100SILEX, de 0 à 100 s: concept
1494 Concept Phones
concept phone, phone prototype, phone design, iphone concept, sony ericsson concept
http://www.concept-phones.com/

1247 Les commandes dos de Windows
Panneau de configuration * ACCESS.CPL : ouvre les options d'accessibilitĂ© (Pour XP uniquement) * APPWIZ.CPL : ouvre l'outil Ajouter/Supprimer un programme * AZMAN.MSC : ouvre le gestionnaire d'autorisations (Pour Vista uniquement) * CERTMGR.MSC : ouvre les certificats pour l’utilisateur actuel * CLICONFG : ouvre la configuration des clients SQL * COLLAB.CPL : ouvre le voisinage immĂ©diat (Pour Vista uniquement) * COMEXP.MSC ou bien DCOMCNFG : ouvre l'outil services et composants (Pour Vista uniquement) * COMPMGMT.MSC : ouvre l'outil de gestion de l'ordinateur * COMPUTERDEFAULTS : ouvrir l’outil des programmes par dĂ©faut (Pour Vista uniquement) * CONTROL /NAME MICROSOFT.BACKUPANDRESTORECENTER : ouvre le centre de sauvegarde et de restauration (Pour Vista uniquement). Tutoriel ICI * CONTROL ADMINTOOLS : ouvre les outils d'administrations * CONTROL COLOR : ouvre les paramĂštres de l'apparence * CONTROL FOLDERS : ouvre les options de dossiers * CONTROL FONTS : ouvre le gestionnaire de polices * CONTROL INTERNATIONAL ou bien INTL.CPL : ouvre les options rĂ©gionales et linguistiques * CONTROL KEYBOARD : ouvre les propriĂ©tĂ©s du clavier * CONTROL MOUSE ou bien MAIN.CPL : ouvre les propriĂ©tĂ©s de la souris * CONTROL PRINTERS : ouvre les imprimantes et les fax disponibles * CONTROL USERPASSWORDS : ouvre l’éditeur des comptes utilisateurs * CONTROL USERPASSWORDS2 ou bien NETPLWIZ : contrĂŽle les utilisateurs et leurs accĂšs< * CONTROL : ouvre le panneau de configuration * CREDWIZ : ouvre l’outil de sauvegarde et restauration des mots de passe des utilisateurs (Pour Vista uniquement) * DESK.CPL : ouvre les paramĂštres d'affichage * DEVMGMT.MSC : ouvre les gestionnaire de pĂ©riphĂ©riques. Tutoriel ICI * DRWTSN32 : ouvre Dr. Watson (Pour XP uniquement) * DXDIAG : ouvre l'outil de diagnostic DirectX * EVENTVWR ou bien EVENTVWR.MSC : ouvre l'observateur d'Ă©vĂšnements * FSMGMT.MSC : ouvre les dossiers partagĂ©s * GPEDIT.MSC : ouvre l’éditeur des stratĂ©gies de groupe (Pour les Ă©ditions professionnelles et plus de Windows) * HDWWIZ.CPL : ouvre l'assistant ajout de matĂ©riels * INFOCARDCPL.CPL : ouvre l'assistant compatibilitĂ© des programmes * IRPROPS.CPL : ouvre le gestionnaire d'infrarouge * ISCSICPL : ouvre l'outil de configuration de l'initiateur ISCI Microsoft (Pour Vista uniquement) * JOY.CPL : ouvre l'outil de contrĂŽleur de jeu * LPKSETUP : ouvre l’assistant d’installation et dĂ©sinstallation des langues d’affichage (Pour Vista uniquement) * LUSRMGR.MSC : ouvre l’éditeur des utilisateurs et groupes locaux * MDSCHED : ouvre l'outil de diagnostics de la mĂ©moire Windows (Pour Vista uniquement) * MMC : ouvre une nouvelle console vide * MMSYS.CPL : ouvre les paramĂštres de sons * MOBSYNC : ouvre le centre de synchronisation * MSCONFIG : ouvre l'outil de configuration du systĂšme * NAPCLCFG.MSC : ouvre l'outil de configuration du client NAP (Pour Vista uniquement) * NTMSMGR.MSC : ouvre le gestionnaire des supports de stockage amovibles * NTMSOPRQ.MSC : ouvre les demandes de l'opĂ©rateur de stockage amovible * ODBCAD32 : ouvre l'administrateur de sources de donnĂ©es ODBC * OPTIONALFEATURES : ouvre l’outil Ajouter/Supprimer des composants Windows (Pour Vista uniquement) * PERFMON ou bien PERFMON.MSC : ouvre le moniteur de fiabilitĂ© et de performances Windows. * POWERCFG.CPL : ouvre le gestionnaire des modes d’alimentation (Pour Vista uniquement) * REGEDIT ou bien REGEDT32 (Pour Vista uniquement) : ouvre l'Ă©diteur de registre * REKEYWIZ : ouvre le gestionnaire des certificats de chiffrement de fichiers (Pour Vista uniquement) * RSOP.MSC : ouvre le jeu de stratĂ©gie rĂ©sultant * SECPOL.MSC : ouvre les paramĂštres de sĂ©curitĂ©s locales * SERVICES.MSC : ouvre le gestionnaire de services * SLUI : ouvre l’assistant d’activation de Windows (Pour Vista uniquement) * SYSDM.CPL : ouvre les propriĂ©tĂ©s systĂšme * SYSEDIT : ouvre l’éditeur de configuration systĂšme (Attention, Ă  manipuler avec prudence) * SYSKEY : ouvre l’utilitaire de protection de la base de donnĂ©es des comptes Windows (Attention, Ă  manipuler avec extrĂȘme prudence !) * SYSPREP: ouvre le dossier contenant l'outil de prĂ©paration du systĂšme (Pour Vista uniquement) * TABLETPC.CPL : ouvre les paramĂštres pour Tablet pc (Pour Vista uniquement) * TASKSCHD.MSC ou bien CONTROL SCHEDTASKS : ouvre le planificateur de tĂąches (Pour Vista uniquement) * TELEPHON.CPL : ouvre l'outil de connexion tĂ©lĂ©phonique * TIMEDATE.CPL : ouvre les paramĂštres de l'heure et de la date * TPM.MSC : ouvre l'outil gestion de module de plateforme sĂ©curisĂ©e sur l'ordinateur local (Pour Vista uniquement) * UTILMAN : ouvre les options d’ergonomie (Pour Vista uniquement) * VERIFIER : ouvre le gestionnaire de vĂ©rification des pilotes * WMIMGMT.MSC : ouvre Windows Management Infrastructure * WSCUI.CPL : ouvre le centre de sĂ©curitĂ© Windows * WUAUCPL.CPL : ouvre le service de mise Ă  jour Windows (Pour XP uniquement) Programmes et outils Windows * %WINDIR%\SYSTEM32\RESTORE\RSTRUI.EXE : ouvre l’outil de restauration de systĂšme (Pour XP uniquement). Tutoriel ICI * CALC : ouvre la calculatrice * CHARMAP : ouvre la table des caractĂšres * CLIPBRD : ouvre le presse papier (Pour XP uniquement, pour l'ajouter Ă  Vista voir ICI) * CMD : ouvre l'invite de commandes * DIALER : ouvre le numĂ©rateur tĂ©lĂ©phonique de Windows * DVDPLAY : ouvre votre lecteur DVD * EUDCEDIT : ouvre l’éditeur de caractĂšres privĂ©s * EXPLORER : ouvre l'explorateur Windows * FSQUIRT : Assistant transfert Bluetooth * IEXPLORE : ouvre Internet explorer * IEXPRESS : ouvre