100SILEX, de 0 à 100 s: attention
1247 Les commandes dos de Windows
Panneau de configuration * ACCESS.CPL : ouvre les options d'accessibilité (Pour XP uniquement) * APPWIZ.CPL : ouvre l'outil Ajouter/Supprimer un programme * AZMAN.MSC : ouvre le gestionnaire d'autorisations (Pour Vista uniquement) * CERTMGR.MSC : ouvre les certificats pour l’utilisateur actuel * CLICONFG : ouvre la configuration des clients SQL * COLLAB.CPL : ouvre le voisinage immédiat (Pour Vista uniquement) * COMEXP.MSC ou bien DCOMCNFG : ouvre l'outil services et composants (Pour Vista uniquement) * COMPMGMT.MSC : ouvre l'outil de gestion de l'ordinateur * COMPUTERDEFAULTS : ouvrir l’outil des programmes par défaut (Pour Vista uniquement) * CONTROL /NAME MICROSOFT.BACKUPANDRESTORECENTER : ouvre le centre de sauvegarde et de restauration (Pour Vista uniquement). Tutoriel ICI * CONTROL ADMINTOOLS : ouvre les outils d'administrations * CONTROL COLOR : ouvre les paramètres de l'apparence * CONTROL FOLDERS : ouvre les options de dossiers * CONTROL FONTS : ouvre le gestionnaire de polices * CONTROL INTERNATIONAL ou bien INTL.CPL : ouvre les options régionales et linguistiques * CONTROL KEYBOARD : ouvre les propriétés du clavier * CONTROL MOUSE ou bien MAIN.CPL : ouvre les propriétés de la souris * CONTROL PRINTERS : ouvre les imprimantes et les fax disponibles * CONTROL USERPASSWORDS : ouvre l’éditeur des comptes utilisateurs * CONTROL USERPASSWORDS2 ou bien NETPLWIZ : contrôle les utilisateurs et leurs accès< * CONTROL : ouvre le panneau de configuration * CREDWIZ : ouvre l’outil de sauvegarde et restauration des mots de passe des utilisateurs (Pour Vista uniquement) * DESK.CPL : ouvre les paramètres d'affichage * DEVMGMT.MSC : ouvre les gestionnaire de périphériques. Tutoriel ICI * DRWTSN32 : ouvre Dr. Watson (Pour XP uniquement) * DXDIAG : ouvre l'outil de diagnostic DirectX * EVENTVWR ou bien EVENTVWR.MSC : ouvre l'observateur d'évènements * FSMGMT.MSC : ouvre les dossiers partagés * GPEDIT.MSC : ouvre l’éditeur des stratégies de groupe (Pour les éditions professionnelles et plus de Windows) * HDWWIZ.CPL : ouvre l'assistant ajout de matériels * INFOCARDCPL.CPL : ouvre l'assistant compatibilité des programmes * IRPROPS.CPL : ouvre le gestionnaire d'infrarouge * ISCSICPL : ouvre l'outil de configuration de l'initiateur ISCI Microsoft (Pour Vista uniquement) * JOY.CPL : ouvre l'outil de contrôleur de jeu * LPKSETUP : ouvre l’assistant d’installation et désinstallation des langues d’affichage (Pour Vista uniquement) * LUSRMGR.MSC : ouvre l’éditeur des utilisateurs et groupes locaux * MDSCHED : ouvre l'outil de diagnostics de la mémoire Windows (Pour Vista uniquement) * MMC : ouvre une nouvelle console vide * MMSYS.CPL : ouvre les paramètres de sons * MOBSYNC : ouvre le centre de synchronisation * MSCONFIG : ouvre l'outil de configuration du système * NAPCLCFG.MSC : ouvre l'outil de configuration du client NAP (Pour Vista uniquement) * NTMSMGR.MSC : ouvre le gestionnaire des supports de stockage amovibles * NTMSOPRQ.MSC : ouvre les demandes de l'opérateur de stockage amovible * ODBCAD32 : ouvre l'administrateur de sources de données ODBC * OPTIONALFEATURES : ouvre l’outil Ajouter/Supprimer des composants Windows (Pour Vista uniquement) * PERFMON ou bien PERFMON.MSC : ouvre le moniteur de fiabilité et de performances Windows. * POWERCFG.CPL : ouvre le gestionnaire des modes d’alimentation (Pour Vista uniquement) * REGEDIT ou bien REGEDT32 (Pour Vista uniquement) : ouvre l'éditeur de registre * REKEYWIZ : ouvre le gestionnaire des certificats de chiffrement de fichiers (Pour Vista uniquement) * RSOP.MSC : ouvre le jeu de stratégie résultant * SECPOL.MSC : ouvre les paramètres de sécurités locales * SERVICES.MSC : ouvre le gestionnaire de services * SLUI : ouvre l’assistant d’activation de Windows (Pour Vista uniquement) * SYSDM.CPL : ouvre les propriétés système * SYSEDIT : ouvre l’éditeur de configuration système (Attention, à manipuler avec prudence) * SYSKEY : ouvre l’utilitaire de protection de la base de données des comptes Windows (Attention, à manipuler avec extrême prudence !) * SYSPREP: ouvre le dossier contenant l'outil de préparation du système (Pour Vista uniquement) * TABLETPC.CPL : ouvre les paramètres pour Tablet pc (Pour Vista uniquement) * TASKSCHD.MSC ou bien CONTROL SCHEDTASKS : ouvre le planificateur de tâches (Pour Vista uniquement) * TELEPHON.CPL : ouvre l'outil de connexion téléphonique * TIMEDATE.CPL : ouvre les paramètres de l'heure et de la date * TPM.MSC : ouvre l'outil gestion de module de plateforme sécurisée sur l'ordinateur local (Pour Vista uniquement) * UTILMAN : ouvre les options d’ergonomie (Pour Vista uniquement) * VERIFIER : ouvre le gestionnaire de vérification des pilotes * WMIMGMT.MSC : ouvre Windows Management Infrastructure * WSCUI.CPL : ouvre le centre de sécurité Windows * WUAUCPL.CPL : ouvre le service de mise à jour Windows (Pour XP uniquement) Programmes et outils Windows * %WINDIR%\SYSTEM32\RESTORE\RSTRUI.EXE : ouvre l’outil de restauration de système (Pour XP uniquement). Tutoriel ICI * CALC : ouvre la calculatrice * CHARMAP : ouvre la table des caractères * CLIPBRD : ouvre le presse papier (Pour XP uniquement, pour l'ajouter à Vista voir ICI) * CMD : ouvre l'invite de commandes * DIALER : ouvre le numérateur téléphonique de Windows * DVDPLAY : ouvre votre lecteur DVD * EUDCEDIT : ouvre l’éditeur de caractères privés * EXPLORER : ouvre l'explorateur Windows * FSQUIRT : Assistant transfert Bluetooth * IEXPLORE : ouvre Internet explorer * IEXPRESS : ouvre l’assistant de création des archives auto-extractibles. Tutoriel ICI * JOURNAL : ouvre un nouveau journal (Pour Vista uniquement) * MAGNIFY : ouvre la loupe * MBLCTR : ouvre le centre de mobilité de Windows (Pour Vista uniquement) * MIGWIZ : ouvre l'outil de transfert de fichiers et de paramètres Windows (Pour Vista uniquement) * MIGWIZ.EXE : ouvre l'outil de transfert de fichiers et de paramètres Windows (pour XP uniquement) * MOVIEMK : ouvre Windows Movie Maker * MRT : lance l’utilitaire de suppression de logiciel malveillant. Tutoriel ICI * MSDT : ouvre l’outil de diagnostics et support Microsoft * MSINFO32 : ouvre les informations système * MSPAINT : ouvre Paint * MSRA : ouvre l'assistance à distance Windows * MSTSC : ouvre l'outil de connexion du bureau a distance * NOTEPAD : ouvre le bloc-notes * OSK : ouvre le clavier visuel. Tutoriel ICI * PRINTBRMUI : ouvre l'assistant de migration d'imprimante (Vista uniquement) * RSTRUI : ouvre l'outil de restauration du système (Pour Vista uniquement) * SIDEBAR : ouvre le volet Windows (Pour Vista uniquement) * SIGVERIF : ouvre l'outil de vérification des signatures de fichiers * SNDVOL : ouvre le mélangeur de volume * SNIPPINGTOOL : ouvre l'outil capture d'écran (Pour Vista uniquement). Tutoriel ICI * SOUNDRECORDER : ouvre le magnétophone * STIKYNOT : ouvre le pense-bête (Pour Vista uniquement) * TABTIP : ouvre le panneau de saisie Tablet PC (Pour Vista uniquement) * TASKMGR : ouvre le gestionnaire des tâches Windows * WAB : ouvre les contacts (Pour Vista uniquement) * WERCON : ouvre l'outil de rapports et de solutions aux problèmes (Pour Vista uniquement) * WINCAL : ouvre le calendrier Windows (Pour Vista uniquement) * WINCHAT : ouvre le logiciel Microsoft de chat en réseau (Pour Windows XP uniquement) * WINDOWSANYTIMEUPGRADE : permet la mise à niveau de Windows Vista * WINVER : ouvre la fenêtre pour connaître votre version Windows * WINWORD: ouvre Word (s'il est installé) * WMPLAYER : ouvre le lecteur Windows Media * WRITE ou bien Wordpad : ouvre Wordpad Gestion des disques * CHKDSK : effectue une analyse de la partition précisée dans les paramètres de la commande (Pour plus d’informations, tapez CHKDSK /? dans l’invite de commande CMD) * CLEANMGR : ouvre l'outil de nettoyage de disque * DEFRAG: Défragmente le disque dur (pour savoir comment utiliser, c'est ici ) * DFRG.MSC : ouvre l’outil de défragmentation de disque * DISKMGMT.MSC : ouvre le gestionnaire de disques * DISKPART : ouvre l’outil de partitionnement (un peu lourd à manipuler) Gestion des réseaux et Internet * CONTROL NETCONNECTIONS ou bien NCPA.CPL : ouvre les connexions réseau * FIREWALL.CPL : ouvre le pare-feu Windows * INETCPL.CPL : ouvre les propriétés internet * IPCONFIG : affiche les configurations des adresses IP sur l’ordinateur (Pour plus d’informations, tapez IPCONFIG /? dans l’invite de commande CMD) * NETSETUP.CPL : ouvre l’assistant configuration réseau (Pour XP uniquement) * WF.MSC : ouvre les fonctions avancées du pare-feu Windows (Pour Vista uniquement). Tutoriel ICI * À VOIR ÉGALEMENT : Commandes IP relatives aux réseaux sous Windows Commandes IP relatives aux réseaux sous Windows Il est parfois très utile de connaître les commandes IP, pour analyser voire configurer ses réseaux TCP/IP. Voici la liste de ces commandes à utiliser dans une fenêtre DOS : * Ping * Tracert * IpConfig * NetStat * Route * Arp * NbtStat * Telnet * Hostname * Ftp * NsLookUp * NetSh ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------ PING : Teste la connexion réseau avec une adresse IP distante ping -t [IP ou host] ping -l 1024 [IP ou host] * L’option -t permet de faire des pings en continu jusqu’à Ctrl-C. o Si vous avez précisé l'option -t vous pouvez à tout moment avoir des statistiques sans interrompre les requêtes ping en appuyant sur Ctrl+Attn (aussi nommé Ctrl+Pause) Cette commande est aussi utile pour générer une charge réseau en spécifiant la taille du paquet avec l’option -l et la taille du paquet en octets. --------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------- TRACERT : Affiche toutes les adresses IP intermédiaires par lesquelles passe un paquet entre la machine locale et l’adresse IP spécifiée. tracert [@IP ou nom du host] tracert -d [@IP ou nom du host] Cette commande est utile si la commande ping ne donne pas de réponse, afin d'établir à quel niveau la connexion est défaillante. -------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------- IPCONFIG : Affiche ou rafraîchit la configuration réseau TCP/IP ipconfig /all [/release [carte]] [/renew [carte]] /flushdns /displaydns /registerdns [-a] [-a] [-a] Cette commande, exécutée sans option, affiche l’adresse IP en cours, le masque réseau ainsi que la passerelle par défaut au niveau des interfaces réseau connues sur la machine locale. * /all: Affiche toute la configuration réseau, y compris les serveurs DNS, WINS, bail DHCP, etc ... * /renew [carte]: Renouvelle la configuration DHCP de toutes les cartes (si aucune carte n'est spécifiée) ou d'une carte spécifique avec le paramètre carte. Le nom de carte est celui qui apparaît avec ipconfig sans paramètre. * /release [carte]: Envoie un message DHCPRELEASE au serveur DHCP pour libérer la configuration DHCP actuelle et annuler la configuration d'adresse IP de toutes les cartes (si aucune carte n'est spécifiée) ou d'une carte spécifique avec paramètre carte. Ce paramètre désactive TCP/IP pour les cartes configurées de manière à obtenir automatiquement une adresse IP. * /flushdns: Vide et réinitialise le cache de résolution du client DNS. Cette option est utile pour exclure les entrées de caches négatives ainsi que toutes les autres entrées ajoutées de façon dynamique. * /displaydns: Affiche le cache de résolution du client DNS, qui inclut les entrées préchargées à partir du fichier des hôtes locaux ainsi que tous les enregistrements de ressources récemment obtenus pour les requêtes de noms résolues par l'ordinateur. Le service Client DNS utilise ces informations pour résoudre rapidement les noms fréquemment sollicités, avant d'interroger ses serveurs DNS configurés. * /registerdns: Actualise tous les baux DHCP et réinscrit les noms DNS. ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------ NETSTAT : Affiche l’état de la pile TCP/IP sur la machine locale NETSTAT [-a] [-e] [-n] [-s] [-p proto] [-r] [intervalle] * -a Affiche toutes les connexions et ports d'écoute (Les connexions côté serveur sont normalement inhibées). * -e Affiche les statistiques Ethernet. Peut être combinée avec l'option -s. * -n Affiche les adresses et les numéros de port sous forme numérique. * -p proto Affiche les connexions pour le protocole spécifié par proto; proto peut être TCP ou UDP. Utilisé avec l'option -s pour afficher des statistiques par protocole, proto peut être TCP, UDP, ou IP. * -r Affiche le contenu de la table de routage. * -s Affiche les statistiques par protocole. Par défaut, des statistiques sur TCP, UDP et IP sont visualisées; l'option -p peut être utilisée pour spécifier un sous-ensemble du défaut. * intervalle: Réaffiche les statistiques sélectionnées, avec une pause de "intervalle" secondes entre chaque affichage. Appuyez sur Ctrl+C pour arrêter l'affichage des statistiques. * -abnov Affiche les processus qui utilisent la connexion internet (Adresse IP local, port, adress IP distante et le PID du processus qui utilise la connexion ainsi que son nom). ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------- ROUTE : Affiche ou modifie la table de routage ROUTE [-f] [commande [destination] [MASK masque réseau] [passerelle] * -f Efface les tables de routage de toutes les entrées de passerelles. Utilisé conjointement à une des commandes, les tables sont effacées avant l'exécution de la commande. * -p Rend rémanente l’entrée dans la table après le reboot de la machine * commande Spécifie une des quatre commandes : o DELETE: Efface un itinéraire. o PRINT: Affiche un itinéraire. o ADD: Ajoute un itinéraire. o CHANGE: Modifie un itinéraire existant. * destination: Spécifie l'hôte. * MASK: Si le mot clé MASK est présent, le paramètre suivant est interprété comme le paramètre masque réseau. * masque réseau: Fourni, il spécifie la valeur de masque de sous-réseau à associer à cette entrée d'itinéraire. Non spécifié, il prend la valeur par défaut 255.255.255.255. * passerelle: Spécifie la passerelle. * METRIC: Spécifie le coût métrique pour la destination ---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------- ARP : Résolution des adresses IP en adresses MAC. Affiche et modifie les tables de traduction des adresses IP en adresses physiques utilisées par le protocole de résolution d'adresses ARP. ARP -s adr_inet adr_eth [adr_if] ARP -d adr_inet [adr_if] ARP -a [adr_inet] [-N adr_if] * -a Affiche les entrées ARP actives en interrogeant le protocole de données actif. Si adr_inet est spécifié, seules les adresses IP et physiques de l'ordinateur spécifié sont affichées. Si plus d'une interface réseau utilise ARP, les entrées de chaque table ARP sont affichées. * -g Identique à -a. * adr_inet Spécifie une adresse internet. * -N adr_if Affiche les entrées ARP pour l'interface réseau spécifiée par adr_if. * -d Efface l'hôte spécifié par adr_inet. * -s Ajoute l'hôte et associe l'adresse Internet adr_inet avec l'adresse physique adr_eth. L'adresse physique est donnée sous forme de 6 octets hexadécimaux séparés par des tirets. L'entrée est