviers mai 1981 - Onze nouveaux synthétiseurs mis en fiches - claviers mars 1982 - 120 years of electronic music - Les instruments de musique électronique (E.Lemery - hifi stéréo mai 1976) - Les principes de base piezo électricité, magnétisme et électrostatique (E.Lemery) - Martin Newcomb, the collector - Future Music - Rhythmic control of analog sequencer polyphony septembre/octobre 1978 - Introduction aux techniques de synthese du son S.Natkin 2003 - Electronic musical instruments "a survey of the commercial scene" - Pratical electronic supplements novembre 1972 - Francis Rimbert démonstrateur korg (au début...) - Richard Wright & Pink floyd - Keyboard, synthesizer & electronics equipment - ver 1.56 - ONDIOLINE PUB - MELLOTRON prix janvier 1976 - MIDI CODE HEX fabricants - MIDI PITCH - NOTE FREQUENCY - LAG LE KEY pub et banc essai computer music - Will systems MAB 303 banc essai keyboards mai 1997 - MULTIVOX pub gamme décembre 1979 DIVERS ORGUES - ELEX gamme pub 1976 - GIBSON G101 user manual / service manual - GIBSON P2 service manual - KUSTOM ORGAN brochure - RIHA JUPITER 2 pub 1977 - RIHA gamme variété pub 1978 - RIHA ORCHESTRA pub 1979 - Evolution de l'orgue électronique disc international décembre 1978 - Répertoire midi : les orgues - MILTON les orgues pub disc international - L'orgue photoélectronique FOTOSONOR - Anatomie de l'orgue électronique Hifi Stéréo juin 1976 de E.Lemery DIVERS PEDALES EFFETS - ARIA pub gamme effets 1983 - DOD pub gamme effets 1979 - REDSON 7pédales effets banc essai sono janvier 1982 DIVERS EFFETS - ELECTRIX EQ killer user manual - ELECTRIX filter factory user manual - ELECTRIX filter factory keyboards juillet 1999 - ELECTRIX filter queen user manual - ELECTRIX mo fx user manual - ELECTRIX warp factory user manual - ELECTRIX repeater user manual - ELECTRIX banc essai warp/filter /mofx computer music 1999 - EVENTIDE BABY HARMONIZER HM80 banc essai claviers octobre 1981 - DIGITECH DSP128 keyboards juillet 1999 - DBX catalogue 1980 (ou 78 pas sur ...) - ROCKTRON HUSH IIC banc essai disc international mai 1987 - ROLLING REC5/COSMIC AE 7000/ZOOM ER 200 banc essai sono - T.C ELECTRONIC 2290 banc essai disc international mai 1987 - PUBLISON DHM 92-B2 banc essai disc international septembre 1979 - PUBLISON RELIEF ENLARGER banc essai sono 1983 - Principe fondamentaux des effets (E.Lemery) 1981 DIVERS ENREGISTREMENT - AKAI 4000 DS MKII user manual - AKAI 4000 DS brochure et banc essai hifi stéréo octobre 1975 - AKAI GX 635D service manual - AKAI GX 646 service manual - TASCAM 22-2 & 22-4 banc essai sono janvier 1982 - TASCAM 688 user manual - TASCAM 388 studio8 user manual - TASCAM A34 service manual - TEAC 3440 user manual - OTARI MX 5050 1/2 QXHD - TEAC A 3440 banc essai disc international - CHOISIR SA TABLE DE MIXAGE disc international novembre 1979 - LES TETES MAGNETIQUES DIVERS BOITE A RYTHME / PERCUSSION - RYTHMATIC MARS ou HENCOT brochure / manual - PEARL DRUMX banc essai guitares claviers - PEARL SC20/SC40 user manual - PEARL SYNCUSSION 1 user manual - SOUNDMASTER STIX ST305 test guitares claviers mai 1984 - SOUDMASTER STIX ST305 pub keyboards novembre 1983 - SYNTOBA RAMEAU - SYNDRUM test DISC international - SYNARE pub / banc essai disc international juillet 1981 - SYNARE 3 banc essai disc international - CAPELLE KLONE KIT 2 banc essai claviers octobre 1984 DIVERS INCLASSABLE - DIGITAR CHARLIE LAB brochure - MARANTZ pianocorder brochure distribution hamm DIVERS BOUTIQUE / CATALOGUES / PRIX - SOMMAIRE SONO magazine du 1 au 95 - PHONORGAN pub DIVERS LIVRES - HISTOIRE DE LA MUSIQUE - Casterman - 1972 - CLAVIERS - Edts J.M.G - 1989 - LE MONDE DU POP ROCK - HATIER - 1977 - CATALOGUE Studio Robert Schroeder LIENS - User & service manual sur le site de pharmacon : http://www.cem3374.com/archive.htm - Les pubs sur :http://retrosynthads.blogspot.com/
http://www.studio250.fr/accueildocs.html

