100SILEX, de 0 ŕ 100 s: access.
1522 5 Simple steps to secure TT-RSS reader
secure tt-rss, tt-rss security 5 Simple steps to secure TT-RSS reader July 27, 2015 by Anand Leave a Comment secure-tt-rss-ft Share: share htpcBeginner We recently presented Tiny Tiny RSS to you as a great alternative to Google reader, which is one more way you can extend the functionality of your home server or your hosting space. Hopefully, you already exported your data from Google Reader. In this post, we will show you how to secure TT-RSS reader to prevent unauthorized access. Tiny Tiny RSS is an open source web-based news feed (RSS/Atom) reader and aggregator, designed to allow you to read news from any location, while feeling as close to a real desktop application as possible. As we previously explained, it makes an ideal candidate to replace Google Reader. While there are services like Feedly and Newsblur grabbing the crowd Google Reader, which some of you may prefer, there are a group of people who would like to run a RSS reader on their own server and keep things private. Assuming that you have already installed Tiny Tiny RSS on your alternative to Google reader or hosting space, we will now show you how to secure TT-RSS reader. Secure TT-RSS Reader One of the main reasons to move to an RSS aggregator like TT-RSS is maintaining your privacy. So if you do not secure TT-RSS reader well you are not only making your data available public but also making your system vulnerable to potential attacks. Choosing a strong username and password while setting your TT-RSS is the first basic thing that you can do to secure TT-RSS reader. Listed below are few more ways you can increase TT-RSS reader’s security. 1. Rename TT-RSS Folder One of the first lines of defense is to not use tt-rss in your URL to access your TT-RSS reader. To do this on your hosting account, use a folder name other than tt-rss while installing TT-RSS. On your Linux home server, edit /etc/tt-rss/apache.conf and change the first /tt-rss to something else. An example is shown below. TT-RSS Rename URL TT-RSS Rename URL After making the change, restart your TT-RSS and Apache to apply the changes: sudo service tt-rss restart sudo serivce apache2 reload Your TT-RSS reader is now available through the new URL (example: http://mydomain.com/myreader) only. Amazon Kindle Fire HDX 2. Enable SSL Accessing TT-RSS through http sends all information as unencrypted data. This could mean less privacy due to potential sniffing. The solution is to encrypt the data during transfer, which makes sniffing by hackers harder. To enable and enforce HTTPS access on Linux servers with Apache, install the following run-time libraries: sudo apt-get install libssl0.9.8 libpam0g openssl Restart your Apache server as shown above. You should now be able to access your TT-RSS reader with HTTPS. Note that you may have to have a SSL certificate generated. Refer to Apache documentation if you want to generate your own certificate. By default, the system will install self-signed certificates for you. These certificates are likely to raise warnings when you point your browser to the site. 3. Disable Single User Mode By default the single user mode is already disabled (in /etc/tt-rss/config.php). Enabling single user mode will also disable TT-RSS login system. Therefore, keep the single user mode disabled. Disable Single User Mode Disable Single User Mode A better way to make it a single user system is by limiting the number of registrations to 1 as described below. For whatever reason, you still want to enable single user mode, make sure you implement Apache Authentication method described below. 4. Self Registrations Self registrations allow a visitor to register themselves, which could reduce TT-RSS security. If your TT-RSS will be for personal use only, then you may want to disable user registration by setting “ENABLE_REGISTRATION” to “false”. TT-RSS Self Registrations TT-RSS Self Registrations To further secure TT-RSS Reader, uou may also want to change “REG_MAX_USERS” to “1” to make your account the only account on TT-RSS. asus n66uASUS RT-N66U Dual-Band Wireless-N900 Gigabit Router asus n66u reviewsFind out why it is rated the best wireless router in its class. 5. Apache Authentication Last but not the least, enable Authentication. This is even more important if you have enabled “Single User Mode” describe above. Every time you access TT-RSS, you will be asked for a username and password as shown in the picture below: Secure TT-RSS Reader On your hosting account this equivalent to password protecting a directory, in this case the TT-RSS directory. To do this on your Ubuntu server, you will have to create a .htpasswd file. More information is available in Apache documentation. But the easiest way to achieve this is to use one of the htpasswd generators available online. After you enter the username and password two code blocks will be generated. Copy the contents of the .htpasswd code block and save it to /etc/apache2/.htpasswd_ttrss. Next, copy the contents of the .htaccess code block and add it to /etc/tt-rss/apache.conf as shown below: TT-RSS Apache Authentication TT-RSS Apache Authentication Save and exit. Restart both TT-RSS and Apache previous shown above. You should be prompted for a password every time you try to access TT-RSS. Some may think that this double authentication method is an extra inconvenience. But I would rather be safe than sorry. Go ahead, secure Tiny Tiny RSS Reader and enjoy reading articles on your private secure RSS Reader.