permanente. * adr_eth Spécifie une adresse physique. * adr_if Précisée, elle spécifie l'adresse Internet de l'interface dont la table de traduction des adresses devrait être modifiée. Non précisée, la première interface applicable sera utilisée. --------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------- NBTSTAT : Mise à jour du cache du fichier Lmhosts. Affiche les statistiques du protocole et les connexions TCP/IP actuelles utilisant NBT (NetBIOS sur TCP/IP). NBTSTAT [-a Nom Distant] [-A adresse IP] [-c] [-n] [-r] [-R] [-s] [S] [intervalle] * -a (état carte) Liste la table de noms de la machine distante (nom connu). * -A (état carte) Liste la table de noms de la machine distante (adresse IP). * -c (cache) Liste le cache de noms distants y compris les adresses IP. * -n (noms) Liste les noms NetBIOS locaux. * -r (résolus) Liste les noms résolus par diffusion et via WINS. * -R (Recharge) Purge et recharge la table du cache de noms distantes. * -S (Sessions) Liste la table de sessions avec les adresses destination IP. * -s (sessions) Liste la table de sessions convertissant les adresses de destination IP en noms d'hôtes via le fichier hôtes. Un Exemple : nbtstat -A @IP Cette commande renvoie le nom NetBIOS, nom du système, les utilisateurs connectés ...de la machine distante. -------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------- TELNET telnet telnet La commande telnet permet d'accéder en mode Terminal (Ecran passif) à un host distant. Elle permet également de vérifier si un service quelconque TCP tourne sur un serveur distant en spécifiant après l’adresse IP le numéro de port TCP. C’est ainsi que l’on peut tester si le service SMTP, par exemple, tourne sur un serveur Microsoft Exchange en utilisant l’adresse IP du connecteur SMTP et puis 25 comme numéro de port. Les ports les plus courants sont : * ftp (21), * telnet (23), * smtp (25), * www (80), * kerberos (88), * pop3 (110), * nntp (119) * et nbt (137-139). --------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------- HOSTNAME : Affiche le nom de la machine Ftp FTP: Client de téléchargement de fichiers ftp –s: * -s cette option permet de lancer des FTP en mode batch : spécifie un fichier textuel contenant les commandes FTP. --------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------- NsLookUp: envoie des requêtes DNS sur un serveur DNS au choix nslookup [domaine] [serveur dns] La commande NsLookUp permet d'envoyer des requêtes DNS à un serveur. Par défaut, si vous ne mettez pas le serveur DNS, la commande utilisera celui qui est configuré pour votre interface réseau (celui que vous utilisez pour naviguer sur internet, par exemple) mais vous pouvez forcer l'utilisation d'un autre serveur. Par exemple, pour demander au serveur DNS 10.0.0.3 l'adresse IP correspondante à l'adresse www.commentcamarche.net: nslookup www.commentcamarche.net 10.0.0.3 * Si vous ne précisez aucun paramètre pour nslookup, un shell s'ouvrira en attente de requêtes de votre part. -------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------- Netsh (network shell : shell réseau) est un utilitaire en ligne de commande inclus dans la gamme des systèmes d'exploitation Windows NT (NT, 2000, XP, 2003 Serveur, Vista) à partir de Windows 2000. Il permet la configuration du réseau, localement ou à distance. Une utilisation classique de netsh est la réinitialisation de la pile TCP/IP à ses paramètres d'origines (Sous Windows 98, cette opération nécessitait la réinstallation de l'adaptateur TCP/IP). Dans ce mode, vous devez fournir à la commande un fichier journal (log). Celui-ci sera rempli avec les valeurs affectées par netsh. Netsh permet aussi (entre autres) de changer l'adresse IP de la machine. Exemples d'utilisations : - Réinitialisation de la pile TCP/IP : netsh interface ip reset C:\resetlog.txt - Adresse IP statique : netsh interface ip set address local static 123.123.123.123 255.255.255.0 - Adresse IP dynamique : netsh interface ip set address name="Connexion au réseau local" source=dhcp - Netsh et IPv6 : Netsh peut également être utilisé pour lire des informations provenant de la pile IPv6, cette commande est plus facile à utiliser que la commande IPv6.exe et fournit quasiment le même niveau d'information. Pour afficher votre adresse IPv6 en utilisant netsh : netsh interface ipv6 show address Autres commandes * %HOMEDRIVE% : ouvre l'explorateur sur la partition ou le système d'exploitation est installé * %HOMEPATH% : ouvre le dossier d'utilisateur connecté actuellement C:\Documents and settings\[nom d'utilisateur] * %PROGRAMFILES% : ouvre le dossier d’installation d’autres programmes (Program Files) * %TEMP% ou bien %TMP% : ouvre le dossier temporaire * %USERPROFILE% : ouvre le dossier du profil de l'utilisateur connecté actuellement * %WINDIR% ou bien %SYSTEMROOT% : ouvre le dossier d’installation de Windows * %WINDIR%\system32\rundll32.exe shell32.dll,Control_RunDLL hotplug.dll : affiche la fenêtre "Supprimer le périphérique en toute sécurité" * AC3FILTER.CPL : ouvre les propriétés du filtre AC3 (Si installé) * FIREFOX : lance Mozilla FireFox (Si installé) * JAVAWS : Visualise le cache du logiciel JAVA (Si installé) * LOGOFF : ferme la session actuelle * NETPROJ : autorise ou pas la connexion à un projecteur réseau (Pour Vista uniquement) * Vérificateur des fichiers système (Nécessite un CD de Windows si le cache n’est pas disponible): (Tutoriel ICI) o SFC /SCANNOW : scanne immédiatement tous les fichiers système et répare les fichiers endommagés o SFC /VERIFYONLY : scanne seulement les fichiers système o SFC /SCANFILE="nom et chemin de fichier" : scanne le fichier précisé, et le répare s’il est endommagé o SFC /VERIFYFILE="nom et chemin de fichier" : scanne seulement le fichier précisé o SFC /SCANONCE : scanne les fichiers système au prochain redémarrage o SFC /REVERT : remet la configuration initiale (Pour plus d’informations, tapez SFC /? dans l’invite de commande CMD. * SHUTDOWN : éteint Windows * SHUTDOWN –A : interrompe l’arrêt de Windows * VSP1CLN : supprime le cache d'installation du service pack 1 de Vista (Tutoriel ICI) Créer votre propre commande Pour ceux qui aiment tout faire avec le clavier, il est possible de créer vos propres commandes exécutables dans Menu démarrer > Exécuter. Nous allons prendre l'exemple de la commande netnavig qui exécutera Mozilla FireFox. * Ouvrez la base de registre. * Allez vers la clé HKEY_LOCAL_MACHINE puis les sous-clés successives \SOFTWARE\Microsoft\Windows\CurrentVersion\App Paths * Allez dans le menu Édition > Nouveau > Clé et donnez-lui le nom netnavig.exe * Faites un double-clic sur la valeur que vous venez de créer, puis allez de nouveau dans le menu Édition > Nouveau > Valeur Chaîne et donnez-lui le nom Path * Faites encore un double-clic sur la valeur créée et entrez le chemin complet de l'application que vous voudrez lancer, dans notre exemple c'est C:\Program Files\Mozilla Firefox, puis validez. Il est possible de copier ce chemin à partir de la barre d'adresse de l'explorateur directement. * Un autre double-clic sur la valeur (par défaut) et entrez l'exécutable de l'application avec son chemin complet : C:\Program Files\Mozilla Firefox\firefox, dans notre exemple. Ensuite, validez et fermez l'éditeur de registre. Ainsi vous pouvez exécuter Mozilla Firefox juste en faisant: Menu démarrer > Exécuter > taper netnavig et valider. Vous pouvez faire la même chose pour toutes les applications auxquelles vous voulez un accès rapide avec le clavier.