916 HughLeCaine.com - Bonjour
Biographie On a qualifiĂ© le scientifique et compositeur canadien Hugh Le Caine (1914-1977) de "hĂ©ros" de la musique Ă©lectronique. Il a grandi Ă  Port Arthur (maintenant Thunder Bay) dans le nord-ouest de l'Ontario. TrĂšs tĂŽt, il a commencĂ© Ă  construire des instruments de musique et Ă  expĂ©rimenter avec des appareils Ă©lectroniques. Dans sa jeunesse, il imaginait des "sonoritĂ©s merveilleuses" qu'il pensait pouvoir rĂ©aliser Ă  l'aide de nouvelles inventions Ă©lectroniques. Hugh Le Caine travaillant dans le laboratoire de physique de l'UniversitĂ© Queen Ă  Kingston en Ontario, en 1938 AprĂšs l'obtention de son diplĂŽme de maĂźtrise en science Ă  l'UniversitĂ© Queen en 1939, il s'est joint au Conseil national de recherche du Canada (CNRC) Ă  Ottawa. Il a travaillĂ© au dĂ©veloppement des premiers systĂšmes de radar et en physique atomique, se distinguant comme scientifique et publiant d'importants articles dans ces domaines. Chez lui, il poursuivait ses recherches en musique Ă©lectronique et en gĂ©nĂ©ration de son. Il a montĂ© son studio personnel en 1945 oĂč il a dĂ©butĂ© son travail indĂ©pendant sur la conception d'instruments de musique Ă©lectroniques tels que la sacqueboute Ă©lectronique, un instrument monophonique trĂšs Ă©laborĂ© qui est maintenant reconnu comme le premier synthĂ©tiseur contrĂŽlĂ© par tension. Par la suite, Le Caine a dĂ©veloppĂ© des systĂšmes de contrĂŽle par tension pour une grande variĂ©tĂ© d'applications. En 1948, Le Caine est parti en Angleterre pour quatre ans oĂč il a fait des Ă©tudes en physique, poursuivant son travail en musique Ă©lectronique Ă  son retour au Canada. GrĂące aux dĂ©monstrations publiques de ses instruments, il a obtenu la permission de dĂ©placer ses activitĂ©s musicales au CNRC et de s'y consacrer Ă  plein temps en 1954. Pendant les vingt annĂ©es qui ont suivi, il a construit plus de vingt-deux nouveaux instruments diffĂ©rents. Il a collaborĂ© au dĂ©veloppement de deux des premiers studios de musique Ă©lectronique Ă  l'UniversitĂ© de Toronto (inaugurĂ© en 1959) et Ă  l'UniversitĂ© McGill Ă  MontrĂ©al (inaugurĂ© en 1964). Le laboratoire de Le Caine au CNRC a fourni pratiquement Ă  lui seul l'Ă©quipement pour ces deux premiers studios. Les composantes de la saqueboute ont Ă©tĂ© sĂ©parĂ©es en unitĂ©s indĂ©pendantes - ou modules - permettant au compositeurs de leur assigner une tĂąche spĂ©cifique au sein d'un ensemble. Le Caine a enseignĂ© aux deux universitĂ©s et a influencĂ© toute une gĂ©nĂ©ration de compositeurs de musique Ă©lectroacoustique. Ses nombreux articles et dĂ©monstrations personnelles ont eu un effet catalyseur dans la communautĂ© canadienne et internationale. Il a exercĂ© une influence indirecte sur le dĂ©veloppement du synthĂ©tiseur modulaire Moog par l'entremise de Gustav Ciamaga, qui Ă©tait familier avec les filtres de Le Caine et qui a par la suite encouragĂ© Robert Moog Ă  dĂ©velopper son filtre passe-bas contrĂŽlĂ© par tension. Un des aspects les plus importants des instruments de Le Caine est sans doute leur efficacitĂ© pour la performance, leur maniabilitĂ©. Son obsession pour le "beau son" l'a conduit Ă  concevoir des instruments capables de produire un jeu expressif nuancĂ© caractĂ©ristique de la tradition orchestrale. Il avait un sens aigu des besoins de l'interprĂšte afin que celui-ci puisse exĂ©cuter les gestes qui, selon Le Caine, constituent l'essence de la musique. À cet Ă©gard, la sensibilitĂ© au toucher a Ă©tĂ© un Ă©lĂ©ment essentiel et a Ă©tĂ© utilisĂ©e pour les claviers, les mixeurs et autres composantes, sous des formes d'application mĂ©canique, Ă©lectronique et au moyen de la sensibilitĂ© Ă  la lumiĂšre. Sur ce point, les conceptions de Le Caine Ă©taient tellement avancĂ©es que certaines des possibilitĂ©s qu'il a dĂ©veloppĂ©es n'ont connu d'application commerciale que dans les annĂ©es 1980. IdĂ©alement, un instrument de musique devrait offrir de bonnes qualitĂ©s sonores et une certaine flexibilitĂ© dans son contrĂŽle. Or ces deux objectifs ne sont pas toujours compatibles. Les instruments traditionnels exigent habituellement une longue formation avant que l'interprĂšte puisse tirer parti de leurs qualitĂ©s musicales. Dans la conception de ses instruments Ă©lectroniques, Le Caine a tentĂ© de mettre l'accent sur la maniabilitĂ© de l'instrument sans compromettre l'intĂ©gritĂ© de la musique. Chacune de ses crĂ©ations est une Ă©tude unique sur l'Ă©quilibre et le raffinement. Sur le CD, HUGH LE CAINE, COMPOSITIONS, DOMONSTRATIONS 1946-1974, nous pouvons entendre les enregistrements rĂ©alisĂ©s par Le Caine, oĂč il explore et fait la dĂ©monstration des possibilitĂ©s qu'offrent huit de ses instruments. Dripsody, sa composition de 1955 construite Ă  partir du son d'une seule goutte d'eau, compte encore parmi les exemples les plus jouĂ©s de musique concrĂšte. MalgrĂ© l'accueil favorable que ses compositions ont Ă  juste titre connu, Le Caine a conservĂ© une attitude critique Ă  leur Ă©gard : "Je ne me considĂ©rais pas comme un compositeur. Toutefois, j'ai senti que la seule façon de comprendre l'intĂ©rĂȘt du compositeur pour un instrument Ă©tait de l'utiliser moi-mĂȘme dans les diffĂ©rentes formes musicales actuelles." Son humour dĂ©prĂ©ciateur Ă  l'Ă©gard de lui-mĂȘme est Ă©vident dans certains des titres qu'il a donnĂ©s Ă  ses compositions, tel que A Noisome Pestilence (le titre est un calembours : l'anglais "noisome" signifie rĂ©pugnant ou fĂ©tide, mais suggĂšre Ă©galement "noise" qui signifie bruit, d'oĂč la traduction adoptĂ©e, "Une peste bruyante"). Lorsqu'on lui a demandĂ© pourquoi il avait nommĂ© sa premiĂšre composition Dripsody, il a rĂ©pondu : "Parce qu'elle a Ă©tĂ© Ă©crite par une goutte."
http://www.hughlecaine.com/fr/