l’assistant de crĂ©ation des archives auto-extractibles. Tutoriel ICI * JOURNAL : ouvre un nouveau journal (Pour Vista uniquement) * MAGNIFY : ouvre la loupe * MBLCTR : ouvre le centre de mobilitĂ© de Windows (Pour Vista uniquement) * MIGWIZ : ouvre l'outil de transfert de fichiers et de paramĂštres Windows (Pour Vista uniquement) * MIGWIZ.EXE : ouvre l'outil de transfert de fichiers et de paramĂštres Windows (pour XP uniquement) * MOVIEMK : ouvre Windows Movie Maker * MRT : lance l’utilitaire de suppression de logiciel malveillant. Tutoriel ICI * MSDT : ouvre l’outil de diagnostics et support Microsoft * MSINFO32 : ouvre les informations systĂšme * MSPAINT : ouvre Paint * MSRA : ouvre l'assistance Ă  distance Windows * MSTSC : ouvre l'outil de connexion du bureau a distance * NOTEPAD : ouvre le bloc-notes * OSK : ouvre le clavier visuel. Tutoriel ICI * PRINTBRMUI : ouvre l'assistant de migration d'imprimante (Vista uniquement) * RSTRUI : ouvre l'outil de restauration du systĂšme (Pour Vista uniquement) * SIDEBAR : ouvre le volet Windows (Pour Vista uniquement) * SIGVERIF : ouvre l'outil de vĂ©rification des signatures de fichiers * SNDVOL : ouvre le mĂ©langeur de volume * SNIPPINGTOOL : ouvre l'outil capture d'Ă©cran (Pour Vista uniquement). Tutoriel ICI * SOUNDRECORDER : ouvre le magnĂ©tophone * STIKYNOT : ouvre le pense-bĂȘte (Pour Vista uniquement) * TABTIP : ouvre le panneau de saisie Tablet PC (Pour Vista uniquement) * TASKMGR : ouvre le gestionnaire des tĂąches Windows * WAB : ouvre les contacts (Pour Vista uniquement) * WERCON : ouvre l'outil de rapports et de solutions aux problĂšmes (Pour Vista uniquement) * WINCAL : ouvre le calendrier Windows (Pour Vista uniquement) * WINCHAT : ouvre le logiciel Microsoft de chat en rĂ©seau (Pour Windows XP uniquement) * WINDOWSANYTIMEUPGRADE : permet la mise Ă  niveau de Windows Vista * WINVER : ouvre la fenĂȘtre pour connaĂźtre votre version Windows * WINWORD: ouvre Word (s'il est installĂ©) * WMPLAYER : ouvre le lecteur Windows Media * WRITE ou bien Wordpad : ouvre Wordpad Gestion des disques * CHKDSK : effectue une analyse de la partition prĂ©cisĂ©e dans les paramĂštres de la commande (Pour plus d’informations, tapez CHKDSK /? dans l’invite de commande CMD) * CLEANMGR : ouvre l'outil de nettoyage de disque * DEFRAG: DĂ©fragmente le disque dur (pour savoir comment utiliser, c'est ici ) * DFRG.MSC : ouvre l’outil de dĂ©fragmentation de disque * DISKMGMT.MSC : ouvre le gestionnaire de disques * DISKPART : ouvre l’outil de partitionnement (un peu lourd Ă  manipuler) Gestion des rĂ©seaux et Internet * CONTROL NETCONNECTIONS ou bien NCPA.CPL : ouvre les connexions rĂ©seau * FIREWALL.CPL : ouvre le pare-feu Windows * INETCPL.CPL : ouvre les propriĂ©tĂ©s internet * IPCONFIG : affiche les configurations des adresses IP sur l’ordinateur (Pour plus d’informations, tapez IPCONFIG /? dans l’invite de commande CMD) * NETSETUP.CPL : ouvre l’assistant configuration rĂ©seau (Pour XP uniquement) * WF.MSC : ouvre les fonctions avancĂ©es du pare-feu Windows (Pour Vista uniquement). Tutoriel ICI * À VOIR ÉGALEMENT : Commandes IP relatives aux rĂ©seaux sous Windows Commandes IP relatives aux rĂ©seaux sous Windows Il est parfois trĂšs utile de connaĂźtre les commandes IP, pour analyser voire configurer ses rĂ©seaux TCP/IP. Voici la liste de ces commandes Ă  utiliser dans une fenĂȘtre DOS : * Ping * Tracert * IpConfig * NetStat * Route * Arp * NbtStat * Telnet * Hostname * Ftp * NsLookUp * NetSh ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------ PING : Teste la connexion rĂ©seau avec une adresse IP distante ping -t [IP ou host] ping -l 1024 [IP ou host] * L’option -t permet de faire des pings en continu jusqu’à Ctrl-C. o Si vous avez prĂ©cisĂ© l'option -t vous pouvez Ă  tout moment avoir des statistiques sans interrompre les requĂȘtes ping en appuyant sur Ctrl+Attn (aussi nommĂ© Ctrl+Pause) Cette commande est aussi utile pour gĂ©nĂ©rer une charge rĂ©seau en spĂ©cifiant la taille du paquet avec l’option -l et la taille du paquet en octets. --------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------- TRACERT : Affiche toutes les adresses IP intermĂ©diaires par lesquelles passe un paquet entre la machine locale et l’adresse IP spĂ©cifiĂ©e. tracert [@IP ou nom du host] tracert -d [@IP ou nom du host] Cette commande est utile si la commande ping ne donne pas de rĂ©ponse, afin d'Ă©tablir Ă  quel niveau la connexion est dĂ©faillante. -------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------- IPCONFIG : Affiche ou rafraĂźchit la configuration rĂ©seau TCP/IP ipconfig /all [/release [carte]] [/renew [carte]] /flushdns /displaydns /registerdns [-a] [-a] [-a] Cette commande, exĂ©cutĂ©e sans option, affiche l’adresse IP en cours, le masque rĂ©seau ainsi que la passerelle par dĂ©faut au niveau des interfaces rĂ©seau connues sur la machine locale. * /all: Affiche toute la configuration rĂ©seau, y compris les serveurs DNS, WINS, bail DHCP, etc ... * /renew [carte]: Renouvelle la configuration DHCP de toutes les cartes (si aucune carte n'est spĂ©cifiĂ©e) ou d'une carte spĂ©cifique avec le paramĂštre carte. Le nom de carte est celui qui apparaĂźt avec ipconfig sans paramĂštre. * /release [carte]: Envoie un message DHCPRELEASE au serveur DHCP pour libĂ©rer la configuration DHCP actuelle et annuler la configuration d'adresse IP de toutes les cartes (si aucune carte n'est spĂ©cifiĂ©e) ou d'une carte spĂ©cifique avec paramĂštre carte. Ce paramĂštre dĂ©sactive TCP/IP pour les cartes configurĂ©es de maniĂšre Ă  obtenir automatiquement une adresse IP. * /flushdns: Vide et rĂ©initialise le cache de rĂ©solution du client DNS. Cette option est utile pour exclure les entrĂ©es de caches nĂ©gatives ainsi que toutes les autres entrĂ©es ajoutĂ©es de façon dynamique. * /displaydns: Affiche le cache de rĂ©solution du client DNS, qui inclut les entrĂ©es prĂ©chargĂ©es Ă  partir du fichier des hĂŽtes locaux ainsi que tous les enregistrements de ressources rĂ©cemment obtenus pour les requĂȘtes de noms rĂ©solues par l'ordinateur. Le service Client DNS utilise ces informations pour rĂ©soudre rapidement les noms frĂ©quemment sollicitĂ©s, avant d'interroger ses serveurs DNS configurĂ©s. * /registerdns: Actualise tous les baux DHCP et rĂ©inscrit les noms DNS. ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------ NETSTAT : Affiche l’état de la pile TCP/IP sur la machine locale NETSTAT [-a] [-e] [-n] [-s] [-p proto] [-r] [intervalle] * -a Affiche toutes les connexions et ports d'Ă©coute (Les connexions cĂŽtĂ© serveur sont normalement inhibĂ©es). * -e Affiche les statistiques Ethernet. Peut ĂȘtre combinĂ©e avec l'option -s. * -n Affiche les adresses et les numĂ©ros de port sous forme numĂ©rique. * -p proto Affiche les connexions pour le protocole spĂ©cifiĂ© par proto; proto peut ĂȘtre TCP ou UDP. UtilisĂ© avec l'option -s pour afficher des statistiques par protocole, proto peut ĂȘtre TCP, UDP, ou IP. * -r Affiche le contenu de la table de routage. * -s Affiche les statistiques par protocole. Par dĂ©faut, des statistiques sur TCP, UDP et IP sont visualisĂ©es; l'option -p peut ĂȘtre utilisĂ©e pour spĂ©cifier un sous-ensemble du dĂ©faut. * intervalle: RĂ©affiche les statistiques sĂ©lectionnĂ©es, avec une pause de "intervalle" secondes entre chaque affichage. Appuyez sur Ctrl+C pour arrĂȘter l'affichage des statistiques. * -abnov Affiche les processus qui utilisent la connexion internet (Adresse IP local, port, adress IP distante et le PID du processus qui utilise la connexion ainsi que son nom). ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------- ROUTE : Affiche ou modifie la table de routage ROUTE [-f] [commande [destination] [MASK masque rĂ©seau] [passerelle] * -f Efface les tables de routage de toutes les entrĂ©es de passerelles. UtilisĂ© conjointement Ă  une des commandes, les tables sont effacĂ©es avant l'exĂ©cution de la commande. * -p Rend rĂ©manente l’entrĂ©e dans la table aprĂšs le reboot de la machine * commande SpĂ©cifie une des quatre commandes : o DELETE: Efface un itinĂ©raire. o PRINT: Affiche un itinĂ©raire. o ADD: Ajoute un itinĂ©raire. o CHANGE: Modifie un itinĂ©raire existant. * destination: SpĂ©cifie l'hĂŽte. * MASK: Si le mot clĂ© MASK est prĂ©sent, le paramĂštre suivant est interprĂ©tĂ© comme le paramĂštre masque rĂ©seau. * masque rĂ©seau: Fourni, il spĂ©cifie la valeur de masque de sous-rĂ©seau Ă  associer Ă  cette entrĂ©e d'itinĂ©raire. Non spĂ©cifiĂ©, il prend la valeur par dĂ©faut 255.255.255.255. * passerelle: SpĂ©cifie la passerelle. * METRIC: SpĂ©cifie le coĂ»t mĂ©trique pour la destination ---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------- ARP : RĂ©solution des adresses IP en adresses MAC. Affiche et modifie les tables de traduction des adresses IP en adresses physiques utilisĂ©es par le protocole de rĂ©solution d'adresses ARP. ARP -s adr_inet adr_eth [adr_if] ARP -d adr_inet [adr_if] ARP -a [adr_inet] [-N adr_if] * -a Affiche les entrĂ©es ARP actives en interrogeant le protocole de donnĂ©es actif. Si adr_inet est spĂ©cifiĂ©, seules les adresses IP et physiques de l'ordinateur spĂ©cifiĂ© sont affichĂ©es. Si plus d'une interface rĂ©seau utilise ARP, les entrĂ©es de chaque table ARP sont affichĂ©es. * -g Identique Ă  -a. * adr_inet SpĂ©cifie une adresse internet. * -N adr_if Affiche les entrĂ©es ARP pour l'interface rĂ©seau spĂ©cifiĂ©e par adr_if. * -d Efface l'hĂŽte spĂ©cifiĂ© par adr_inet. * -s Ajoute l'hĂŽte et associe l'adresse Internet adr_inet avec l'adresse physique adr_eth. L'adresse physique est donnĂ©e sous forme de 6 octets hexadĂ©cimaux sĂ©parĂ©s par des tirets. L'entrĂ©e est permanente. * adr_eth SpĂ©cifie une adresse physique. * adr_if PrĂ©cisĂ©e, elle spĂ©cifie l'adresse Internet de l'interface dont la table de traduction des adresses devrait ĂȘtre modifiĂ©e. Non prĂ©cisĂ©e, la premiĂšre interface applicable sera utilisĂ©e. --------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------- NBTSTAT : Mise Ă  jour du cache du fichier Lmhosts. Affiche les statistiques du protocole et les connexions TCP/IP actuelles utilisant NBT (NetBIOS sur TCP/IP). NBTSTAT [-a Nom Distant] [-A adresse IP] [-c] [-n] [-r] [-R] [-s] [S] [intervalle] * -a (Ă©tat carte) Liste la table de noms de la machine distante (nom connu). * -A (Ă©tat carte) Liste la table de noms de la machine distante (adresse IP). * -c (cache) Liste le cache de noms distants y compris les adresses IP. * -n (noms) Liste les noms NetBIOS locaux. * -r (rĂ©solus) Liste les noms rĂ©solus par diffusion et via WINS. * -R (Recharge) Purge et recharge la table du cache de noms distantes. * -S (Sessions) Liste la table de sessions avec les adresses destination IP. * -s (sessions) Liste la table de sessions convertissant les adresses de destination IP en noms d'hĂŽtes via le fichier hĂŽtes. Un Exemple : nbtstat -A @IP Cette commande renvoie le nom NetBIOS, nom du systĂšme, les utilisateurs connectĂ©s ...de la machine distante. -------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------- TELNET telnet telnet La commande telnet permet d'accĂ©der en mode Terminal (Ecran passif) Ă  un host distant. Elle permet Ă©galement de vĂ©rifier si un service quelconque TCP tourne sur un serveur distant en spĂ©cifiant aprĂšs l’adresse IP le numĂ©ro de port TCP. C’est ainsi que l’on peut tester si le service SMTP, par exemple, tourne sur un serveur Microsoft Exchange en utilisant l’adresse IP du connecteur SMTP et puis 25 comme numĂ©ro de port. Les ports les plus courants sont : * ftp (21), * telnet (23), * smtp (25), * www (80), * kerberos (88), * pop3 (110), * nntp (119) * et nbt (137-139). --------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------- HOSTNAME : Affiche le nom de la machine Ftp FTP: Client de tĂ©lĂ©chargement de fichiers ftp –s: * -s cette option permet de lancer des FTP en mode batch : spĂ©cifie un fichier textuel contenant les commandes FTP. --------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------- NsLookUp: envoie des requĂȘtes DNS sur un serveur DNS au choix nslookup [domaine] [serveur dns] La commande NsLookUp permet d'envoyer des requĂȘtes DNS Ă  un serveur. Par dĂ©faut, si vous ne mettez pas le serveur DNS, la commande utilisera celui qui est configurĂ© pour votre interface rĂ©seau (celui que vous utilisez pour naviguer sur internet, par exemple) mais vous pouvez forcer l'utilisation d'un autre serveur. Par exemple, pour demander au serveur DNS 10.0.0.3 l'adresse IP correspondante Ă  l'adresse www.commentcamarche.net: nslookup www.commentcamarche.net 10.0.0.3 * Si vous ne prĂ©cisez aucun paramĂštre pour nslookup, un shell s'ouvrira en attente de requĂȘtes de votre part. -------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------- Netsh (network shell : shell rĂ©seau) est un utilitaire en ligne de commande inclus dans la gamme des systĂšmes d'exploitation Windows NT (NT, 2000, XP, 2003 Serveur, Vista) Ă  partir de Windows 2000. Il permet la configuration du rĂ©seau, localement ou Ă  distance. Une utilisation classique de netsh est la rĂ©initialisation de la pile TCP/IP Ă  ses paramĂštres d'origines (Sous Windows 98, cette opĂ©ration nĂ©cessitait la rĂ©installation de l'adaptateur TCP/IP). Dans ce mode, vous devez fournir Ă  la commande un fichier journal (log). Celui-ci sera rempli avec les valeurs affectĂ©es par netsh. Netsh permet aussi (entre autres) de changer l'adresse IP de la machine. Exemples d'utilisations : - RĂ©initialisation de la pile TCP/IP : netsh interface ip reset C:\resetlog.txt - Adresse IP statique : netsh interface ip set address local static 123.123.123.123 255.255.255.0 - Adresse IP dynamique : netsh interface ip set address name="Connexion au rĂ©seau local" source=dhcp - Netsh et IPv6 : Netsh peut Ă©galement ĂȘtre utilisĂ© pour lire des informations provenant de la pile IPv6, cette commande est plus facile Ă  utiliser que la commande IPv6.exe et fournit quasiment le mĂȘme niveau d'information. Pour afficher votre adresse IPv6 en utilisant netsh : netsh interface ipv6 show address Autres commandes * %HOMEDRIVE% : ouvre l'explorateur sur la partition ou le systĂšme d'exploitation est installĂ© * %HOMEPATH% : ouvre le dossier d'utilisateur connectĂ© actuellement C:\Documents and settings\[nom d'utilisateur] * %PROGRAMFILES% : ouvre le dossier d’installation d’autres programmes (Program Files) * %TEMP% ou bien %TMP% : ouvre le dossier temporaire * %USERPROFILE% : ouvre le dossier du profil de l'utilisateur connectĂ© actuellement * %WINDIR% ou bien %SYSTEMROOT% : ouvre le dossier d’installation de Windows * %WINDIR%\system32\rundll32.exe shell32.dll,Control_RunDLL hotplug.dll : affiche la fenĂȘtre "Supprimer le pĂ©riphĂ©rique en toute sĂ©curitĂ©" * AC3FILTER.CPL : ouvre les propriĂ©tĂ©s du filtre AC3 (Si installĂ©) * FIREFOX : lance Mozilla FireFox (Si installĂ©) * JAVAWS : Visualise le cache du logiciel JAVA (Si installĂ©) * LOGOFF : ferme la session actuelle * NETPROJ : autorise ou pas la connexion Ă  un projecteur rĂ©seau (Pour Vista uniquement) * VĂ©rificateur des fichiers systĂšme (NĂ©cessite un CD de Windows si le cache n’est pas disponible): (Tutoriel ICI) o SFC /SCANNOW : scanne immĂ©diatement tous les fichiers systĂšme et rĂ©pare les fichiers endommagĂ©s o SFC /VERIFYONLY : scanne seulement les fichiers systĂšme o SFC /SCANFILE="nom et chemin de fichier" : scanne le fichier prĂ©cisĂ©, et le rĂ©pare s’il est endommagĂ© o SFC /VERIFYFILE="nom et chemin de fichier" : scanne seulement le fichier prĂ©cisĂ© o SFC /SCANONCE : scanne les fichiers systĂšme au prochain redĂ©marrage o SFC /REVERT : remet la configuration initiale (Pour plus d’informations, tapez SFC /? dans l’invite de commande CMD. * SHUTDOWN : Ă©teint Windows * SHUTDOWN –A : interrompe l’arrĂȘt de Windows * VSP1CLN : supprime le cache d'installation du service pack 1 de Vista (Tutoriel ICI) CrĂ©er votre propre commande Pour ceux qui aiment tout faire avec le clavier, il est possible de crĂ©er vos propres commandes exĂ©cutables dans Menu dĂ©marrer > ExĂ©cuter. Nous allons prendre l'exemple de la commande netnavig qui exĂ©cutera Mozilla FireFox. * Ouvrez la base de registre. * Allez vers la clĂ© HKEY_LOCAL_MACHINE puis les sous-clĂ©s successives \SOFTWARE\Microsoft\Windows\CurrentVersion\App Paths * Allez dans le menu Édition > Nouveau > ClĂ© et donnez-lui le nom netnavig.exe * Faites un double-clic sur la valeur que vous venez de crĂ©er, puis allez de nouveau dans le menu Édition > Nouveau > Valeur ChaĂźne et donnez-lui le nom Path * Faites encore un double-clic sur la valeur crĂ©Ă©e et entrez le chemin complet de l'application que vous voudrez lancer, dans notre exemple c'est C:\Program Files\Mozilla Firefox, puis validez. Il est possible de copier ce chemin Ă  partir de la barre d'adresse de l'explorateur directement. * Un autre double-clic sur la valeur (par dĂ©faut) et entrez l'exĂ©cutable de l'application avec son chemin complet : C:\Program Files\Mozilla Firefox\firefox, dans notre exemple. Ensuite, validez et fermez l'Ă©diteur de registre. Ainsi vous pouvez exĂ©cuter Mozilla Firefox juste en faisant: Menu dĂ©marrer > ExĂ©cuter > taper netnavig et valider. Vous pouvez faire la mĂȘme chose pour toutes les applications auxquelles vous voulez un accĂšs rapide avec le clavier.
http://www.artup-concept.com/commandes-dos-de-windows.html