http://www.artup-concept.com/commandes-dos-de-windows.html

972 cowon iaudio X5 [topic unique]
pourquoi les balladeurs cowon sont biens ?et le X5 en particulier... -son irréprochable et puissant (trop pour la législation francaise d'ailleurs, il peut dépasser les 100db, evidemment avec un casque c'est très mauvais entre les mains de crétins qui le poussent à fond, mais avec des petites enceintes non-amplifiées ca peut être utile ) -pas cher du tout par rapport au matos -veritablement UMS et même usb on the go -coque entièrement en alu, et design sympa je trouve, qui donne une bonne impression de "plein" -autaunomie! surtout les modèles L en quoi ca vaut le coup un L chez cowon? ca sert simplement à passer de 14 heures non-stop à 35! -radio FM intégrée -enregistreur numérique/dictaphone intégré -egaliser 5 bandes personalisables, et effets psychoacoustiques -un ecran TFT de qualité , pas très grand (160x128), mais il permet un bon bonus, lire des videos, pour de vrai! le X5 n'est pas un video player, (et cowon sort un video player bientôt alors ca aurait pas été dans leur intérêt ) mais pour le même prix voire moins cher qu'un sur-populaire ipod, ca peut être sympa quand même -capacité de 20, 30, et bientôt 60Go ; et des modèles 30L (alors que les M3L par exemple sont limités à 20Go) et attention le meilleur sur la fin, support OGG, MP3, WMA,ASF et même FLAC, ce qui est déjà plus rare,ainsi que JPEG et MPEG4!, mais il ne supporte pas les DRM avec le firmware actuel je crois (quelqu'un confirme?) mais étant assez puissant pour lire des videos, le support de codecs variés n'est donc limité que par le firmware en accessoire, -la telecommande la plus complète qui existe sur un player MP3 (la même qu'avec un M3 simplement) -une station dock (cradle) -une houssette iaudio sympathique donc pour moi , c'est un balladeur ultime, d'un fabricant coréen encore méconnu des masses, mais jugez par vous même la critique unanime: LES REVIEWS >>>prise en main par spaceturtle<<<, avec photos et télécommande, ici même! http://forum.hardware.fr/forum2.ph [...] w=0&nojs=0 akihabara news (plein de photos) http://www.akihabaranews.com/revue_48.html ZDnet http://www.zdnet.fr/produits/mater [...] m?tab=test generationMP3 http://www.generationmp3.com/forum [...] ntry242882 et encore http://www.generationmp3.com/forum [...] 22069.html DAPreview (in english) http://www.dapreview.net/content.php?review.201 200 photos dans la gallerie iaudiophile (in english) http://www.iaudiophile.net/content.php?review.24.0 bon test avec benchs et tout mp3.com (in english) http://www.mp3.com/tech/players_31447897_review.php sondage X5 vs Ipod, mais qui gagne donc? et de combien? http://reviews.cnet.com/4520-3000_7-6245404.html les commentaires des ipodiens sont hilarants ("si je voulais des fonctions qui servent à rien et 2 heures d'autonomie j'acheterai un archos!" )
http://forum.hardware.fr/hfr/VideoSon/Materiel/unique-iaudio-x5-sujet_85395_132.htm

907 Réparation des boutons d'une Roland CR-5000 CompuRhythm
AudioBusters.com,MAO,Home-Studio,Musique,Plug-in,VST,Instruments,Synthes,Claviers,Guitares,Effets,basses,batteries,logiciels,interfaces,audionumerique,MIDI,samplers,synthes,boites a rythmes,DJ des, est, bouton, vous, les, sur, une, boutons, ça, contact, pour, contacts, qui, support, avec Vous trouverez plein de tutoriaux sur Internet pour réparer des CR5000 mais vous devrez les suivre dans une salle blanche en vous mordant le bout de la langue, avec une goutte de sueur qui perle sur votre tempe gauche, et surtout vous endetter auprès de vendeurs de pièces d'occasion de machines vintage. Pas de ça ici, on a droit à des essais, des erreurs, à des outils de type pince coupante. Mais attention, ça fonctionne, et la CR 5000 que je me propose de remettre en état marchera comme au premier jour. Les boutons de la CR 5000, la fierté du département ingénierie psycho-pathologique de chez Roland Quand vous chillez tranquillement avec votre bar, que le groove vous habite et que vous lancez un fill, vous souhaitez que le fill se déclenche. Idem quand vous voulez rajouter des doubles croches de hi hat ou bien switcher entre bossa nova et grind core. Sur la CR5000, les changements de rythme se méritent. Il faut appuyer fort, ou de biais ou plusieurs fois en tapotant. Car contrairement aux CR78 et aux TR, les CR 5000 disposent de boutons cauchemardesques.