879 Twitter expliqué à ta grand-mÚre » Article » OWNImusic, Réflexion, initiative, pratiques
Aussi surprenant que cela puisse paraßtre, nous rencontrons souvent des artistes pour qui le réseau social de micro blogging Twitter demeure un mystÚre. Il est temps d'y remédier, non ? | owni.fr, Digital Journalism : Société, pouvoirs et cultures numériques artistes, conseils, débutant, Facebook, How-To, Influence digitale, marketing, musiciens, personal branding, réseaux sociaux, tutoriel, twitter, Toc-Arts, Twitter, expliqué, à, ta, grand-mÚre, OWNI , journalisme , presse, pure player, média, média sociaux, multiblog, multi-auteur, édition, digital journalism, datajournalisme, france, wordpressMu, buddypress
http://ownimusic.com/2011/01/19/twitter-explique-a-ta-grand-mere/

877 Musique électronique - Wikipédia
La musique Ă©lectronique est un type de musique qui a Ă©tĂ© conçue Ă  partir des annĂ©es 1950 avec des gĂ©nĂ©rateurs de signaux et de sons synthĂ©tiques. Avant de pouvoir ĂȘtre utilisĂ©e en temps rĂ©el, elle a Ă©tĂ© primitivement enregistrĂ©e sur bande magnĂ©tique, ce qui permettait aux compositeurs de manier aisĂ©ment les sons, par exemple dans l'utilisation de boucles rĂ©pĂ©titives superposĂ©es. Ses prĂ©curseurs ont pu bĂ©nĂ©ficier de studios spĂ©cialement Ă©quipĂ©s ou faisaient partie d'institutions musicales prĂ©-existantes. La musique pour bande de Pierre Schaeffer, Ă©galement appelĂ©e musique concrĂšte, se distingue de ce type de musique dans la mesure oĂč son matĂ©riau primitif Ă©tait constituĂ© des sons de la vie courante. La particularitĂ© de la musique Ă©lectronique de l'Ă©poque est de n'utiliser que des sons gĂ©nĂ©rĂ©s par des appareils Ă©lectroniques.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Musique_Ă©lectronique