1137 Citroën Karin
Citroen, Concept car, Karin
http://www.citroenet.org.uk/prototypes/karin/karin.html

1052 Lab Overview
Not that I recommend this level of excitement to everyone, but this is my lab. It is my basement, and as you may note from the disheveled ceiling tiles up above, having this much equipment has actually forced me to purchase a separate AC unit for the basement. So my trendy two-zone AC house has now magically become a three-zone AC house. Fortunately, I didn't need a furnace for down here. Equipment is great in the winter to heat your house! The lab has taken on a life of it's own over time... It started out as a single standard 7-foot 19" rack. Then it grew to two standard racks... Then it changed into three Ortronics Mighty-Mo 19" rack systems (because those are cool). As seen now, it has changed yet again into four separate rack cabinets. The cabinets are a bit pricey, so they aren't all the same vendor. Note to all, even if you find a really good price on Ebay, be aware that you still have to ship them, and they weigh a LOT! (This means, have lots of friends and lots of pizza/beer!) Nov'04 -- Well, things have moved even more! The equipment was beating the AC unit that ran for the basement. So instead of being a three-level, three-zone house, we had to upgrade to being a four-zone house. Go figure. As noted above, I would not recommend this path to anyone unless you have a good amount of business to drive it! All of the equipment here is used for testing and lab purposes, but easily serves as Proof of Concept lab for many consulting clients of mine. The recent change was that the crawlspace area under the kitchen area was excavated out and had a concrete floor poured making an enclosed little room. In addition, a large air handler (AKA Mongo AC Unit) was put into that specific room and a door was installed for access and physical separation! While all a very interesting project, it is a pain to move any equipment that you amass, so definitely plan ahead for this sort of activity!
http://smorris.uber-geek.net/lab.htm

973 zCover X5
iPod, nano, iAUdio, Samsung, YH820, YH925, Sony, Walkman, MN-HD5, network, Tosiba, Gigabeat, Sony PSP, iPod, iPod G4, iPod mini, iPod Shuffle, iRiver, iRiver H10, PalmOne, Tero600, Tero650, Creative, Zen, Creative Zen Micro, Creative Zen PMC, PMC, Camouflage, Candy, original, silicone, silicon, silicone alliance, case, skin, silicone case, silicone skin, protector Headphone & USB Reset hole Mic hole Power Switch Advanced molding technology and contour design in the latest style allows full access to all controls and connectors. Low Profile removable, rotating Belt Clip can be rotated and locked so that you can wear your iAudio vertically or horizontally when clipped to your belt. Crystal clear Hard Screen Protector with Rubber Ring Pad provides the best protection and vision effect, it won't slid around or scratch your device. Applied SA flipper lid concept, integrated subpack port flipper cover can help to keep dust, dirt and liquids out. Removable Belt clip with a soft landing insert disk, which will not scratch your device.S zCover silicone cases are crafted from non-toxic, durable HealthCare grade silicone rubber. It is safe Washable - you can wash zCover silicone case by hand. Make sure it’s dried out before putting your iAudio into it. Dry it in room temperature. Please avoid direct fire and direct bright sunshine.
http://www.zcover.com/zCover_Product_iAudio_Original.htm

967 Anarchestra: www.anarchestra.net
Anarchestra is a group of exerimental musical instruments and the people who play them. The instruments, built by Alex Ferris, are predominantly steel with a few adapted parts, such as tuning machines and mouthpieces. The instruments were built to encourage non-musicians to explore the making of sound, to allow experienced musicians to make sound unconstricted by their technical habits and preconceptions, and to provide an alternative vocabulary of musical sounds. Musical Instrument Construction,Musical Instrument Design,Experimental Musical Instruments,Experimental Music,New Music,New Musical Instruments,Avant-Garde Music,Improvisation,Collective Improvisation,Free Jazz,Anarchist Music,Anarchist composition,Anarchist Aesthetics,Aesthetics of music,Music theory,Alternative Music,Alternative Tuning,Steel Musical Instruments,Welded Musical Instruments,Punk,Noise,Noyz,21st century music,post-modern music
http://www.anarchestra.net/

924 Mixing Audio: Concepts, Practices and Tools: Amazon.fr: Roey Izhaki: Livres en anglais
Mixing Audio: Concepts, Practices and Tools: Amazon.fr: Roey Izhaki: Livres en anglais Roey Izhaki,Mixing Audio: Concepts, Practices and Tools,Focal Press,0240520688,Acoustical engineering,Sound - Recording and reproducing,Sound - Recording and reproducing - Digital techniques,Music / Recording & Reproduction,Music,Music/Songbooks,Musik / Sonstiges,Music recording & reproduction,Music & Dance,Recording & Reproduction
http://www.amazon.fr/gp/reader/0240520688/ref=sib_dp_pt#reader-link