http://audiobusters.com/reparations-bidouilles/boutons-roland-cr-5000

865 Evolver.html
Just Beautiful! What an amazing instrument! The DSI Evolver has the signature "old school" timbre down pat as well as being able to provide digital timbres reminiscent of the Waldorf Q. There's certainly a "rougher" side available as well with all the feedback implementation and controled distortion. Being able to make PM type plucked and blown sounds is just icing on the cake. Dave Smith should be commended for a job well done. Just have a look at the Panel Layout to get a taste of what this beauty can dish out - the controls are pretty much laid out in the form of a signal path graphic. Be sure to visit Dave Smith's Website! Evolver Sound Examples There are a lot of demos of the Evolver on the web showcasing the gutsy harsh sounds of this beast so I decided to post demos of some of my own patches as examples of the "softer" more "vintage" side of the Evolver's timbre. I make no apologies for these unpolished recordings - these are merely sound samples ;) Resonant Plucked Pad This pad shows some of the rich resonant nature of the filter. Soft Lead This is a simple analog brass lead patch. FM Pad A fun patch with lots of motion made using my "Audio-rate Filter FM" programming tip below. Warm Pad A nice bland-vanilla pad ^_^ What can I say? I love pads... For more MP3 demos showing the full gamut of sounds the Evolver and Polyevolver are capable of, please visit the excellent website of Stefan Trippler! The Definitive Guide to Evolver This rather in-depth guide to the Evolver goes places and does things a mere manual can't. This labor-of-love was crafted by Anu Kirk and with his kind permission, I am offering this fantastic resource right here in PDF format! A much smaller version (400K) is here but it dosen't have internal hyperlinks. Programming Tips Here's a fun repository of programming tips for the Evolver in all its incarnations. Please email me if you would like to add some. Fingered Wave Sequence Submitted by Dave Bryce. This brilliant technique has to be heard to be believed! Plus, its one of those cool things unique to the Evolver! This particular tip is so full of detailed information that it gets its own page! Audio-rate Filter FM Submitted by James Maier. Use the "Audio Mod" parameter in the Filter section to frequency-modulate the cutoff with the analog oscillator. Add resonance until the filter is just on the edge of oscillation then mod the cutoff with just a little triangle LFO set at a very slow speed. Amazing moving chorusing pad and lead sounds can be made this way. Fatter Bass/Pad Sounds Submitted by Mike Peake. Set the same sound in both channels (detuned saws, for instance). With the filters at the 24dB setting, increasing resonance cuts the passband as on the Moog filters. Set Envelope 3 to minimum attack, maximum decay and release, and sustain to maximum. This "creates" an offset, a continuous "on" signal while the keys are gated. Modulate one filters' resonance up (just one), or of the overall resonance level is high, us it to modulate one filters' resonance to its minimum. You get the resonant character plus the size of the non-resonant filter. Use Tri and Sine waves on that side too. "Warmer" Sounds Submitted by James Maier. The Evolver can make many ultra-bright and buzzy sounds due to its extensive feedback and distortion stages but sometimes people miss the subtler side of the beast. For a warmer sound use little or no distortion, close the filter just a bit and turn off the feedback and delay lines. I've managed to get dead-on Prophet5 timbres this way. Adding "Punch" Submitted by Mike Peake. Set the envelopes to linear, and use a Mod to modulate AmpEnv All by itself (lin through log responses with positive and negative self-modulation). This is of course fun on the filter envelopes as well. More Vintage Character Submitted by Mike Peake. Oscillator Slop, set at 5, doesn't come close to the Moog and other old-timer movement, so add slight (1 or 2) LFO to pitch modulations, with individual LFOs per oscillator, and a touch of LFO to LFO rate modulation. A tad of Envelope 3 to pitch helps as well. Don't miss out on the 12dB filter setting Submitted by Mike Peake. The 24dB setting has much more resonance, but the 12dB setting can sound nice and plucky, and do nice slightly fuzzy pads etc. DSI Evolver Waveshape Charts Below are charts I've assembled of the digital waveforms and their spectra as currently used in the DSI Evolver synthesizers. Originally these waves were unique to the SCI ProphetVS vector synth. I find these waveform/spectra graphics really usefull when programming sounds - maybe you will as well. Pay special attention to the spectra as this info is sometimes much more useful than waveshape in determining actual timbre - even before you hear what the waveform sounds like. These are designed to be downloaded (right-click & "save target as"), and printed at 300dpi on 8.5" x 11" pages - don't resize these images before printing or you will lose useful detail. Use them as a handy refrence. This information was cobbled together from various scattered sources (with very special thanks to Achim Gratz!). Any errors or omissions are my own. ^_^ HAVE FUN!!! Page 1 Page 2 Page 3 Page 4 As far as the origin of these waves is concerned, one of the original VS engineers, Chris Meyer, said: "The original waves for the VS were created three ways - extracting single-cycles from sampled sounds, using a custom additive synthesis program, and using a program Josh (Josh Jeffe, another VS engineer) slapped together called "Hacker" where you could draw the waveshape. These were fed straight from the computer through the filter and VCA of a Pro-One to figure out what they might sound like in a patch. And by the way, no PPG waveforms appear inside the VS - we had access to them, but in the end our consciences got the better of us. We did steal some waveforms from the Korg DW6000, but only by looking at the harmonic drawings on the front panel and trying to imitate them in our additive synthesis program." Modulation Matrix "Cheat Sheet" This chart shows all the modulation routing available on the Evolver. This same info is available in the manual but this can be printed on a single sheet of paper as a handy refrence! Evolver Wallpaper These I created just for fun and desktop "beautification" ;) 1280 X 1024 1024 X 768 800 X 600
http://www.carbon111.com/evolver.html

766 [WS001] Circuit-Bending – Initiation « Gasol
Introduction Le Circuit-Bending ou Circuitage désigne l’activité qui consiste à volontairement court-circuiter un appareil électronique (généralement sonore) afin de provoquer des comportements inattendus pour le détourner de son usage d’origine. Par exemple, un jouet sonore pour enfant ou une console de jeu généreront des sons ou des images plus ou moins aléatoires et imprévisibles. Ce terme à été introduit par Reed Ghazala dans les année 60 lorsqu’il court-circuita accidentellement l’un de ses instruments. Mais des méthodes similaires ont été utilisées auparavant par d’autres musiciens et ingénieurs. Cette activité peut être assimilée à une certaine forme d’art, de part le détournement, l’appropriation et la personnalisation de ces appareils ainsi que leurs usages lors de performances audiovisuelles. C’est l’art du court-circuit. On rencontrera souvent les termes Circuit-Bender ou Bender pour désigner la personne qui effectue ces modifications et on parlera de Bends pour toutes modifications apportées à l’appareil. Attention: Ne jamais tenter ces manipulations sur des appareils alimentés par une tension supérieure à 12V, risque d’électrocution. Ne pas torturer des appareils trop onéreux ou auxquels on tient, en effet il existe un haut risque de casse irréversible qui transformera le jouet en un joli presse papier. Un peu de théorie Le Circuitage ne demande pas de grandes connaissances en électronique, mais quelques bases sont nécessaires à l’appréhension de cette activité. Notamment la reconnaissance des divers composants électroniques qui seront utilisés ou court-circuités. Résistances La résistance est surement le composant le plus répandu. Sa principale caractéristique est d’opposer une plus ou moins grande résistance à la circulation du courant électrique. Sa valeur (mesurée en ohms) peut être déterminée par un code couleur ou lue sur le boîtier des composants les plus récents. Potentiomètres Un potentiomètre n’est autre qu’une résistance ajustable. Il possède 3 pattes ainsi qu’un système mécanique permettant la variation de la résistance. Photo-résistances Une photo-résistance est également une résistance dont la valeur varie en fonction de l’intensité lumineuse. On peut également le nommer résistance