766 [WS001] Circuit-Bending – Initiation « Gasol
Introduction Le Circuit-Bending ou Circuitage dĂ©signe l’activitĂ© qui consiste Ă  volontairement court-circuiter un appareil Ă©lectronique (gĂ©nĂ©ralement sonore) afin de provoquer des comportements inattendus pour le dĂ©tourner de son usage d’origine. Par exemple, un jouet sonore pour enfant ou une console de jeu gĂ©nĂ©reront des sons ou des images plus ou moins alĂ©atoires et imprĂ©visibles. Ce terme Ă  Ă©tĂ© introduit par Reed Ghazala dans les annĂ©e 60 lorsqu’il court-circuita accidentellement l’un de ses instruments. Mais des mĂ©thodes similaires ont Ă©tĂ© utilisĂ©es auparavant par d’autres musiciens et ingĂ©nieurs. Cette activitĂ© peut ĂȘtre assimilĂ©e Ă  une certaine forme d’art, de part le dĂ©tournement, l’appropriation et la personnalisation de ces appareils ainsi que leurs usages lors de performances audiovisuelles. C’est l’art du court-circuit. On rencontrera souvent les termes Circuit-Bender ou Bender pour dĂ©signer la personne qui effectue ces modifications et on parlera de Bends pour toutes modifications apportĂ©es Ă  l’appareil. Attention: Ne jamais tenter ces manipulations sur des appareils alimentĂ©s par une tension supĂ©rieure Ă  12V, risque d’électrocution. Ne pas torturer des appareils trop onĂ©reux ou auxquels on tient, en effet il existe un haut risque de casse irrĂ©versible qui transformera le jouet en un joli presse papier. Un peu de thĂ©orie Le Circuitage ne demande pas de grandes connaissances en Ă©lectronique, mais quelques bases sont nĂ©cessaires Ă  l’apprĂ©hension de cette activitĂ©. Notamment la reconnaissance des divers composants Ă©lectroniques qui seront utilisĂ©s ou court-circuitĂ©s. RĂ©sistances La rĂ©sistance est surement le composant le plus rĂ©pandu. Sa principale caractĂ©ristique est d’opposer une plus ou moins grande rĂ©sistance Ă  la circulation du courant Ă©lectrique. Sa valeur (mesurĂ©e en ohms) peut ĂȘtre dĂ©terminĂ©e par un code couleur ou lue sur le boĂźtier des composants les plus rĂ©cents. PotentiomĂštres Un potentiomĂštre n’est autre qu’une rĂ©sistance ajustable. Il possĂšde 3 pattes ainsi qu’un systĂšme mĂ©canique permettant la variation de la rĂ©sistance. Photo-rĂ©sistances Une photo-rĂ©sistance est Ă©galement une rĂ©sistance dont la valeur varie en fonction de l’intensitĂ© lumineuse. On peut Ă©galement le nommer rĂ©sistance photo-dĂ©pendante (light-dependent resistor (LDR)) ou photoconducteur. Condensateurs Un condensateur est un composant Ă©lectronique ou Ă©lectrique Ă©lĂ©mentaire qui a pour propriĂ©tĂ© principale de pouvoir stocker des charges Ă©lectriques opposĂ©es sur ses armatures. Il est utilisĂ© principalement pour stabiliser une alimentation Ă©lectrique, traiter des signaux pĂ©riodiques, sĂ©parer le courant alternatif du courant continu, stocker de l’énergie. Diodes La diode est principalement utilisĂ©e comme convertisseur de courant alternatif vers du courant continu ou comme multiplicateur ou rĂ©gulateur de tension. C’est un composant polarisĂ©, ce qui signifie que le sens de branchement a une importance sur le fonctionnement du montage. Diodes Electro-Luminescentes (DEL / LED) La LED possĂšde la particularitĂ© de gĂ©nĂ©rer de la lumiĂšre lorsqu’elle est parcourue par un courant. De la mĂȘme maniĂšre que la diode, ce composant est polarisĂ©. Transistors Le transistor est le composant actif utilisĂ© principalement comme interrupteur commandĂ© ou pour l’amplification, mais aussi pour stabiliser une tension ou moduler un signal. Circuits intĂ©grĂ©s Le circuit intĂ©grĂ© (CI), aussi appelĂ© puce Ă©lectronique, est un composant Ă©lectronique reproduisant une ou plusieurs fonctions Ă©lectroniques plus ou moins complexes, intĂ©grant souvent plusieurs types de composants Ă©lectroniques de base dans un volume rĂ©duit, rendant le circuit facile Ă  mettre en Ɠuvre. Il existe une trĂšs grande variĂ©tĂ© de ces composants divisĂ©s en deux grandes catĂ©gories : analogique et numĂ©rique. Interrupteurs Un interrupteur est un dispositif permettant d’interrompre ou d’autoriser le passage d’un flux. Boutons poussoirs Le bouton poussoir est une touche tactile qui permet de faire une liaison Ă©lectrique momentanĂ©e le temps que l’on appuie dessus ou, sur certains modĂšles inversĂ©s, d’ouvrir temporairement le contact Ă©lectrique. Connecteurs Jack Format de connecteur mĂąle et femelle gĂ©nĂ©ralement utilisĂ© pour les connexions audio de types casques et micros. Le mini Jack fait 3,5 mm de diamĂštre, le jack normal fait 6,35 mm. MatĂ©riel et compĂ©tences Pour mener Ă  bien ces projets et en plus de certains composants citĂ©s ci-dessus, il faudra ĂȘtre Ă©quipĂ© du matĂ©riel basique (tournevis, fer Ă  souder, Ă©tain, pompe Ă  dessouder, cĂąblage, pinces coupantes, pinces croco, perceuse, dremel 
) De plus, il faudra un minimum de compĂ©tences en soudage, mais tout le monde se souvient des cours de technologies au collĂšge et dans tous les cas, ces compĂ©tences s’acquiĂšrent vite aprĂšs quelques essais. Il faudra simplement veiller Ă  ne pas dĂ©poser la panne du fer trop longtemps sur un composant pour ne pas l’endommager et ne pas faire baver l’étain au risque de crĂ©er un court-circuit non souhaitĂ©. Il faudra Ă©galement s’armer de patience, c’est la qualitĂ© premiĂšre et la plus haute compĂ©tence d’un Bender. En effet, un jouet nĂ©cessite gĂ©nĂ©ralement entre 4 Ă  12h pour ĂȘtre modifiĂ© (dont les 3/4 de ce temps sont consacrĂ©s Ă  la recherche des Bends). Avec l’expĂ©rience ce temps sera considĂ©rablement rĂ©duit. Beaucoup de pratique Victimes potentielles Pour dĂ©buter, l’idĂ©al est de s’attaquer Ă  des appareils peu couteux tels que des jouets sonores rĂ©cupĂ©rĂ©s dans votre cave ou lors de vide-greniers. Les plus rĂ©putĂ©s Ă©tant les jouets vintages du type DictĂ©e Magique et dĂ©rivĂ©s (Speak&Spell/Math/Learn), les insupportables Furby, les petits synthĂ©tiseurs type Casio SK-1 
 Tout ce qui possĂšde un haut-parleur, fonctionne sur piles ou en dessous de 12V. Plus particuliĂšrement les appareils fabriquĂ©s durant les annĂ©es 80/90 qui ne sont pas encore Ă©quipĂ©s de composants Ă©lectroniques sophistiquĂ©s ou de circuits entiĂšrement numĂ©riques. Les constructeurs les plus connus sont: Texas Instruments, Casio, Vtech, Coleco, Creatoy. Il est Ă©videmment possible d’élargir les domaines de recherches Ă  des appareils plus Ă©laborĂ©s mais gare Ă  l’irrĂ©versible court-circuit meurtrier qui mettra dĂ©finitivement la machine hors-service. Recherche Il faut tout d’abord dĂ©sosser votre cible pour mettre Ă  nu le circuit Ă©lectronique. Ensuite, on allume le jouet pour lui faire Ă©mettre un son et on test simplement sa rĂ©activitĂ© en posant plusieurs doigts simultanĂ©ment sur diffĂ©rents endroits du circuit. GĂ©nĂ©ralement, un effet de « pitch » se fait entendre (baisse/augmentation de la tonalitĂ©), on comprend alors que la machine est sensible au Circuitage et les choses sĂ©rieuses peuvent donc commencer (toutes les machines ne sont pas forcement sensibles au toucher, mais c’est une bonne technique d’approche). Afin de ne pas avoir Ă  mĂ©moriser tous les endroits sensibles, l’idĂ©al est de prendre une photo du circuit, de la transferer sur un ordinateur et ainsi noter pas Ă  pas Ă  l’aide d’un logiciel de dessin type MSPaint ou Photoshop tous les Bends dĂ©couverts. Certains les notent directement sur le circuit Ă  l’aide d’un stylo ou d’un feutre, mais l’encre contenant gĂ©nĂ©ralement du carbone et le carbone Ă©tant conducteur, il existe un risque de court-circuit non dĂ©sirĂ© dont on pourra difficilement se dĂ©faire. La premiĂšre et la plus simple des modifications Ă  apporter Ă  son appareil est le raccordement Ă  un ampli ou une console de mixage. Il sera alors possible d’enregistrer les sons de la machine ou de l’utiliser lors de performances live. Pour ce faire, on repĂšre gĂ©nĂ©ralement le haut-parleur et on le remplace ou on installe en parallĂšle un connecteur Jack. Dans le second cas, l’ajout d’un interrupteur pourra servir Ă  basculer entre la sortie audio ou le haut-parleur. On peut maintenant commencer Ă  parcourir mĂ©thodiquement ou au hasard le circuit Ă  l’aide d’un testeur. Le plus simple est d’utiliser des pinces croco que l’on raccordera Ă  deux petits tournevis d’horloger. On place la pointe du premier tournevis qui restera stationnaire sur un point du circuit et avec le second on parcourt diffĂ©rents autres points en Ă©coutant les changements de sons intĂ©ressants que l’on note au fur et Ă  mesure sur notre photo. On poursuit ensuite en dĂ©plaçant le premier tournevis sur un autre point et en recommençant notre parcours avec le second. On rĂ©pĂšte cette procĂ©dure jusqu’à ce que la totalitĂ© du circuit ait Ă©tĂ© parcouru ou lorsque nous estimons avoir trouvĂ© toutes les modifications souhaitĂ©es. Les Bends les plus courants sont gĂ©nĂ©ralement: la sortie audio permettant l’amplification, le volume, l’overdrive/distortion, les glitches, les boucles, le bouton reset. Dans certains cas, les Bends ne sont pas compatibles entre-eux. La machine plantera irrĂ©mĂ©diablement dĂšs lors qu’on activera plusieurs Bends simultanĂ©ment. On peut alors dĂ©cider de continuer la quĂȘte des modifications compatibles ou bien Ă©viter d’en activer plusieurs Ă  la fois. CĂąblage et placement des composants La prochaine Ă©tape est le raccordement des diffĂ©rents points du circuit trouvĂ©s prĂ©cĂ©demment. On les relie entre eux en soudant un fin cĂąble de cuivre sur chaque point. On placera ensuite, par exemple, un interrupteur entre deux de ces cĂąbles allant de paires, de maniĂšre Ă  (dĂ©s)activer notre court-circuit. Il est aussi possible dans certains cas de remplacer ou coupler l’interrupteur Ă  un potentiomĂštre ou une photo-rĂ©sistance qui appliquera une plus ou moins grande rĂ©sistance au passage du courant, attĂ©nuant ou accentuant ainsi l’effet du court-circuit (trĂšs utile pour les effets de pitch/volume/overdrive). Il est prĂ©fĂ©rable de ne pas souder le composant avant de l’avoir montĂ© sur le chĂąssis de la machine, de maniĂšre Ă  ne pas le dessouder par inadvertance lors de son placement. Utile aussi pour connaitre la bonne longueur des cĂąbles et leur cheminement et ainsi Ă©viter les surplus qui empĂȘcheraient la fermeture du boitier. Pour percer le chĂąssis, on utilisera une petite perceuse ou un Dremel. Le positionnement des composants est libre mais attention Ă  choisir un emplacement qui ne gĂȘnera ni la fermeture, ni l’ergonomie du boitier. En effet, un composant mal placĂ© et difficilement accessible pourrait compromettre la spontanĂ©itĂ© de la performance. Afin de ne pas trop endommager le chĂąssis, il est aussi possible de raccorder tous les composants sur un boitier externe qui servira de contrĂŽleur. Dans ce cas, l’utilisation d’un cĂąble nappe tel que l’on trouve dans un ordinateur peut ĂȘtre trĂšs pratique pour ne pas avoir des dizaines de fils qui sortent du chĂąssis (un cĂąble SCSI est parfait pour ce type de montage). Tests Il est maintenant l’heure de tester notre nouveau jouet ! Liens utiles http://www.anti-theory.com : Reed Ghazala, pĂšre du Circuit-Bending http://www.casperelectronics.com : Peter Edwards, grand maĂźtre Bender http://gieskes.nl : Gijs Gieskes, un extra-terrestre http://bitcrusher.free.fr : Mon cher ami Bitcrusher, grand Bender francophone http://www.dataglitch.org : Label associatif regroupant des amoureux des technologies Lo-Fi http://www.getlofi.com : Astuces et ressources pour dĂ©butants ou vĂ©tĂ©rans http://www.sailormouth.org : Des infos et des schĂ©mas trĂšs utiles http://www.datamath.org : MusĂ©e des produits Texas-Instruments http://www.miniorgan.com : Base de donnĂ©es de jouets plus ou moins rares CrĂ©ations personnelles Screaming Teacher aka Talking Teacher – Coleco Le Livre Tragique aka Le Livre Magique – TI Speak’n'Glitch’n'Bleep’n'Math aka Speak’n'Math – TI La Tortu(r)e aka Tortue Musicale – Carrefour LoFi Mic aka TĂ©lĂ©phone Ă  cadran – Socotel
http://www.gasol.fr/2010/06/30/5/