916 HughLeCaine.com - Bonjour
Biographie On a qualifiĂ© le scientifique et compositeur canadien Hugh Le Caine (1914-1977) de "hĂ©ros" de la musique Ă©lectronique. Il a grandi Ă  Port Arthur (maintenant Thunder Bay) dans le nord-ouest de l'Ontario. TrĂšs tĂŽt, il a commencĂ© Ă  construire des instruments de musique et Ă  expĂ©rimenter avec des appareils Ă©lectroniques. Dans sa jeunesse, il imaginait des "sonoritĂ©s merveilleuses" qu'il pensait pouvoir rĂ©aliser Ă  l'aide de nouvelles inventions Ă©lectroniques. Hugh Le Caine travaillant dans le laboratoire de physique de l'UniversitĂ© Queen Ă  Kingston en Ontario, en 1938 AprĂšs l'obtention de son diplĂŽme de maĂźtrise en science Ă  l'UniversitĂ© Queen en 1939, il s'est joint au Conseil national de recherche du Canada (CNRC) Ă  Ottawa. Il a travaillĂ© au dĂ©veloppement des premiers systĂšmes de radar et en physique atomique, se distinguant comme scientifique et publiant d'importants articles dans ces domaines. Chez lui, il poursuivait ses recherches en musique Ă©lectronique et en gĂ©nĂ©ration de son. Il a montĂ© son studio personnel en 1945 oĂč il a dĂ©butĂ© son travail indĂ©pendant sur la conception d'instruments de musique Ă©lectroniques tels que la sacqueboute Ă©lectronique, un instrument monophonique trĂšs Ă©laborĂ© qui est maintenant reconnu comme le premier synthĂ©tiseur contrĂŽlĂ© par tension. Par la suite, Le Caine a dĂ©veloppĂ© des systĂšmes de contrĂŽle par tension pour une grande variĂ©tĂ© d'applications. En 1948, Le Caine est parti en Angleterre pour quatre ans oĂč il a fait des Ă©tudes en physique, poursuivant son travail en musique Ă©lectronique Ă  son retour au Canada. GrĂące aux dĂ©monstrations publiques de ses instruments, il a obtenu la permission de dĂ©placer ses activitĂ©s musicales au CNRC et de s'y consacrer Ă  plein temps en 1954. Pendant les vingt annĂ©es qui ont suivi, il a construit plus de vingt-deux nouveaux instruments diffĂ©rents. Il a collaborĂ© au dĂ©veloppement de deux des premiers studios de musique Ă©lectronique Ă  l'UniversitĂ© de Toronto (inaugurĂ© en 1959) et Ă  l'UniversitĂ© McGill Ă  MontrĂ©al (inaugurĂ© en 1964). Le laboratoire de Le Caine au CNRC a fourni pratiquement Ă  lui seul l'Ă©quipement pour ces deux premiers studios. Les composantes de la saqueboute ont Ă©tĂ© sĂ©parĂ©es en unitĂ©s indĂ©pendantes - ou modules - permettant au compositeurs de leur assigner une tĂąche spĂ©cifique au sein d'un ensemble. Le Caine a enseignĂ© aux deux universitĂ©s et a influencĂ© toute une gĂ©nĂ©ration de compositeurs de musique Ă©lectroacoustique. Ses nombreux articles et dĂ©monstrations personnelles ont eu un effet catalyseur dans la communautĂ© canadienne et internationale. Il a exercĂ© une influence indirecte sur le dĂ©veloppement du synthĂ©tiseur modulaire Moog par l'entremise de Gustav Ciamaga, qui Ă©tait familier avec les filtres de Le Caine et qui a par la suite encouragĂ© Robert Moog Ă  dĂ©velopper son filtre passe-bas contrĂŽlĂ© par tension. Un des aspects les plus importants des instruments de Le Caine est sans doute leur efficacitĂ© pour la performance, leur maniabilitĂ©. Son obsession pour le "beau son" l'a conduit Ă  concevoir des instruments capables de produire un jeu expressif nuancĂ© caractĂ©ristique de la tradition orchestrale. Il avait un sens aigu des besoins de l'interprĂšte afin que celui-ci puisse exĂ©cuter les gestes qui, selon Le Caine, constituent l'essence de la musique. À cet Ă©gard, la sensibilitĂ© au toucher a Ă©tĂ© un Ă©lĂ©ment essentiel et a Ă©tĂ© utilisĂ©e pour les claviers, les mixeurs et autres composantes, sous des formes d'application mĂ©canique, Ă©lectronique et au moyen de la sensibilitĂ© Ă  la lumiĂšre. Sur ce point, les conceptions de Le Caine Ă©taient tellement avancĂ©es que certaines des possibilitĂ©s qu'il a dĂ©veloppĂ©es n'ont connu d'application commerciale que dans les annĂ©es 1980. IdĂ©alement, un instrument de musique devrait offrir de bonnes qualitĂ©s sonores et une certaine flexibilitĂ© dans son contrĂŽle. Or ces deux objectifs ne sont pas toujours compatibles. Les instruments traditionnels exigent habituellement une longue formation avant que l'interprĂšte puisse tirer parti de leurs qualitĂ©s musicales. Dans la conception de ses instruments Ă©lectroniques, Le Caine a tentĂ© de mettre l'accent sur la maniabilitĂ© de l'instrument sans compromettre l'intĂ©gritĂ© de la musique. Chacune de ses crĂ©ations est une Ă©tude unique sur l'Ă©quilibre et le raffinement. Sur le CD, HUGH LE CAINE, COMPOSITIONS, DOMONSTRATIONS 1946-1974, nous pouvons entendre les enregistrements rĂ©alisĂ©s par Le Caine, oĂč il explore et fait la dĂ©monstration des possibilitĂ©s qu'offrent huit de ses instruments. Dripsody, sa composition de 1955 construite Ă  partir du son d'une seule goutte d'eau, compte encore parmi les exemples les plus jouĂ©s de musique concrĂšte. MalgrĂ© l'accueil favorable que ses compositions ont Ă  juste titre connu, Le Caine a conservĂ© une attitude critique Ă  leur Ă©gard : "Je ne me considĂ©rais pas comme un compositeur. Toutefois, j'ai senti que la seule façon de comprendre l'intĂ©rĂȘt du compositeur pour un instrument Ă©tait de l'utiliser moi-mĂȘme dans les diffĂ©rentes formes musicales actuelles." Son humour dĂ©prĂ©ciateur Ă  l'Ă©gard de lui-mĂȘme est Ă©vident dans certains des titres qu'il a donnĂ©s Ă  ses compositions, tel que A Noisome Pestilence (le titre est un calembours : l'anglais "noisome" signifie rĂ©pugnant ou fĂ©tide, mais suggĂšre Ă©galement "noise" qui signifie bruit, d'oĂč la traduction adoptĂ©e, "Une peste bruyante"). Lorsqu'on lui a demandĂ© pourquoi il avait nommĂ© sa premiĂšre composition Dripsody, il a rĂ©pondu : "Parce qu'elle a Ă©tĂ© Ă©crite par une goutte."
http://www.hughlecaine.com/fr/

