100SILEX, de 0 à 100 s: groupes
1247 Les commandes dos de Windows
Panneau de configuration * ACCESS.CPL : ouvre les options d'accessibilitĂ© (Pour XP uniquement) * APPWIZ.CPL : ouvre l'outil Ajouter/Supprimer un programme * AZMAN.MSC : ouvre le gestionnaire d'autorisations (Pour Vista uniquement) * CERTMGR.MSC : ouvre les certificats pour l’utilisateur actuel * CLICONFG : ouvre la configuration des clients SQL * COLLAB.CPL : ouvre le voisinage immĂ©diat (Pour Vista uniquement) * COMEXP.MSC ou bien DCOMCNFG : ouvre l'outil services et composants (Pour Vista uniquement) * COMPMGMT.MSC : ouvre l'outil de gestion de l'ordinateur * COMPUTERDEFAULTS : ouvrir l’outil des programmes par dĂ©faut (Pour Vista uniquement) * CONTROL /NAME MICROSOFT.BACKUPANDRESTORECENTER : ouvre le centre de sauvegarde et de restauration (Pour Vista uniquement). Tutoriel ICI * CONTROL ADMINTOOLS : ouvre les outils d'administrations * CONTROL COLOR : ouvre les paramĂštres de l'apparence * CONTROL FOLDERS : ouvre les options de dossiers * CONTROL FONTS : ouvre le gestionnaire de polices * CONTROL INTERNATIONAL ou bien INTL.CPL : ouvre les options rĂ©gionales et linguistiques * CONTROL KEYBOARD : ouvre les propriĂ©tĂ©s du clavier * CONTROL MOUSE ou bien MAIN.CPL : ouvre les propriĂ©tĂ©s de la souris * CONTROL PRINTERS : ouvre les imprimantes et les fax disponibles * CONTROL USERPASSWORDS : ouvre l’éditeur des comptes utilisateurs * CONTROL USERPASSWORDS2 ou bien NETPLWIZ : contrĂŽle les utilisateurs et leurs accĂšs< * CONTROL : ouvre le panneau de configuration * CREDWIZ : ouvre l’outil de sauvegarde et restauration des mots de passe des utilisateurs (Pour Vista uniquement) * DESK.CPL : ouvre les paramĂštres d'affichage * DEVMGMT.MSC : ouvre les gestionnaire de pĂ©riphĂ©riques. Tutoriel ICI * DRWTSN32 : ouvre Dr. Watson (Pour XP uniquement) * DXDIAG : ouvre l'outil de diagnostic DirectX * EVENTVWR ou bien EVENTVWR.MSC : ouvre l'observateur d'Ă©vĂšnements * FSMGMT.MSC : ouvre les dossiers partagĂ©s * GPEDIT.MSC : ouvre l’éditeur des stratĂ©gies de groupe (Pour les Ă©ditions professionnelles et plus de Windows) * HDWWIZ.CPL : ouvre l'assistant ajout de matĂ©riels * INFOCARDCPL.CPL : ouvre l'assistant compatibilitĂ© des programmes * IRPROPS.CPL : ouvre le gestionnaire d'infrarouge * ISCSICPL : ouvre l'outil de configuration de l'initiateur ISCI Microsoft (Pour Vista uniquement) * JOY.CPL : ouvre l'outil de contrĂŽleur de jeu * LPKSETUP : ouvre l’assistant d’installation et dĂ©sinstallation des langues d’affichage (Pour Vista uniquement) * LUSRMGR.MSC : ouvre l’éditeur des utilisateurs et groupes locaux * MDSCHED : ouvre l'outil de diagnostics de la mĂ©moire Windows (Pour Vista uniquement) * MMC : ouvre une nouvelle console vide * MMSYS.CPL : ouvre les paramĂštres de sons * MOBSYNC : ouvre le centre de synchronisation * MSCONFIG : ouvre l'outil de configuration du systĂšme * NAPCLCFG.MSC : ouvre l'outil de configuration du client NAP (Pour Vista uniquement) * NTMSMGR.MSC : ouvre le gestionnaire des supports de stockage amovibles * NTMSOPRQ.MSC : ouvre les demandes de