photo-dépendante (light-dependent resistor (LDR)) ou photoconducteur. Condensateurs Un condensateur est un composant électronique ou électrique élémentaire qui a pour propriété principale de pouvoir stocker des charges électriques opposées sur ses armatures. Il est utilisé principalement pour stabiliser une alimentation électrique, traiter des signaux périodiques, séparer le courant alternatif du courant continu, stocker de l’énergie. Diodes La diode est principalement utilisée comme convertisseur de courant alternatif vers du courant continu ou comme multiplicateur ou régulateur de tension. C’est un composant polarisé, ce qui signifie que le sens de branchement a une importance sur le fonctionnement du montage. Diodes Electro-Luminescentes (DEL / LED) La LED possède la particularité de générer de la lumière lorsqu’elle est parcourue par un courant. De la même manière que la diode, ce composant est polarisé. Transistors Le transistor est le composant actif utilisé principalement comme interrupteur commandé ou pour l’amplification, mais aussi pour stabiliser une tension ou moduler un signal. Circuits intégrés Le circuit intégré (CI), aussi appelé puce électronique, est un composant électronique reproduisant une ou plusieurs fonctions électroniques plus ou moins complexes, intégrant souvent plusieurs types de composants électroniques de base dans un volume réduit, rendant le circuit facile à mettre en œuvre. Il existe une très grande variété de ces composants divisés en deux grandes catégories : analogique et numérique. Interrupteurs Un interrupteur est un dispositif permettant d’interrompre ou d’autoriser le passage d’un flux. Boutons poussoirs Le bouton poussoir est une touche tactile qui permet de faire une liaison électrique momentanée le temps que l’on appuie dessus ou, sur certains modèles inversés, d’ouvrir temporairement le contact électrique. Connecteurs Jack Format de connecteur mâle et femelle généralement utilisé pour les connexions audio de types casques et micros. Le mini Jack fait 3,5 mm de diamètre, le jack normal fait 6,35 mm. Matériel et compétences Pour mener à bien ces projets et en plus de certains composants cités ci-dessus, il faudra être équipé du matériel basique (tournevis, fer à souder, étain, pompe à dessouder, câblage, pinces coupantes, pinces croco, perceuse, dremel …) De plus, il faudra un minimum de compétences en soudage, mais tout le monde se souvient des cours de technologies au collège et dans tous les cas, ces compétences s’acquièrent vite après quelques essais. Il faudra simplement veiller à ne pas déposer la panne du fer trop longtemps sur un composant pour ne pas l’endommager et ne pas faire baver l’étain au risque de créer un court-circuit non souhaité. Il faudra également s’armer de patience, c’est la qualité première et la plus haute compétence d’un Bender. En effet, un jouet nécessite généralement entre 4 à 12h pour être modifié (dont les 3/4 de ce temps sont consacrés à la recherche des Bends). Avec l’expérience ce temps sera considérablement réduit. Beaucoup de pratique Victimes potentielles Pour débuter, l’idéal est de s’attaquer à des appareils peu couteux tels que des jouets sonores récupérés dans votre cave ou lors de vide-greniers. Les plus réputés étant les jouets vintages du type Dictée Magique et dérivés (Speak&Spell/Math/Learn), les insupportables Furby, les petits synthétiseurs type Casio SK-1 … Tout ce qui possède un haut-parleur, fonctionne sur piles ou en dessous de 12V. Plus particulièrement les appareils fabriqués durant les années 80/90 qui ne sont pas encore équipés de composants électroniques sophistiqués ou de circuits entièrement numériques. Les constructeurs les plus connus sont: Texas Instruments, Casio, Vtech, Coleco, Creatoy. Il est évidemment possible d’élargir les domaines de recherches à des appareils plus élaborés mais gare à l’irréversible court-circuit meurtrier qui mettra définitivement la machine hors-service. Recherche Il faut tout d’abord désosser votre cible pour mettre à nu le circuit électronique. Ensuite, on allume le jouet pour lui faire émettre un son et on test simplement sa réactivité en posant plusieurs doigts simultanément sur différents endroits du circuit. Généralement, un effet de « pitch » se fait entendre (baisse/augmentation de la tonalité), on comprend alors que la machine est sensible au Circuitage et les choses sérieuses peuvent donc commencer (toutes les machines ne sont pas forcement sensibles au toucher, mais c’est une bonne technique d’approche). Afin de ne pas avoir à mémoriser tous les endroits sensibles, l’idéal est de prendre une photo du circuit, de la transferer sur un ordinateur et ainsi noter pas à pas à l’aide d’un logiciel de dessin type MSPaint ou Photoshop tous les Bends découverts. Certains les notent directement sur le circuit à l’aide d’un stylo ou d’un feutre, mais l’encre contenant généralement du carbone et le carbone étant conducteur, il existe un risque de court-circuit non désiré dont on pourra difficilement se défaire. La première et la plus simple des modifications à apporter à son appareil est le raccordement à un ampli ou une console de mixage. Il sera alors possible d’enregistrer les sons de la machine ou de l’utiliser lors de performances live. Pour ce faire, on repère généralement le haut-parleur et on le remplace ou on installe en parallèle un connecteur Jack. Dans le second cas, l’ajout d’un interrupteur pourra servir à basculer entre la sortie audio ou le haut-parleur. On peut maintenant commencer à parcourir méthodiquement ou au hasard le circuit à l’aide d’un testeur. Le plus simple est d’utiliser des pinces croco que l’on raccordera à deux petits tournevis d’horloger. On place la pointe du premier tournevis qui restera stationnaire sur un point du circuit et avec le second on parcourt différents autres points en écoutant les changements de sons intéressants que l’on note au fur et à mesure sur notre photo. On poursuit ensuite en déplaçant le premier tournevis sur un autre point et en recommençant notre parcours avec le second. On répète cette procédure jusqu’à ce que la totalité du circuit ait été parcouru ou lorsque nous estimons avoir trouvé toutes les modifications souhaitées. Les Bends les plus courants sont généralement: la sortie audio permettant l’amplification, le volume, l’overdrive/distortion, les glitches, les boucles, le bouton reset. Dans certains cas, les Bends ne sont pas compatibles entre-eux. La machine plantera irrémédiablement dès lors qu’on activera plusieurs Bends simultanément. On peut alors décider de continuer la quête des modifications compatibles ou bien éviter d’en activer plusieurs à la fois. Câblage et placement des composants La prochaine étape est le raccordement des différents points du circuit trouvés précédemment. On les relie entre eux en soudant un fin câble de cuivre sur chaque point. On placera ensuite, par exemple, un interrupteur entre deux de ces câbles allant de paires, de manière à (dés)activer notre court-circuit. Il est aussi possible dans certains cas de remplacer ou coupler l’interrupteur à un potentiomètre ou une photo-résistance qui appliquera une plus ou moins grande résistance au passage du courant, atténuant ou accentuant ainsi l’effet du court-circuit (très utile pour les effets de pitch/volume/overdrive). Il est préférable de ne pas souder le composant avant de l’avoir monté sur le châssis de la machine, de manière à ne pas le dessouder par inadvertance lors de son placement. Utile aussi pour connaitre la bonne longueur des câbles et leur cheminement et ainsi éviter les surplus qui empêcheraient la fermeture du boitier. Pour percer le châssis, on utilisera une petite perceuse ou un Dremel. Le positionnement des composants est libre mais attention à choisir un emplacement qui ne gênera ni la fermeture, ni l’ergonomie du boitier. En effet, un composant mal placé et difficilement accessible pourrait compromettre la spontanéité de la performance. Afin de ne pas trop endommager le châssis, il est aussi possible de raccorder tous les composants sur un boitier externe qui servira de contrôleur. Dans ce cas, l’utilisation d’un câble nappe tel que l’on trouve dans un ordinateur peut être très pratique pour ne pas avoir des dizaines de fils qui sortent du châssis (un câble SCSI est parfait pour ce type de montage). Tests Il est maintenant l’heure de tester notre nouveau jouet ! Liens utiles http://www.anti-theory.com : Reed Ghazala, père du Circuit-Bending http://www.casperelectronics.com : Peter Edwards, grand maître Bender http://gieskes.nl : Gijs Gieskes, un extra-terrestre http://bitcrusher.free.fr : Mon cher ami Bitcrusher, grand Bender francophone http://www.dataglitch.org : Label associatif regroupant des amoureux des technologies Lo-Fi http://www.getlofi.com : Astuces et ressources pour débutants ou vétérans http://www.sailormouth.org : Des infos et des schémas très utiles http://www.datamath.org : Musée des produits Texas-Instruments http://www.miniorgan.com : Base de données de jouets plus ou moins rares Créations personnelles Screaming Teacher aka Talking Teacher – Coleco Le Livre Tragique aka Le Livre Magique – TI Speak’n'Glitch’n'Bleep’n'Math aka Speak’n'Math – TI La Tortu(r)e aka Tortue Musicale – Carrefour LoFi Mic aka Téléphone à cadran – Socotel