884 jh_polykorg_clone
I have started to build a (slightly) updated version of the Korg PS-3200 synthesizer. The PS-3200 was the last of three fully polyphonic, semi-modular analogue synthesizers offered by Korg in the late 70's. (See Ben Ward's excellent Korg PS site for detailed information, including user manuals.) The concept of the PS-Synthesizers was different from other manufacturer's early polyphonic instruments. Instead of using a small number of voices and a clever keyboard assigning circuit, the "PolyKorgs" had a complete synthesizer circuit, hard wired to each key. That makes a total of 48 VCFs, 48 VCAs and 48 voltage controlled ADSRs even for the smallest of the range, the PS-3100. The largest of the range, PS-3300, even had 144 of these circuits. The sheer number of synthesizer circuits called for an extremly economic circuit design, and it's a joy to look at Korg's design ideas which led to building blocks that almost did the same as in the better known "classic" synthesizers. And after many years of engineering and reverse-engineering electronic music circuits, I have learned to look at odd solutions not as "substandard", but as a source of creativity an individual character. Here's a list of some highlights: Function Implementation Side effects Single-Transistor Waveform Converter creates triangle, saw, pulse and PWM from saw input, using one (!) transistor, one diode and two resistors per voice, plus two global control voltages Pulse height also changes with pulse width 5-Transistor-VCF (Korg-35) A Voltage controlled 2-pole (Sallen&Key) LPF built from 5 transistors rather high CV feedthru Single-Diode VC Resonance The dynamic resistance of a simple diode is used to alter the feedback gain of the VCF limited range of Q "Expand" function instead of VCF Envelope modulation depth Instead of scaling down the ADSR with a VCA, the a variable portion of the Envelope is just clipped with a single diode. It's so remarkably close to ordinary VCA function that apparently nobody takes notice. At least I have not read about it anywhere. At slow Atack times, the Envelope appears delayed at the VCF (no effect until th eclipping point is reached). Usefull for Brass sounds, and not easy to emulate with conventional synthesizers. Minimum parts count Voltage Controlled ADSR Three transistors, 1/2 of a LM324 and one CD4007 per voice. Plus some more involved control circuit, shared by several voices Transistors must be selected in 13-tuples, not just in pairs. ADSR detail (1): One-opamp control logic 1/4 LM324 is used as Flipflop, which is dynamically set by Gate-ON, dynamically reset by Gate-OFF, statically reset when the attack peak voltage is reached, and whose set/reset sensitivity is altered by a CV Very odd "Hold" function, depending on the "Attack"-value. But very useful in practise. ADSR detail (2): Single-Transistor, exponential slope VC-Decay Using a single transistor per voice for VC Attack and Release is remarkable already, even though the A and R slopes are linerar. But the Decay slope is exponential, and this is achieved with a single transistor and two resistors per voice! The Decay time range is rather limited. No ultra fast Decay, and no ultra slow Decay either. Single-Transistor VCA That's the "Korg standard" VCA, well known from other instruments like the MS-10.
http://jhaible.de/polykorg/jh_polykorg_clone.html

870 How I Use Visualization To Drive Creativity
This is a guest post by Mark Suster, a 2x entrepreneur turned VC.  He sold his second company to Salesforce.com, becoming VP of Product Management. He joined GRP Partners in 2007 as a General Partner focusing on early-stage technology companies. Read more about Suster on his blog at Bothsidesofthetable and on Twitter at @msuster. This is a guest post by Mark Suster, a 2x entrepreneur turned VC. He sold his second company to Salesforce.com, becoming VP of Product Management. He joined GRP Partners in 2007 as a General Partner focusing on early-stage technology companies. Read more about Suster on his blog at Bothsidesofthetable and on Twitter at @msuster. Creativity. I’ve always believed it’s been one of the most important attributes of business success yet something very few business leaders talk about. So I thought I’d write a post about how I drive my personal creativity. As a practitioner of creativity rather than as an instructor of it I’m certain that there are many ways to get the creative juices flowing and how to release more creativity. The one that works best for me is visualization coupled with self talk. Visualization is so important to help yourself & others conceptualize ideas. It’s why I always work hard to find images for my blog posts & why all of my keynote presentations are visual rather than bullet points with words.
http://techcrunch.com/2011/01/17/how-i-use-visualization-to-drive-creativity/

744 MUS1321 - Analyse, synthĂšse et traitement des sons
Introduction aux principales méthodes de synthÚse sonore et de traitement du signal audionumérique. Cours théoriques et travaux pratiques couvrant les fondements essentiels du travail sonore. Apprentissage des concepts fondamentaux régissant le comportement du signal audionumérique et de ses applications dans un contexte de création sonore et musicale utilisant l'ordinateur. Apprentissage d'un langage générique de synthÚse et de traitement (Csound).
http://cours.musique.umontreal.ca/mus1321/index.html

726 Procrastination « You Are Not So Smart
The Misconception: You procrastinate because you are lazy and can’t manage your time well. The Truth: Procrastination is fueled by weakness in the face of impulse and a failure to think about thinking.
http://youarenotsosmart.com/2010/10/27/procrastination/

708 Lightwave - Wikipédia
Lightwave est un duo français de musique Ă©lectronique fondĂ© initialement en 1985 par Serge LEROY, Laurent BOZECK et Christian WITTMAN, reconstituĂ© depuis 1988 autour du duo Christoph HARBONNIER et Christian WITTMAN. GrĂące Ă  une approche ludique et intuitive des anciennes et nouvelles lutheries Ă©lectroniques, des matiĂšres sonores, Lightwave explore des mondes poĂ©tiques et sensuels, joue avec les sons comme avec des couleurs, des formes, des objets concrets ou des dimensions spatiales. La musique du groupe s’apparente Ă  une suite d’aventures et d’architectures sonores, Ă©voluant librement entre le concept et l’imagination, entre la gĂ©omĂ©trie et le labyrinthe. plongeant l’auditeur dans un film dont il invente le scĂ©nario et les images. Sur scĂšne comme en studio, Lightwave privilĂ©gie le live Ă©lectronique et le mĂ©lange d'instruments acoustiques, par un jeu direct, une composition qui se bĂątit dans l’écoute et l’échange comme un trio de jazz ou un quatuor Ă  cordes. Au fil de huit albums parus (label SIGNATURE Radio France, ERDENKLANG - Allemagne, Hearts of Space et Horizon Music - USA..), dont les deux derniers sur le label Signature - France Musiques - de Radio-France, la musique de Lightwave a su aussi captiver de larges publics, dans des concerts Ă©vĂšnements ou sous la forme d’installations et de crĂ©ations sonores spectaculaires dans des sites industriels, gĂ©ologiques et historiques (GazomĂštre gĂ©ant d'Oberhausen en Allemagne, les Grottes de Choranche dans le Vercors, la grande coupole Bischoffsheim de l'Observatoire de Nice, la Nuit Blanche 2007 Ă  Paris Ă  la piscine Simone de Beauvoir. Lightwave compte de nombreuses collaborations notamment avec des artistes comme Hector Zazou (Les Nouvelles Polyphonies Corses, Chansons des Mers Froides, Shara Blue...), Michel Redolfi, Jon Hassell, Paul Haslinger...
http://fr.wikipedia.org/wiki/Lightwave