http://www.htpcbeginner.com/secure-tt-rss-reader/

1247 Les commandes dos de Windows
Panneau de configuration * ACCESS.CPL : ouvre les options d'accessibilité (Pour XP uniquement) * APPWIZ.CPL : ouvre l'outil Ajouter/Supprimer un programme * AZMAN.MSC : ouvre le gestionnaire d'autorisations (Pour Vista uniquement) * CERTMGR.MSC : ouvre les certificats pour l’utilisateur actuel * CLICONFG : ouvre la configuration des clients SQL * COLLAB.CPL : ouvre le voisinage immédiat (Pour Vista uniquement) * COMEXP.MSC ou bien DCOMCNFG : ouvre l'outil services et composants (Pour Vista uniquement) * COMPMGMT.MSC : ouvre l'outil de gestion de l'ordinateur * COMPUTERDEFAULTS : ouvrir l’outil des programmes par défaut (Pour Vista uniquement) * CONTROL /NAME MICROSOFT.BACKUPANDRESTORECENTER : ouvre le centre de sauvegarde et de restauration (Pour Vista uniquement). Tutoriel ICI * CONTROL ADMINTOOLS : ouvre les outils d'administrations * CONTROL COLOR : ouvre les paramètres de l'apparence * CONTROL FOLDERS : ouvre les options de dossiers * CONTROL FONTS : ouvre le gestionnaire de polices * CONTROL INTERNATIONAL ou bien INTL.CPL : ouvre les options régionales et linguistiques * CONTROL KEYBOARD : ouvre les propriétés du clavier * CONTROL MOUSE ou bien MAIN.CPL : ouvre les propriétés de la souris * CONTROL PRINTERS : ouvre les imprimantes et les fax disponibles * CONTROL USERPASSWORDS : ouvre l’éditeur des comptes utilisateurs * CONTROL USERPASSWORDS2 ou bien NETPLWIZ : contrôle les utilisateurs et leurs accès< * CONTROL : ouvre le panneau de configuration * CREDWIZ : ouvre l’outil de sauvegarde et restauration des mots de passe des utilisateurs (Pour Vista uniquement) * DESK.CPL : ouvre les paramètres d'affichage * DEVMGMT.MSC : ouvre les gestionnaire de périphériques. Tutoriel ICI * DRWTSN32 : ouvre Dr. Watson (Pour XP uniquement) * DXDIAG : ouvre l'outil de diagnostic DirectX * EVENTVWR ou bien EVENTVWR.MSC : ouvre l'observateur d'évènements * FSMGMT.MSC : ouvre les dossiers partagés * GPEDIT.MSC : ouvre l’éditeur des stratégies de groupe (Pour les éditions professionnelles et plus de Windows) * HDWWIZ.CPL : ouvre l'assistant ajout de matériels * INFOCARDCPL.CPL : ouvre l'assistant compatibilité des programmes * IRPROPS.CPL : ouvre le gestionnaire d'infrarouge * ISCSICPL : ouvre l'outil de configuration de l'initiateur ISCI Microsoft (Pour Vista uniquement) * JOY.CPL : ouvre l'outil de contrôleur de jeu * LPKSETUP : ouvre l’assistant d’installation et désinstallation des langues d’affichage (Pour Vista uniquement) * LUSRMGR.MSC : ouvre l’éditeur des utilisateurs et groupes locaux * MDSCHED : ouvre l'outil de diagnostics de la mémoire Windows (Pour Vista uniquement) * MMC : ouvre une nouvelle console vide * MMSYS.CPL : ouvre les paramètres de sons * MOBSYNC : ouvre le centre de synchronisation * MSCONFIG : ouvre l'outil de configuration du système * NAPCLCFG.MSC : ouvre l'outil de configuration du client NAP (Pour Vista uniquement) * NTMSMGR.MSC : ouvre le gestionnaire des supports de stockage amovibles * NTMSOPRQ.MSC : ouvre les demandes de l'opérateur de stockage amovible * ODBCAD32 : ouvre l'administrateur de sources de données ODBC * OPTIONALFEATURES : ouvre l’outil Ajouter/Supprimer des composants Windows (Pour Vista uniquement) * PERFMON ou bien PERFMON.MSC : ouvre le moniteur de fiabilité et de performances Windows. * POWERCFG.CPL : ouvre le gestionnaire des modes d’alimentation (Pour Vista uniquement) * REGEDIT ou bien REGEDT32 (Pour Vista uniquement) : ouvre l'éditeur de registre * REKEYWIZ : ouvre le gestionnaire des certificats de chiffrement de fichiers (Pour Vista uniquement) * RSOP.MSC : ouvre le jeu de stratégie résultant * SECPOL.MSC : ouvre les paramètres de sécurités locales * SERVICES.MSC : ouvre le