http://www.gasol.fr/2010/06/30/5/

739 Sound Designers.Org :: Le son qui a du sens
Le son qui a du sens sound design,sounddesign,sound designer,sounddesigner,audio,numérique,sound,design,montage,montage son,design sonore,son,mixage,enregistrement,habillage,doublage,synchro,composition,prise de son,bruitage,bruit,mastering,sonothèque,dolby,DTS,surround,multicanal,multi-canal,5.1,SR,MAO,M.A.O.,ingénieur,ingénieur du son,opérateur,opérateur du son,compositeur,réalisateur,réalisateur sonore,réalisation sonore,multimédia,MIDI,acoustique,création,sonore,production,postproduction,post production,audiovisuel,audiovisuelle,film,cinéma,vidéo,télévision,radio,musique,publicité,studio,forums,news,chat,articles,bancs d'essai,liens,téléchargements,captures,RSS,newsfeed,biblio,AES,EBU,OMF,AAF,VST,VSTi,RTAS,TDM,HTDM,AU,MAS,DX,DXi,Pro Tools, Digital Performer, Nuendo, Cubase, Logic, Pyramix, Samplitude, Wavelab, SoundForge, Cool Edit, Fairlight, Euphonix, Neve, SSL,Yamaha,Mackie,MOTU,Steinberg,Digidesign,Merging,AVID,soundminer,twistedwave Le Pré-Mastering audio est une étape située après l’enregistrement et le mixage, en fin de la chaîne de production audio, c’est la dernière optimisation du projet. Néanmoins, c’est la partie du processus la moins connue tant par les professionnels que par les artistes. Le manque de connaissances à ce sujet peut amener à se poser plusieurs questions : « Quelle est son utilité ? Pourquoi un individu appelé ingénieur de Mastering toucherait à mon travail que je considère comme étant abouti ? … » De plus si les personnes agissant en amont de la production audio et plus particulièrement au niveau du mixage ne connaissent pas de quelle façon et dans quelle direction sera finalisé leur projet, des erreurs ne pourront être évités et les bénéfices apportés par une étape de finalisation ne seront pas optimaux. On peut aussi déduire qu’une activité mal connue est inévitablement victime de préjugés et de fausses interprétations. Dans ce mémoire, je porterai mon attention sur les moyens d’optimiser la transition entre le mixage et le Pré-Mastering. En effet, lors d’une séance d’enregistrement, les techniciens concernés agissent toujours en pensant à l’étape suivante, c'est-à-dire celle du mixage. La démarche à suivre devrait être la même au moment de mixer à l’attention du Pré-Mastering. De cette façon, chacun remplit son rôle de façon optimale et le produit peut prendre toute son ampleur. Pour ce faire il faut donc éclaircir les moyens et les logiques utilisées dans les studios de Mastering et mettre en évidence les bénéfices qu’on en retire. Après un bref historique, pour « planter le décor », je commencerai par mettre en avant les différents avantages que l’on peut tirer du Pré-Mastering et pourquoi il est indispensable dans la chaîne de production audio. Puis j’expliquerai les moyens utilisés pour perfectionner le projet sonore en faisant un aperçu des outils[1] et de la manière dont s’en servent les ingénieurs de Mastering. Enfin, je mettrai en évidence les efforts qui peuvent être fait dés le mixage afin de faciliter et de profiter pleinement des améliorations pouvant être apportées lors de la finalisation. Le Pré-Mastering n’est à priori praticable que par des techniciens dotés d’une longue expérience. Le propos de ce mémoire est de découvrir et d’éclairer une activité, tout en développant les bénéfices qu’elle peut engendrer. Je prendrai aussi position sur les attitudes et les pratiques à adopter en amont de la production audio[2] pour profiter pleinement du Pré-Mastering. Le sujet choisi est le reflet de ma curiosité et de la volonté de travailler en harmonie avec les différents acteurs du milieu de la production audio.
http://www.sounddesigners.org/index.php?module=Articles&func=viewpage&pageid=23

710 10 Awesome Free Tools To Make Infographics
Information graphics, visual representations of data known as infographics, keep the web going these days. Web users, with their diminishing attention spans, infographics, information graphics, data graphics
http://www.makeuseof.com/tag/awesome-free-tools-infographics/

585 Bidouilles. Hacking. Expériences. Découvertes.: [Circuit Bending] Dictée Magique 1 - Silence 0
La naissance d'un joli monstre plutôt bruyant ou le bidouillage illustré d'un French Speak&Spell rebaptisé dans notre contrée "La dictée magique"! Pour le moment j'en suis toujours à me balader sur le circuit et j'en ai rapporté ces quelques petits trucs ci-dessous. D'autres modifs ne sauraient tarder! Pour le sens du circuit prenez votre dictée magique clavier à terre et compartiment à piles vers vous. Attention! Le circuit d'un Speak&Spell autre que français n'est pas le même, mais bon testez! Certains effets peuvent très bien marcher tout de même!
http://abstraktive.blogspot.com/2007/07/circuit-bending-dicte-magique-1-silence.html

518 LA MUSIQUE INDUSTRIELLE
QU’EST-CE QUE LA MUSIQUE INDUSTRIELLE ? Vous trouverez chez les disquaires bien achalandés un coin réservé aux albums d’ " indus ", souvent mélangés au gothique, à la cold ou encore aux indépendants. Les couleurs noire et grise dominent les pochettes et les noms des groupes sont souvent longs et imprononçables, à consonance allemande ou anglaise. Pour continuer dans le cliché, on peut décrire la musique industrielle comme un style basé sur des percussions métalliques qui martèlent, accompagnées de bruits agressifs souvent dissonants et de voix trafiquées, criées plus que chantées. En fait, l’indus est pour beaucoup une musique suspecte, appréciée par d’étranges mélomanes qui n’auraient pas compris que la musique moderne est faite pour distraire, pour danser ou encore adoucir les mœurs. Peu de gens savent en fait ce qu’est l’industriel à proprement parler. Pourtant ce style a été très productif et une partie de la musique actuelle s’en inspire. A la base, l’industriel est un mouvement de contestation sociale et artistique. Il rejette le contrôle de la musique populaire par les businessmen, les médias et tous les hommes de pouvoir. Son essor est marqué par la création d’Industrial Records, à Londres, à la fin des années 1970 par le groupe Throbbing Gristle. C’est un des premiers labels indépendants, une entreprise de production et de diffusion de cassettes audio et de 33 tours, qui laisse ses musiciens s’exprimer sans contrainte, ni censure, ni souci de rentabilité. Il développe une " stratégie de guérilla " contre les major company, ces entreprises qui soumettent la musique populaire aux lois du marché. Plus généralement, le mouvement industriel vomit l’industrie des loisirs orchestrée par les grands médias. Il cherche à faire réfléchir sur la propagande et le marketing, sur l’utilisation de l’art et des diverses techniques de communication pour convaincre et dominer. L’ambition est de créer une alternative à la culture de masse afin de lutter contre l’uniformisation des esprits. Pape de l’industriel, Genesis P-Orridge (alias Neil Megson) explique qu’au départ le but est de "savoir jusqu’où on pouvait métamorphoser et coller le son, présenter des sons complexes et non-divertissants dans une situation de culture populaire, afin de convaincre et de convertir. Nous voulions réinvestir la musique rock avec un contenu, une motivation et un risque. " Apparu en même temps que le punk, l’industriel se veut plus radical, plus réfléchi et surtout plus novateur en matière musicale. Il milite pour l’éclatement des codes musicaux qu’ils soient rock, jazz, classique ou pop. Recherchant l’imprévu, fuyant le formatage, il puise dans différents styles. Par ailleurs, de nouveaux instruments sont incorporés à la musique. Les membres d’Einstürzende Neubauten utilisent des perceuses, de l’eau, des tôles, ou même leurs dents pour produire des sons originaux. Dès le départ, les instruments électroniques ont été privilégiés : boites à rythme, synthétiseurs et les tout premiers échantillonneurs (sampleurs), dès le début des années 1980. Ces instruments électroniques aidant, l’indus a été produit par des non-musiciens et a développé la répétitivité (utilisation des séquenceurs). C’est dans ce sens que l’industriel est pour une bonne part à l’origine de la techno. L’industriel ne se limite pas au départ à un courant musical, c’est une tentative d’art total. Soit les musiciens