659 Eee-Control prend les rĂȘnes de votre EeePC sous Ubuntu. | blogeee.net
Beaucoup de logiciels se battent pour permettre aux possesseurs de netbooks de gĂ©rer au mieux leur autonomie sous Windows. Beaucoup ont Ă©tĂ© passĂ©s en revue ici, mais bien peu existent pour le monde Linux. Eee-Control va peut-ĂȘtre changer la donne.
http://www.blogeee.net/2008/11/eee-control-prend-les-rennes-de-votre-eeepc-sous-ubuntu/#more-1353

618 Homo Numericus : Internet, un tournant ?
Nouvelles technologies et société internet, numérique, questions de société, numérique, technologies, NTIC, TIC
http://www.homo-numericus.net/spip.php?breve1004

612 dictée magique Bend me I'm famous
Speak and Spell Posted in Speak and spell, circuit bending with tags bent, circuit bending, dictĂ©e magique, LFO, speak and pell, trigger in on May 5, 2010 by bendmeimfamous Ma dictĂ©e magique anglaise, dans un boitier français
. Un trigger in permettait de la faire jouer grace au sĂ©quenceur anaologique de l’atari punk bassline. Maintenant elle est en midi avec un kit highly liquid, midispeak 2. Une LFO casper electronics, a Ă©tĂ© montĂ©. Pour les deux sorties jack en façade, la premiĂšre est pour l’audio la seconde est pour l’entrĂ©e trigger in.
http://bendmeimfamous.wordpress.com/tag/dictee-magique/

521 Audioblogs ARTE Radio
Bienvenue sur la plateforme des audioblogs d'ARTE Radio ! arteradio,radio,blog,audioblog,arte,tv,son,message,liberté,création,blogueur,audioblogueur,commentaire,culture,blogosphÚre,fiction,communauté,politique,société,science,connaissance,découverte
http://audioblog.arteradio.com/front.do?method=getHomePage