gestionnaire de services * SLUI : ouvre l’assistant d’activation de Windows (Pour Vista uniquement) * SYSDM.CPL : ouvre les propriétés système * SYSEDIT : ouvre l’éditeur de configuration système (Attention, à manipuler avec prudence) * SYSKEY : ouvre l’utilitaire de protection de la base de données des comptes Windows (Attention, à manipuler avec extrême prudence !) * SYSPREP: ouvre le dossier contenant l'outil de préparation du système (Pour Vista uniquement) * TABLETPC.CPL : ouvre les paramètres pour Tablet pc (Pour Vista uniquement) * TASKSCHD.MSC ou bien CONTROL SCHEDTASKS : ouvre le planificateur de tâches (Pour Vista uniquement) * TELEPHON.CPL : ouvre l'outil de connexion téléphonique * TIMEDATE.CPL : ouvre les paramètres de l'heure et de la date * TPM.MSC : ouvre l'outil gestion de module de plateforme sécurisée sur l'ordinateur local (Pour Vista uniquement) * UTILMAN : ouvre les options d’ergonomie (Pour Vista uniquement) * VERIFIER : ouvre le gestionnaire de vérification des pilotes * WMIMGMT.MSC : ouvre Windows Management Infrastructure * WSCUI.CPL : ouvre le centre de sécurité Windows * WUAUCPL.CPL : ouvre le service de mise à jour Windows (Pour XP uniquement) Programmes et outils Windows * %WINDIR%\SYSTEM32\RESTORE\RSTRUI.EXE : ouvre l’outil de restauration de système (Pour XP uniquement). Tutoriel ICI * CALC : ouvre la calculatrice * CHARMAP : ouvre la table des caractères * CLIPBRD : ouvre le presse papier (Pour XP uniquement, pour l'ajouter à Vista voir ICI) * CMD : ouvre l'invite de commandes * DIALER : ouvre le numérateur téléphonique de Windows * DVDPLAY : ouvre votre lecteur DVD * EUDCEDIT : ouvre l’éditeur de caractères privés * EXPLORER : ouvre l'explorateur Windows * FSQUIRT : Assistant transfert Bluetooth * IEXPLORE : ouvre Internet explorer * IEXPRESS : ouvre l’assistant de création des archives auto-extractibles. Tutoriel ICI * JOURNAL : ouvre un nouveau journal (Pour Vista uniquement) * MAGNIFY : ouvre la loupe * MBLCTR : ouvre le centre de mobilité de Windows (Pour Vista uniquement) * MIGWIZ : ouvre l'outil de transfert de fichiers et de paramètres Windows (Pour Vista uniquement) * MIGWIZ.EXE : ouvre l'outil de transfert de fichiers et de paramètres Windows (pour XP uniquement) * MOVIEMK : ouvre Windows Movie Maker * MRT : lance l’utilitaire de suppression de logiciel malveillant. Tutoriel ICI * MSDT : ouvre l’outil de diagnostics et support Microsoft * MSINFO32 : ouvre les informations système * MSPAINT : ouvre Paint * MSRA : ouvre l'assistance à distance Windows * MSTSC : ouvre l'outil de connexion du bureau a distance * NOTEPAD : ouvre le bloc-notes * OSK : ouvre le clavier visuel. Tutoriel ICI * PRINTBRMUI : ouvre l'assistant de migration d'imprimante (Vista uniquement) * RSTRUI : ouvre l'outil de restauration du système (Pour Vista uniquement) * SIDEBAR : ouvre le volet Windows (Pour Vista uniquement) * SIGVERIF : ouvre l'outil de vérification des signatures de fichiers * SNDVOL : ouvre le mélangeur de volume * SNIPPINGTOOL : ouvre l'outil capture d'écran (Pour Vista uniquement). Tutoriel ICI * SOUNDRECORDER : ouvre le magnétophone * STIKYNOT : ouvre le pense-bête (Pour Vista uniquement) * TABTIP : ouvre le panneau de saisie Tablet PC (Pour Vista uniquement) * TASKMGR : ouvre le gestionnaire des tâches Windows * WAB : ouvre les contacts (Pour Vista uniquement) * WERCON : ouvre l'outil de rapports et de solutions aux problèmes (Pour Vista uniquement) * WINCAL : ouvre le calendrier Windows (Pour Vista uniquement) * WINCHAT : ouvre le logiciel Microsoft de chat en réseau (Pour Windows XP uniquement) * WINDOWSANYTIMEUPGRADE : permet la mise à niveau de Windows Vista * WINVER : ouvre la fenêtre pour connaître votre version Windows * WINWORD: ouvre Word (s'il est installé) * WMPLAYER : ouvre le lecteur Windows Media * WRITE ou bien Wordpad : ouvre Wordpad Gestion des disques * CHKDSK : effectue une analyse de la partition précisée dans les paramètres de la commande (Pour plus d’informations, tapez CHKDSK /? dans l’invite de commande CMD) * CLEANMGR : ouvre l'outil de nettoyage de disque * DEFRAG: Défragmente le disque dur (pour savoir comment utiliser, c'est ici ) * DFRG.MSC : ouvre l’outil de défragmentation de disque * DISKMGMT.MSC : ouvre le gestionnaire de disques * DISKPART : ouvre l’outil de partitionnement (un peu lourd à manipuler) Gestion des réseaux et Internet * CONTROL NETCONNECTIONS ou bien NCPA.CPL : ouvre les connexions réseau * FIREWALL.CPL : ouvre le pare-feu Windows * INETCPL.CPL : ouvre les propriétés internet * IPCONFIG : affiche les configurations des adresses IP sur l’ordinateur (Pour plus d’informations, tapez IPCONFIG /? dans l’invite de commande CMD) * NETSETUP.CPL : ouvre l’assistant configuration réseau (Pour XP uniquement) * WF.MSC : ouvre les fonctions avancées du pare-feu Windows (Pour Vista uniquement). Tutoriel ICI * À VOIR ÉGALEMENT : Commandes IP relatives aux réseaux sous Windows Commandes IP relatives aux réseaux sous Windows Il est parfois très utile de connaître les commandes IP, pour analyser voire configurer ses réseaux TCP/IP. Voici la liste de ces commandes à utiliser dans une fenêtre DOS : * Ping * Tracert * IpConfig * NetStat * Route * Arp * NbtStat * Telnet * Hostname * Ftp * NsLookUp * NetSh ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------ PING : Teste la connexion réseau avec une adresse IP distante ping -t [IP ou host] ping -l 1024 [IP ou host] * L’option -t permet de faire des pings en continu jusqu’à Ctrl-C. o Si vous avez précisé l'option -t vous pouvez à tout moment avoir des statistiques sans interrompre les requêtes ping en appuyant sur Ctrl+Attn (aussi nommé Ctrl+Pause) Cette commande est aussi utile pour générer une charge réseau en spécifiant la taille du paquet avec l’option -l et la taille du paquet en octets. --------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------- TRACERT : Affiche toutes les adresses IP intermédiaires par lesquelles passe un paquet entre la machine locale et l’adresse IP spécifiée. tracert [@IP ou nom du host] tracert -d [@IP ou nom du host] Cette commande est utile si la commande ping ne donne pas de réponse, afin d'établir à quel niveau la connexion est défaillante. -------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------- IPCONFIG : Affiche ou rafraîchit la configuration réseau TCP/IP ipconfig /all [/release [carte]] [/renew [carte]] /flushdns /displaydns /registerdns [-a] [-a] [-a] Cette commande, exécutée sans option, affiche l’adresse IP en cours, le masque réseau ainsi que la passerelle par défaut au niveau des interfaces réseau connues sur la machine locale. * /all: Affiche toute la configuration réseau, y compris les serveurs DNS, WINS, bail DHCP, etc ... * /renew [carte]: Renouvelle la configuration DHCP de toutes les cartes (si aucune carte n'est spécifiée) ou d'une carte spécifique avec le paramètre carte. Le nom de carte est celui qui apparaît avec ipconfig sans paramètre. * /release [carte]: Envoie un message DHCPRELEASE au serveur DHCP pour libérer la configuration DHCP actuelle et annuler la configuration d'adresse IP de toutes les cartes (si aucune carte n'est spécifiée) ou d'une carte spécifique avec paramètre carte. Ce paramètre désactive TCP/IP pour les cartes configurées de manière à obtenir automatiquement une adresse IP. * /flushdns: Vide et réinitialise le cache de résolution du client DNS. Cette option est utile pour exclure les entrées de caches négatives ainsi que toutes les autres entrées ajoutées de façon dynamique. * /displaydns: Affiche le cache de résolution du client DNS, qui inclut les entrées préchargées à partir du fichier des hôtes locaux ainsi que tous les enregistrements de ressources récemment obtenus pour les requêtes de noms résolues par l'ordinateur. Le service Client DNS utilise ces informations pour résoudre rapidement les noms fréquemment sollicités, avant d'interroger ses serveurs DNS configurés. * /registerdns: Actualise tous les baux DHCP et réinscrit les noms DNS. ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------ NETSTAT : Affiche l’état de la pile TCP/IP sur la machine locale NETSTAT [-a] [-e] [-n] [-s] [-p proto] [-r] [intervalle] * -a Affiche toutes les connexions et ports d'écoute (Les connexions côté serveur sont normalement inhibées). * -e Affiche les statistiques Ethernet. Peut être combinée avec l'option -s. * -n Affiche les adresses et les numéros de port sous forme numérique. * -p proto Affiche les connexions pour le protocole spécifié par proto; proto peut être TCP ou UDP. Utilisé avec l'option -s pour afficher des statistiques par protocole, proto peut être TCP, UDP, ou IP. * -r Affiche le contenu de la table de routage. * -s Affiche les statistiques par protocole. Par défaut, des statistiques sur TCP, UDP et IP sont visualisées; l'option -p peut être utilisée pour spécifier un sous-ensemble du défaut. * intervalle: Réaffiche les statistiques sélectionnées, avec une pause de "intervalle" secondes entre chaque affichage. Appuyez sur Ctrl+C pour arrêter l'affichage des statistiques. * -abnov Affiche les processus qui utilisent la connexion internet (Adresse IP local, port, adress IP distante et le PID du processus qui utilise la connexion ainsi que son nom). ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------- ROUTE : Affiche ou modifie la table de routage ROUTE [-f] [commande [destination] [MASK masque réseau] [passerelle] * -f Efface les tables de routage de toutes les entrées de passerelles. Utilisé conjointement à une des commandes, les tables sont effacées avant l'exécution de la commande. * -p Rend rémanente l’entrée dans la table après le reboot de la machine * commande Spécifie une des quatre commandes : o DELETE: Efface un itinéraire. o PRINT: Affiche un itinéraire. o ADD: Ajoute un itinéraire. o CHANGE: Modifie un itinéraire existant. * destination: Spécifie l'hôte. * MASK: Si le mot clé MASK est présent, le paramètre suivant est interprété comme le paramètre masque réseau. * masque réseau: Fourni, il spécifie la valeur de masque de sous-réseau à associer à cette entrée d'itinéraire. Non spécifié, il prend la valeur par défaut 255.255.255.255. * passerelle: Spécifie la passerelle. * METRIC: Spécifie le coût métrique pour la destination ---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------- ARP : Résolution des adresses IP en adresses MAC. Affiche et modifie les tables de traduction des adresses IP en adresses physiques utilisées par le protocole de résolution d'adresses ARP. ARP -s adr_inet adr_eth [adr_if] ARP -d adr_inet [adr_if] ARP -a [adr_inet] [-N adr_if] * -a Affiche les entrées ARP actives en interrogeant le protocole de données actif. Si adr_inet est spécifié, seules les adresses IP et physiques de l'ordinateur spécifié sont affichées. Si plus d'une interface réseau utilise ARP, les entrées de chaque table ARP sont affichées. * -g Identique à -a. * adr_inet Spécifie une adresse internet. * -N adr_if Affiche les entrées ARP pour l'interface réseau spécifiée par adr_if. * -d Efface l'hôte spécifié par adr_inet. * -s Ajoute l'hôte et associe l'adresse Internet adr_inet avec l'adresse physique adr_eth. L'adresse physique est donnée sous forme de 6 octets hexadécimaux séparés par des tirets. L'entrée est permanente. * adr_eth Spécifie une adresse physique. * adr_if Précisée, elle