indus sont des touches à tout en matière artistique (Genesis P-Orridge, Jim Thirlwell), soit ils collaborent fréquemment avec des cinéastes, des troupes de théâtre ou de danse contemporaine. Pour les disques, le graphisme des pochettes compte parfois autant que la musique elle-même. Dans toutes ses expressions artistiques, l’industriel recherche la provocation la plus radicale, le choc et la confusion. Les thèmes développés sont autant de tabous : le totalitarisme sous toutes ses formes (propagande, uniformes militaires, symboles païens, plus ou moins fascistes ou nazis) ; le sado-masochisme, bouffonnerie spectaculaire parodiant les rapports humains ; la mort. C’est un constat froid des horreurs du monde, l’irruption de la laideur sous toutes ses formes dans la musique populaire. Mais attention, l’humour, le sarcasme et le cynisme sont essentiels dans l’indus. L’ironie et l’ambiguïté sont fondatrices : la musique qui se proclame industrielle s’oppose à l’industrie de la musique et aux valeurs de la société industrielle. Les membres de Throbbing Gristle troquaient volontiers leurs uniformes pour des chemises hawaïennes, Current 93 s’est pris de passion pour le héros enfantin Oui-Oui (Noddy), Laibach a parodié pompeusement les Beatles, Clair Obscur a chanté les cours de la bourse, après avoir smurfé au goulag, et Foetus s’est fait connaître par une parodie de disco en l’honneur du marquis de Sade (avant Mylène Farmer !). Tous les musiciens qui se prétendent industriels mais s’expriment sans cette ironie fondatrice ou sans véritable recherche musicale utilisent le terme abusivement. Dès 1981, Throbbing Gristle se sépare. Genesis P-Orridge explique : " nous avons quitter un milieu envahi par des idées et des gens malsains, parce que ces gens ont choisi de ne pas comprendre ce que nous disions. C’est devenu une surenchère de provocation ". On a assisté en effet à une dérive et un appauvrissement musical. L’industriel est devenu un style parmi les autres. Comme tout mouvement contestataire, il a été récupérée ; à la fois par les médias et par des mouvements d’extrême droite. Ainsi on a pu entendre, dans des publicités télévisées, des percussions métalliques pour vanter les mérites de slips très masculins, ou bien des bruits de mécanique qui déraille sortant d’un autoradio, pour vendre une voiture à la mécanique irréprochable. Les liens avérés avec l’extrême-droite ne concernent que quelques uns : en particulier Boyd Rice (du groupe NON) et plusieurs pâles ersatz du groupe de folk industriel Death in June, englués dans une soupe européaniste nauséabonde, où se mêlent révolution conservatrice, paganisme nordique ou celtique, thèmes guerriers et romantisme noir. Ces connivences ont jeté le discrédit sur tout le mouvement industriel. C’est oublier que les artistes d’Industrial records refusaient de s’exprimer sur le terrain politique traditionnel, que des groupes se sont engagés à gauche (Test Dept), tandis que d’autres ont affirmé leur rejet de l’extrême-droite (Front 242). Beaucoup cependant répugnent à se justifier et continuent de jouer le jeu dangereux de la provocation fasciste. Il y a peu le groupe allemand Substanz t. a échantillonné la phrase suivante dans un morceau : " if you don’t like fascism, don’t play industrial music " (compilation teknoir, 1998).
http://nksinternational.free.fr/indus.html

481 50 Powerful Time-Savers For Web Designers - Smashing Magazine
Being a web designer is not easy. Not only do we need to have a good understanding about visual design, typography, information architecture, psychology and a plethora of other disciplines; in our work, we need to take care of so many details, so that our job becomes more and more time-consuming, requiring dozens of tools, attention span and an effective workflow for beautiful, timely and functional results. And this is where small time-savers become handy. Be it a handy checklist, batch installer, dummy image generator or converter from Excel spreadsheet to HTML — all these things can save us a couple of minutes every day, making our work easier and more efficient. And this is why we keep collecting them for Smashing Magazine’s readers. Whether you like lists or not: this one will probably help you find those little nuggets out there that will help you avoid headaches and stress. Below we present useful time-savers for web designers.
http://www.smashingmagazine.com/2010/06/28/50-powerful-time-savers-for-web-designers/

474 Why Intelligent People Fail
Why Intelligent People Fail Content from Sternberg, R. (1994). In search of the human mind. New York: Harcourt Brace. 1. Lack of motivation. A talent is irrelevant if a person is not motivated to use it. Motivation may be external (for example, social approval) or internal (satisfaction from a job well-done, for instance). External sources tend to be transient, while internal sources tend to produce more consistent performance. 2. Lack of impulse control. Habitual impulsiveness gets in the way of optimal performance. Some people do not bring their full intellectual resources to bear on a problem but go with the first solution that pops into their heads. 3. Lack of perserverance and perseveration. Some people give up too easily, while others are unable to stop even when the quest will clearly be fruitless. 4. Using the wrong abilities. People may not be using the right abilities for the tasks in which they are engaged. 5. Inability to translate thought into action. Some people seem buried in thought. They have good ideas but rarely seem able to do anything about them. 6. Lack of product orientation. Some people seem more concerned about the process than the result of activity. 7. Inability to complete tasks. For some people nothing ever draws to a close. Perhaps it’s fear of what they would do next or fear of becoming hopelessly enmeshed in detail. 8. Failure to initiate. Still others are unwilling or unable to initiate a project. It may be indecision or fear of commitment. 9. Fear of failure. People may not reach peak performance because they avoid the really important challenges in life. 10. Procrastination. Some people are unable to act without pressure. They may also look for little things to do in order to put off the big ones. 11. Misattribution of blame. Some people always blame themselves for even the slightest mishap. Some always blame others. 12. Excessive self-pity. Some people spend more time feeling sorry for themselves than expending the effort necessary to overcome the problem. 13. Excessive dependency. Some people expect others to do for them what they ought to be doing themselves. 14. Wallowing in personal difficulties. Some people let their personal difficulties interfere grossly with their work. During the course of life, one can expect some real joys and some real sorrows. Maintaining a proper perspective is often difficult. 15. Distractibility and lack of concentration. Even some very intelligent people have very short attention spans. 16. Spreading oneself too think or too thick. Undertaking too many activities may result in none being completed on time. Undertaking too few can also result in missed opportunities and reduced levels of accomplishment. 17. Inability to delay gratification. Some people reward themselves and are rewarded by others for finishing small tasks, while avoiding bigger tasks that would earn them larger rewards. 18. Inability to see the forest for the trees. Some people become obsessed with details and are either unwilling or unable to see or deal with the larger picture in the projects they undertake. 19. Lack of balance between critical, analytical thinking and creative, synthetic thinking. It is important for people to learn what kind of thinking is expected of them in each situation. 20. Too little or too much self-confidence. Lack of self-confidence can gnaw away at a person’s ability to get things done and become a self-fulfilling prophecy. Conversely, individuals with too much self-confidence may not know when to admit they are wrong or in need of self-improvement.
http://www.acceleratingfuture.com/michael/works/intelligentfailure.htm

328 Negative Space in Webpage Layouts: A Guide
This guide discusses what negative space is and how to effectively use it to analyze and improve your designs. negative space, white space, whitespace, web design,web design Negative space is often misunderstood as a tool to implement in certain designs that call for a simple aesthetic. However, it is in fact something you should pay attention to and carefully structure in every design you create. This guide discusses what negative space is and how to effectively use it to analyze and improve your designs.
http://sixrevisions.com/web_design/negative-space-in-webpage-layouts-a-guide/

101 - 201