518 LA MUSIQUE INDUSTRIELLE
QU’EST-CE QUE LA MUSIQUE INDUSTRIELLE ? Vous trouverez chez les disquaires bien achalandĂ©s un coin rĂ©servĂ© aux albums d’ " indus ", souvent mĂ©langĂ©s au gothique, Ă  la cold ou encore aux indĂ©pendants. Les couleurs noire et grise dominent les pochettes et les noms des groupes sont souvent longs et imprononçables, Ă  consonance allemande ou anglaise. Pour continuer dans le clichĂ©, on peut dĂ©crire la musique industrielle comme un style basĂ© sur des percussions mĂ©talliques qui martĂšlent, accompagnĂ©es de bruits agressifs souvent dissonants et de voix trafiquĂ©es, criĂ©es plus que chantĂ©es. En fait, l’indus est pour beaucoup une musique suspecte, apprĂ©ciĂ©e par d’étranges mĂ©lomanes qui n’auraient pas compris que la musique moderne est faite pour distraire, pour danser ou encore adoucir les mƓurs. Peu de gens savent en fait ce qu’est l’industriel Ă  proprement parler. Pourtant ce style a Ă©tĂ© trĂšs productif et une partie de la musique actuelle s’en inspire. A la base, l’industriel est un mouvement de contestation sociale et artistique. Il rejette le contrĂŽle de la musique populaire par les businessmen, les mĂ©dias et tous les hommes de pouvoir. Son essor est marquĂ© par la crĂ©ation d’Industrial Records, Ă  Londres, Ă  la fin des annĂ©es 1970 par le groupe Throbbing Gristle. C’est un des premiers labels indĂ©pendants, une entreprise de production et de diffusion de cassettes audio et de 33 tours, qui laisse ses musiciens s’exprimer sans contrainte, ni censure, ni souci de rentabilitĂ©. Il dĂ©veloppe une " stratĂ©gie de guĂ©rilla " contre les major company, ces entreprises qui soumettent la musique populaire aux lois du marchĂ©. Plus gĂ©nĂ©ralement, le mouvement industriel vomit l’industrie des loisirs orchestrĂ©e par les grands mĂ©dias. Il cherche Ă  faire rĂ©flĂ©chir sur la propagande et le marketing, sur l’utilisation de l’art et des diverses techniques de communication pour convaincre et dominer. L’ambition est de crĂ©er une alternative Ă  la culture de masse afin de lutter contre l’uniformisation des esprits. Pape de l’industriel, Genesis P-Orridge (alias Neil Megson) explique qu’au dĂ©part le but est de "savoir jusqu’oĂč on pouvait mĂ©tamorphoser et coller le son, prĂ©senter des sons complexes et non-divertissants dans une situation de culture populaire, afin de convaincre et de convertir. Nous voulions rĂ©investir la musique rock avec un contenu, une motivation et un risque. " Apparu en mĂȘme temps que le punk, l’industriel se veut plus radical, plus rĂ©flĂ©chi et surtout plus novateur en matiĂšre musicale. Il milite pour l’éclatement des codes musicaux qu’ils soient rock, jazz, classique ou pop. Recherchant l’imprĂ©vu, fuyant le formatage, il puise dans diffĂ©rents styles. Par ailleurs, de nouveaux instruments sont incorporĂ©s Ă  la musique. Les membres d’EinstĂŒrzende Neubauten utilisent des perceuses, de l’eau, des tĂŽles, ou mĂȘme leurs dents pour produire des sons originaux. DĂšs le dĂ©part, les instruments Ă©lectroniques ont Ă©tĂ© privilĂ©giĂ©s : boites Ă  rythme, synthĂ©tiseurs et les tout premiers Ă©chantillonneurs (sampleurs), dĂšs le dĂ©but des annĂ©es 1980. Ces instruments Ă©lectroniques aidant, l’indus a Ă©tĂ© produit par des non-musiciens et a dĂ©veloppĂ© la rĂ©pĂ©titivitĂ© (utilisation des sĂ©quenceurs). C’est dans ce sens que l’industriel est pour une bonne part Ă  l’origine de la techno. L’industriel ne se limite pas au dĂ©part Ă  un courant musical, c’est une tentative d’art total. Soit les musiciens indus sont des touches Ă  tout en matiĂšre artistique (Genesis P-Orridge, Jim Thirlwell), soit ils collaborent frĂ©quemment avec des cinĂ©astes, des troupes de thĂ©Ăątre ou de danse contemporaine. Pour les disques, le graphisme des pochettes compte parfois autant que la musique elle-mĂȘme. Dans toutes ses expressions artistiques, l’industriel recherche la provocation la plus radicale, le choc et la confusion. Les thĂšmes dĂ©veloppĂ©s sont autant de tabous : le totalitarisme sous toutes ses formes (propagande, uniformes militaires, symboles paĂŻens, plus ou moins fascistes ou nazis) ; le sado-masochisme, bouffonnerie spectaculaire parodiant les rapports humains ; la mort. C’est un constat froid des horreurs du monde, l’irruption de la laideur sous toutes ses formes dans la musique populaire. Mais attention, l’humour, le sarcasme et le cynisme sont essentiels dans l’indus. L’ironie et l’ambiguĂŻtĂ© sont fondatrices : la musique qui se proclame industrielle s’oppose Ă  l’industrie de la musique et aux valeurs de la sociĂ©tĂ© industrielle. Les membres de Throbbing Gristle troquaient volontiers leurs uniformes pour des chemises hawaĂŻennes, Current 93 s’est pris de passion pour le hĂ©ros enfantin Oui-Oui (Noddy), Laibach a parodiĂ© pompeusement les Beatles, Clair Obscur a chantĂ© les cours de la bourse, aprĂšs avoir smurfĂ© au goulag, et Foetus s’est fait connaĂźtre par une parodie de disco en l’honneur du marquis de Sade (avant MylĂšne Farmer !). Tous les musiciens qui se prĂ©tendent industriels mais s’expriment sans cette ironie fondatrice ou sans vĂ©ritable recherche musicale utilisent le terme abusivement. DĂšs 1981, Throbbing Gristle se sĂ©pare. Genesis P-Orridge explique : " nous avons quitter un milieu envahi par des idĂ©es et des gens malsains, parce que ces gens ont choisi de ne pas comprendre ce que nous disions. C’est devenu une surenchĂšre de provocation ". On a assistĂ© en effet Ă  une dĂ©rive et un appauvrissement musical. L’industriel est devenu un style parmi les autres. Comme tout mouvement contestataire, il a Ă©tĂ© rĂ©cupĂ©rĂ©e ; Ă  la fois par les mĂ©dias et par des mouvements d’extrĂȘme droite. Ainsi on a pu entendre, dans des publicitĂ©s tĂ©lĂ©visĂ©es, des percussions mĂ©talliques pour vanter les mĂ©rites de slips trĂšs masculins, ou bien des bruits de mĂ©canique qui dĂ©raille sortant d’un autoradio, pour vendre une voiture Ă  la mĂ©canique irrĂ©prochable. Les liens avĂ©rĂ©s avec l’extrĂȘme-droite ne concernent que quelques uns : en particulier Boyd Rice (du groupe NON) et plusieurs pĂąles ersatz du groupe de folk industriel Death in June, engluĂ©s dans une soupe europĂ©aniste nausĂ©abonde, oĂč se mĂȘlent rĂ©volution conservatrice, paganisme nordique ou celtique, thĂšmes guerriers et romantisme noir. Ces connivences ont jetĂ© le discrĂ©dit sur tout le mouvement industriel. C’est oublier que les artistes d’Industrial records refusaient de s’exprimer sur le terrain politique traditionnel, que des groupes se sont engagĂ©s Ă  gauche (Test Dept), tandis que d’autres ont affirmĂ© leur rejet de l’extrĂȘme-droite (Front 242). Beaucoup cependant rĂ©pugnent Ă  se justifier et continuent de jouer le jeu dangereux de la provocation fasciste. Il y a peu le groupe allemand Substanz t. a Ă©chantillonnĂ© la phrase suivante dans un morceau : " if you don’t like fascism, don’t play industrial music " (compilation teknoir, 1998).
http://nksinternational.free.fr/indus.html