spécifie l'adresse Internet de l'interface dont la table de traduction des adresses devrait être modifiée. Non précisée, la première interface applicable sera utilisée. --------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------- NBTSTAT : Mise à jour du cache du fichier Lmhosts. Affiche les statistiques du protocole et les connexions TCP/IP actuelles utilisant NBT (NetBIOS sur TCP/IP). NBTSTAT [-a Nom Distant] [-A adresse IP] [-c] [-n] [-r] [-R] [-s] [S] [intervalle] * -a (état carte) Liste la table de noms de la machine distante (nom connu). * -A (état carte) Liste la table de noms de la machine distante (adresse IP). * -c (cache) Liste le cache de noms distants y compris les adresses IP. * -n (noms) Liste les noms NetBIOS locaux. * -r (résolus) Liste les noms résolus par diffusion et via WINS. * -R (Recharge) Purge et recharge la table du cache de noms distantes. * -S (Sessions) Liste la table de sessions avec les adresses destination IP. * -s (sessions) Liste la table de sessions convertissant les adresses de destination IP en noms d'hôtes via le fichier hôtes. Un Exemple : nbtstat -A @IP Cette commande renvoie le nom NetBIOS, nom du système, les utilisateurs connectés ...de la machine distante. -------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------- TELNET telnet telnet La commande telnet permet d'accéder en mode Terminal (Ecran passif) à un host distant. Elle permet également de vérifier si un service quelconque TCP tourne sur un serveur distant en spécifiant après l’adresse IP le numéro de port TCP. C’est ainsi que l’on peut tester si le service SMTP, par exemple, tourne sur un serveur Microsoft Exchange en utilisant l’adresse IP du connecteur SMTP et puis 25 comme numéro de port. Les ports les plus courants sont : * ftp (21), * telnet (23), * smtp (25), * www (80), * kerberos (88), * pop3 (110), * nntp (119) * et nbt (137-139). --------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------- HOSTNAME : Affiche le nom de la machine Ftp FTP: Client de téléchargement de fichiers ftp –s: * -s cette option permet de lancer des FTP en mode batch : spécifie un fichier textuel contenant les commandes FTP. --------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------- NsLookUp: envoie des requêtes DNS sur un serveur DNS au choix nslookup [domaine] [serveur dns] La commande NsLookUp permet d'envoyer des requêtes DNS à un serveur. Par défaut, si vous ne mettez pas le serveur DNS, la commande utilisera celui qui est configuré pour votre interface réseau (celui que vous utilisez pour naviguer sur internet, par exemple) mais vous pouvez forcer l'utilisation d'un autre serveur. Par exemple, pour demander au serveur DNS 10.0.0.3 l'adresse IP correspondante à l'adresse www.commentcamarche.net: nslookup www.commentcamarche.net 10.0.0.3 * Si vous ne précisez aucun paramètre pour nslookup, un shell s'ouvrira en attente de requêtes de votre part. -------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------- Netsh (network shell : shell réseau) est un utilitaire en ligne de commande inclus dans la gamme des systèmes d'exploitation Windows NT (NT, 2000, XP, 2003 Serveur, Vista) à partir de Windows 2000. Il permet la configuration du réseau, localement ou à distance. Une utilisation classique de netsh est la réinitialisation de la pile TCP/IP à ses paramètres d'origines (Sous Windows 98, cette opération nécessitait la réinstallation de l'adaptateur TCP/IP). Dans ce mode, vous devez fournir à la commande un fichier journal (log). Celui-ci sera rempli avec les valeurs affectées par netsh. Netsh permet aussi (entre autres) de changer l'adresse IP de la machine. Exemples d'utilisations : - Réinitialisation de la pile TCP/IP : netsh interface ip reset C:\resetlog.txt - Adresse IP statique : netsh interface ip set address local static 123.123.123.123 255.255.255.0 - Adresse IP dynamique : netsh interface ip set address name="Connexion au réseau local" source=dhcp - Netsh et IPv6 : Netsh peut également être utilisé pour lire des informations provenant de la pile IPv6, cette commande est plus facile à utiliser que la commande IPv6.exe et fournit quasiment le même niveau d'information. Pour afficher votre adresse IPv6 en utilisant netsh : netsh interface ipv6 show address Autres commandes * %HOMEDRIVE% : ouvre l'explorateur sur la partition ou le système d'exploitation est installé * %HOMEPATH% : ouvre le dossier d'utilisateur connecté actuellement C:\Documents and settings\[nom d'utilisateur] * %PROGRAMFILES% : ouvre le dossier d’installation d’autres programmes (Program Files) * %TEMP% ou bien %TMP% : ouvre le dossier temporaire * %USERPROFILE% : ouvre le dossier du profil de l'utilisateur connecté actuellement * %WINDIR% ou bien %SYSTEMROOT% : ouvre le dossier d’installation de Windows * %WINDIR%\system32\rundll32.exe shell32.dll,Control_RunDLL hotplug.dll : affiche la fenêtre "Supprimer le périphérique en toute sécurité" * AC3FILTER.CPL : ouvre les propriétés du filtre AC3 (Si installé) * FIREFOX : lance Mozilla FireFox (Si installé) * JAVAWS : Visualise le cache du logiciel JAVA (Si installé) * LOGOFF : ferme la session actuelle * NETPROJ : autorise ou pas la connexion à un projecteur réseau (Pour Vista uniquement) * Vérificateur des fichiers système (Nécessite un CD de Windows si le cache n’est pas disponible): (Tutoriel ICI) o SFC /SCANNOW : scanne immédiatement tous les fichiers système et répare les fichiers endommagés o SFC /VERIFYONLY : scanne seulement les fichiers système o SFC /SCANFILE="nom et chemin de fichier" : scanne le fichier précisé, et le répare s’il est endommagé o SFC /VERIFYFILE="nom et chemin de fichier" : scanne seulement le fichier précisé o SFC /SCANONCE : scanne les fichiers système au prochain redémarrage o SFC /REVERT : remet la configuration initiale (Pour plus d’informations, tapez SFC /? dans l’invite de commande CMD. * SHUTDOWN : éteint Windows * SHUTDOWN –A : interrompe l’arrêt de Windows * VSP1CLN : supprime le cache d'installation du service pack 1 de Vista (Tutoriel ICI) Créer votre propre commande Pour ceux qui aiment tout faire avec le clavier, il est possible de créer vos propres commandes exécutables dans Menu démarrer > Exécuter. Nous allons prendre l'exemple de la commande netnavig qui exécutera Mozilla FireFox. * Ouvrez la base de registre. * Allez vers la clé HKEY_LOCAL_MACHINE puis les sous-clés successives \SOFTWARE\Microsoft\Windows\CurrentVersion\App Paths * Allez dans le menu Édition > Nouveau > Clé et donnez-lui le nom netnavig.exe * Faites un double-clic sur la valeur que vous venez de créer, puis allez de nouveau dans le menu Édition > Nouveau > Valeur Chaîne et donnez-lui le nom Path * Faites encore un double-clic sur la valeur créée et entrez le chemin complet de l'application que vous voudrez lancer, dans notre exemple c'est C:\Program Files\Mozilla Firefox, puis validez. Il est possible de copier ce chemin à partir de la barre d'adresse de l'explorateur directement. * Un autre double-clic sur la valeur (par défaut) et entrez l'exécutable de l'application avec son chemin complet : C:\Program Files\Mozilla Firefox\firefox, dans notre exemple. Ensuite, validez et fermez l'éditeur de registre. Ainsi vous pouvez exécuter Mozilla Firefox juste en faisant: Menu démarrer > Exécuter > taper netnavig et valider. Vous pouvez faire la même chose pour toutes les applications auxquelles vous voulez un accès rapide avec le clavier.
http://www.artup-concept.com/commandes-dos-de-windows.html

947 htaccess tester

http://htaccess.madewithlove.be/

101 - 201