705 Ethno-différencialisme - Wikipédia
L’ethno-diffĂ©rencialisme (ou diffĂ©rencialisme) est un concept thĂ©orisĂ© par la Nouvelle droite et ses adversaires (afin de dĂ©signer les positions de celle-ci relativement Ă  la diffĂ©rence). AntithĂšse de l'universalisme abstrait qui s'oppose aux diffĂ©rences et aux particularismes, il prĂŽne la reconnaissance d'un hĂ©ritage culturel propre Ă  chaque peuple (ethnie) qui mĂ©rite d'ĂȘtre reconnu et prĂ©servĂ© par les institutions politiques.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Ethno-diff%C3%A9rencialisme

473 Djihad - Wikipédia
Djihad, jihad ou djihĂąd (arabe : jihād, ŰŹÙ‡Ű§ŰŻ, lutte) est un terme arabe et signifiant « exercer une force », « tĂącher » ou « combattre ». Dans le Coran, l'expression « al-jihad bi anfousikoum » (Lutter contre les penchants de votre Ăąme) est l'Ă©quivalent de l'expression se faire violence ou « al-jihad fi sabil Allah » (combat sacrĂ© dans le chemin d'Allah)1,2. Le concept du jihad a constamment Ă©voluĂ© ce qui empĂȘche toute dĂ©finition figĂ©e au profit de la recherche d'interprĂ©tations successives, souvent concurrentes parmi les sphĂšres intellectuelles musulmanes3. L'islam compte quatre types de jihad : par le cƓur, par la langue, par la main et par l'Ă©pĂ©e. Le jihad par le cƓur, aussi nommĂ© « Grand jihad », invite les musulmans Ă  combattre afin de s'amĂ©liorer ou d'amĂ©liorer la sociĂ©tĂ©4,5. De nombreux savants musulmans interprĂštent le jihad comme une lutte dans un sens spirituel. Une minoritĂ© de savants sunnites le considĂšrent comme le sixiĂšme pilier de l'islam quoique le jihad n'en ait pas le statut officiel4. Dans le chiisme duodĂ©cimain, il est considĂ©rĂ© comme une des dix pratiques religieuses du culte. Le plus connu des sens du jihad est le jihad par l'Ă©pĂ©e ou « Petit jihad ». Il a servi d'argument Ă  diffĂ©rents groupes musulmans Ă  travers l'histoire pour
http://fr.wikipedia.org/wiki/Djihad

382 2012, ou l'année du 'web punk' contre le 'web jukebox'
Depuis 10 ans, Internet s'est développé avec un formidable essor... 1.0 , puis web 2.0, synonyme de toujours plus de choix, de contenus, d'outils, de liberté et de perspectives avec les nouvelles possibilités du mobile (merci l'iPhone). Pourtant, 2012 sera l'année d'une véritable bataille entre deux conceptions du web diamétralement opposées, entre le 'web punk' et le 'Web jukebox'.
http://www.bonweb.fr/share/clictr.php?u=http%3A%2F%2Fwww.journaldunet.com%2Febusiness%2Fle-net%2Finternet-2012%2F

325 Electronic_a # 11: Jeudi 29 avril 2010
Ben Edwards est un humble artisan amoureux de l’analogique, archĂ©ologue des temps prĂ©-Ă©lectroniques. "la musique synthĂ©tique", comme on l’appelait alors. Ben collectionne les synthĂ©tiseurs et en a accumulĂ© une quantitĂ© invraisemblable. Si les noms suivants ne vous disent rien, Korg Modular, Oberheim SEM, Roland 100 M 
 souvenez-vous de Abbey Road ou de Blade Runner. C'est tout un pan de la musique pop qui fut irriguĂ© des vibrations quasi cosmiques de ces machines et c’est une Ăąme singuliĂšre et poĂ©tique que nous retrouverons ainsi ce soir. Ce que la presse en dit: « De son vrai nom Ben Edwards, Benge dĂ©veloppe depuis ses premiers pas musicaux une passion peu commune pour les synthĂ©tiseurs, passion qui l’a conduit Ă  amasser au fil du temps une collection de machines qui ferait baver d’envie bien des aficionados de la chose. ObsĂ©dĂ© par cette famille d’instruments aux possibilitĂ©s infinies et compositeur stakhanoviste si il en est, Benge passe sa vie Ă  dissĂ©quer les algorithmes abscons de chacune de ses machines qu’il connaĂźt jusqu’au plus profond de leur process Ă©lectroniques » - A dĂ©couvrir absolument « Album concept que ce Twenty Systems puisqu’il s’agit, en vingt pistes plutĂŽt courtes, de prĂ©senter vingt synthĂ©tiseurs diffĂ©rents, un par annĂ©e de 1968 Ă  1988. Dans un esprit didactique, le disque est accompagnĂ© d’un livret cartonnĂ© de 52 pages dĂ©taillant les caractĂ©ristiques de chaque synthĂ©tiseur tandis que les morceaux portent le nom de l’instrument ayant Ă©tĂ© utilisĂ© pour chacun et l’annĂ©e correspondante (utilisation unique et solitaire d’ailleurs, Ben Edwards indiquant n’avoir employĂ© aucun autre effet ou appareil en dehors de ces synthĂ©tiseurs). » - Etherreal « Avec ce disque poĂ©tique, Ă  la naĂŻvetĂ© parfois dĂ©sarmante (Yamaha CS30) mais toujours trĂšs inspirĂ©, Benge nous fait voyager Ă  travers les Ă©poques et rend un bel hommage Ă  ces machines pleines de chaleur (qui sont pour certaines de vĂ©ritables antiquitĂ©s !) et Ă  leurs gĂ©niaux crĂ©ateurs. Rarement une leçon d'histoire aura Ă©tĂ© aussi dĂ©licieuse que celle-ci. » - Pop News « La musique de Ben Edwards est en effet bien plus et bien moins qu'un impossible catalogue de sons ou une ode technopositiviste : c'est un rĂ©enchantement viscĂ©ral du son Ă©lectronique. » - Chronic’art « A brilliant contribution to the archaeology of electronic music » - Brian Eno « Indicates what a deliriously desirable thing the synthesis of sound has historically been » - The Wire « Absolutely cast iron irrefutable proof that synthesisers are better than guitars » - Vice Magazine
http://bellegarde.toulouse.fr/archives/154-electronica11

101 - 201