473 Djihad - Wikipédia
Djihad, jihad ou djihĂąd (arabe : jihād, ŰŹÙ‡Ű§ŰŻ, lutte) est un terme arabe et signifiant « exercer une force », « tĂącher » ou « combattre ». Dans le Coran, l'expression « al-jihad bi anfousikoum » (Lutter contre les penchants de votre Ăąme) est l'Ă©quivalent de l'expression se faire violence ou « al-jihad fi sabil Allah » (combat sacrĂ© dans le chemin d'Allah)1,2. Le concept du jihad a constamment Ă©voluĂ© ce qui empĂȘche toute dĂ©finition figĂ©e au profit de la recherche d'interprĂ©tations successives, souvent concurrentes parmi les sphĂšres intellectuelles musulmanes3. L'islam compte quatre types de jihad : par le cƓur, par la langue, par la main et par l'Ă©pĂ©e. Le jihad par le cƓur, aussi nommĂ© « Grand jihad », invite les musulmans Ă  combattre afin de s'amĂ©liorer ou d'amĂ©liorer la sociĂ©tĂ©4,5. De nombreux savants musulmans interprĂštent le jihad comme une lutte dans un sens spirituel. Une minoritĂ© de savants sunnites le considĂšrent comme le sixiĂšme pilier de l'islam quoique le jihad n'en ait pas le statut officiel4. Dans le chiisme duodĂ©cimain, il est considĂ©rĂ© comme une des dix pratiques religieuses du culte. Le plus connu des sens du jihad est le jihad par l'Ă©pĂ©e ou « Petit jihad ». Il a servi d'argument Ă  diffĂ©rents groupes musulmans Ă  travers l'histoire pour
http://fr.wikipedia.org/wiki/Djihad

325 Electronic_a # 11: Jeudi 29 avril 2010
Ben Edwards est un humble artisan amoureux de l’analogique, archĂ©ologue des temps prĂ©-Ă©lectroniques. "la musique synthĂ©tique", comme on l’appelait alors. Ben collectionne les synthĂ©tiseurs et en a accumulĂ© une quantitĂ© invraisemblable. Si les noms suivants ne vous disent rien, Korg Modular, Oberheim SEM, Roland 100 M 
 souvenez-vous de Abbey Road ou de Blade Runner. C'est tout un pan de la musique pop qui fut irriguĂ© des vibrations quasi cosmiques de ces machines et c’est une Ăąme singuliĂšre et poĂ©tique que nous retrouverons ainsi ce soir. Ce que la presse en dit: « De son vrai nom Ben Edwards, Benge dĂ©veloppe depuis ses premiers pas musicaux une passion peu commune pour les synthĂ©tiseurs, passion qui l’a conduit Ă  amasser au fil du temps une collection de machines qui ferait baver d’envie bien des aficionados de la chose. ObsĂ©dĂ© par cette famille d’instruments aux possibilitĂ©s infinies et compositeur stakhanoviste si il en est, Benge passe sa vie Ă  dissĂ©quer les algorithmes abscons de chacune de ses machines qu’il connaĂźt jusqu’au plus profond de leur process Ă©lectroniques » - A dĂ©couvrir absolument « Album concept que ce Twenty Systems puisqu’il s’agit, en vingt pistes plutĂŽt courtes, de prĂ©senter vingt synthĂ©tiseurs diffĂ©rents, un par annĂ©e de 1968 Ă  1988. Dans un esprit didactique, le disque est accompagnĂ© d’un livret cartonnĂ© de 52 pages dĂ©taillant les caractĂ©ristiques de chaque synthĂ©tiseur tandis que les morceaux portent le nom de l’instrument ayant Ă©tĂ© utilisĂ© pour chacun et l’annĂ©e correspondante (utilisation unique et solitaire d’ailleurs, Ben Edwards indiquant n’avoir employĂ© aucun autre effet ou appareil en dehors de ces synthĂ©tiseurs). » - Etherreal « Avec ce disque poĂ©tique, Ă  la naĂŻvetĂ© parfois dĂ©sarmante (Yamaha CS30) mais toujours trĂšs inspirĂ©, Benge nous fait voyager Ă  travers les Ă©poques et rend un bel hommage Ă  ces machines pleines de chaleur (qui sont pour certaines de vĂ©ritables antiquitĂ©s !) et Ă  leurs gĂ©niaux crĂ©ateurs. Rarement une leçon d'histoire aura Ă©tĂ© aussi dĂ©licieuse que celle-ci. » - Pop News « La musique de Ben Edwards est en effet bien plus et bien moins qu'un impossible catalogue de sons ou une ode technopositiviste : c'est un rĂ©enchantement viscĂ©ral du son Ă©lectronique. » - Chronic’art « A brilliant contribution to the archaeology of electronic music » - Brian Eno « Indicates what a deliriously desirable thing the synthesis of sound has historically been » - The Wire « Absolutely cast iron irrefutable proof that synthesisers are better than guitars » - Vice Magazine
http://bellegarde.toulouse.fr/archives/154-electronica11

319 Phonogramme et Sonographe de Vincent Lesbros « MuStudio
Phonogramme est un programme permettant de créer, de transformer, de composer des sons et des formes musicales. Ce logiciel a été développé de 1993 à 1996 au GAIV (Groupe Art et Informatique de Vincennes à St Denis, Université Paris VIII) par Vincent LESBROS.
http://jbemond.free.fr/?p=21

314 Apache module mod_rewrite
Ce module utilise une fonction de rĂ©Ă©criture configurable par rĂšgles (construit Ă  partir d'un interprĂ©teur d'expressions rĂ©guliĂšres) pour rĂ©Ă©crire au vol des URL. Il accepte un nombre illimitĂ© de rĂšgles supplĂ©mentaires (qui peuvent apĂ©rer sur un grand nombre de variables, dont les en-tĂȘtes HTTP) pouvant rechercher ds correspondances granulaires et rechercher des donnĂ©es dans des bases de donnĂ©es externes (soit par des tables plates, des fichiers associatifs DBM ou des processus externes), aboutissant Ă  de puissantes fonctions de substitution d'URL. Il traite l'URL dansson intĂ©gralitĂ© (y compris la partie PATH_INFO) Ă  la fois dans le contexte serveur (httpd.conf) que dans chacun des contextes locaux de rĂ©pertoires (.htaccess) et peut gĂ©nĂ©rer des parties QUERY_STRING (arguments de requĂȘtes situĂ©s derriĂšre le '?')Ă  partir de ses rĂ©sultats. L'URL rĂ©sultante peut alors ĂȘtre conservĂ©e pour un nouveau traitement interne, une redirection externe ou un transfert vers un proxy interne. La premiĂšre Ă©criture de ce module a Ă©tĂ© rĂ©alisĂ©e en Avril 1996 et offerte confidentiellement au groupe Apache en Jullet 1997 par Ralf S. Engelschall
http://illiweb.com/manuel/Apache_1.3_VF/mod/mod_rewrite.html

253 Twitter : 10 outils indispensables pour trouver de l'information | ilonet
Note : Cet article est une traduction de l’article « 10 excelentes formas de buscar informaciĂłn en Twitter », Ă©crit par Juan Diego Polo. Je le remercie pour m’avoir autorisĂ© Ă  le traduire. ÂĄMuchas gracias Juan! Si vous pensez que Twitter est un ocĂ©an d’informations inutiles dans lequel des millions de personnes hurlent sans intĂ©rĂȘt, c’est que vous avez mal cherchĂ©. En plus du moteur de recherche officiel search.twitter.com, il existe des centaines d’autres moyens pour trouver les perles du web, des informations importantes, ou des personnes intĂ©ressantes. Voire de capter le buzz avant mĂȘme qu’il prenne de l’ampleur. Je vous prĂ©sente ici 10 de ces outils, certains ayant directement Ă©tĂ© repris depuis dumblittleman.com. Si les moteurs de recherche vous passionnent, il y en a des dizaines dans le livre que j’ai publiĂ© l’annĂ©e derniĂšre (la version PDF est gratuite).
http://ilonet.fr/10-excellents-services-pour-trouver-de-l’information-sur-twitter.html

248 Technologies du Marketing: Les effets limités des médias sociaux
Il est bon de revenir aux classiques, et en l'occurrence un texte de Katz de 1989 dans la revue hermes qui revient sur les travaux de Lazarfeld conduits Ă  l'Ă©poque oĂč un mĂ©dia nouveau, avec le tĂ©lĂ©phone, se rĂ©pandait dans le monde, la radio. Outre des dĂ©tails intĂ©ressants sur la genĂšse d'une aventure scientifique qui a durĂ© plusieurs gĂ©nĂ©rations, il revient sur cette hypothĂšse critiquĂ©e par trois grandes Ă©coles, dont il rĂ©vise les thĂšses, mais qui tient encore plus de 50 ans aprĂšs. Cette thĂšse est sans doute toujours juste Ă  l'heure oĂč une nouvelle sociĂ©tĂ© de l'information – ce n'est que la quatriĂšme ou cinquiĂšme depuis les premiĂšres lueurs de la modernitĂ©, fais rage, et ouvre Ă  nouveau cette ancienne thĂ©matique de la puissance des mĂ©dias.
http://i-marketing.blogspot.com/2010/04/les-effets-limites-des-medias-sociaux.html

195 LesArnaques.com - Arnaques, Litiges, Conseils, Infos, Mïżœdiation, Coups de Gueule...
Vous avez Ă©tĂ© sollicitĂ© par tĂ©lĂ©phone pour commander des semelles Ă©nergĂ©tiques de marque SANAD’OR diffusĂ©es par la sociĂ©tĂ© BLEUTEL (Carros).Satisfait ou mĂ©content, votre tĂ©moigna... contrefacteurs, google, adwords, sites, sport, arnaques
http://www.lesarnaques.com/

113 meeting job - Ă©valuations d’entreprises, offres d'emplois et infos pratiques sur le monde du travail
meeting job , Ă©valuations d’entreprises, offres d'emplois et infos pratiques sur le monde du travail meeting job, travail, emploi, salariĂ©, employĂ©, employeur, Ă©valuation, avis, recrutement, entreprise, ressources humaines, rh, management, boss, patron, sociĂ©tĂ©, job, chomage,
http://www.meetingjob.fr/

32 Charts in France | Bienvenue
Portail musical français d'actualité musicale, de classements (Top50), clips, plus de 80 000 artistes référencés et une communauté de milliers de membres. charts,musique,top,top50,top50online,actualité,musique,albums,singles,compilations,mp3,sonneries,radio,fiches,artistes,variété,pop,rock,r'n'b,rap,ragga,star,biographies,internautes,hit,nouveautés,critiques,bacs,chiffres,presse,info,news,clips,vidéos,ventes,,disques,cd,forum,communauté
http://www.chartsinfrance.net/

101 - 201