l'opĂ©rateur de stockage amovible * ODBCAD32 : ouvre l'administrateur de sources de donnĂ©es ODBC * OPTIONALFEATURES : ouvre l’outil Ajouter/Supprimer des composants Windows (Pour Vista uniquement) * PERFMON ou bien PERFMON.MSC : ouvre le moniteur de fiabilitĂ© et de performances Windows. * POWERCFG.CPL : ouvre le gestionnaire des modes d’alimentation (Pour Vista uniquement) * REGEDIT ou bien REGEDT32 (Pour Vista uniquement) : ouvre l'Ă©diteur de registre * REKEYWIZ : ouvre le gestionnaire des certificats de chiffrement de fichiers (Pour Vista uniquement) * RSOP.MSC : ouvre le jeu de stratĂ©gie rĂ©sultant * SECPOL.MSC : ouvre les paramĂštres de sĂ©curitĂ©s locales * SERVICES.MSC : ouvre le gestionnaire de services * SLUI : ouvre l’assistant d’activation de Windows (Pour Vista uniquement) * SYSDM.CPL : ouvre les propriĂ©tĂ©s systĂšme * SYSEDIT : ouvre l’éditeur de configuration systĂšme (Attention, Ă  manipuler avec prudence) * SYSKEY : ouvre l’utilitaire de protection de la base de donnĂ©es des comptes Windows (Attention, Ă  manipuler avec extrĂȘme prudence !) * SYSPREP: ouvre le dossier contenant l'outil de prĂ©paration du systĂšme (Pour Vista uniquement) * TABLETPC.CPL : ouvre les paramĂštres pour Tablet pc (Pour Vista uniquement) * TASKSCHD.MSC ou bien CONTROL SCHEDTASKS : ouvre le planificateur de tĂąches (Pour Vista uniquement) * TELEPHON.CPL : ouvre l'outil de connexion tĂ©lĂ©phonique * TIMEDATE.CPL : ouvre les paramĂštres de l'heure et de la date * TPM.MSC : ouvre l'outil gestion de module de plateforme sĂ©curisĂ©e sur l'ordinateur local (Pour Vista uniquement) * UTILMAN : ouvre les options d’ergonomie (Pour Vista uniquement) * VERIFIER : ouvre le gestionnaire de vĂ©rification des pilotes * WMIMGMT.MSC : ouvre Windows Management Infrastructure * WSCUI.CPL : ouvre le centre de sĂ©curitĂ© Windows * WUAUCPL.CPL : ouvre le service de mise Ă  jour Windows (Pour XP uniquement) Programmes et outils Windows * %WINDIR%\SYSTEM32\RESTORE\RSTRUI.EXE : ouvre l’outil de restauration de systĂšme (Pour XP uniquement). Tutoriel ICI * CALC : ouvre la calculatrice * CHARMAP : ouvre la table des caractĂšres * CLIPBRD : ouvre le presse papier (Pour XP uniquement, pour l'ajouter Ă  Vista voir ICI) * CMD : ouvre l'invite de commandes * DIALER : ouvre le numĂ©rateur tĂ©lĂ©phonique de Windows * DVDPLAY : ouvre votre lecteur DVD * EUDCEDIT : ouvre l’éditeur de caractĂšres privĂ©s * EXPLORER : ouvre l'explorateur Windows * FSQUIRT : Assistant transfert Bluetooth * IEXPLORE : ouvre Internet explorer * IEXPRESS : ouvre l’assistant de crĂ©ation des archives auto-extractibles. Tutoriel ICI * JOURNAL : ouvre un nouveau journal (Pour Vista uniquement) * MAGNIFY : ouvre la loupe * MBLCTR : ouvre le centre de mobilitĂ© de Windows (Pour Vista uniquement) * MIGWIZ : ouvre l'outil de transfert de fichiers et de paramĂštres Windows (Pour Vista uniquement) * MIGWIZ.EXE : ouvre l'outil de transfert de fichiers et de paramĂštres Windows (pour XP uniquement) * MOVIEMK : ouvre Windows Movie Maker * MRT : lance l’utilitaire de suppression de logiciel malveillant. Tutoriel ICI * MSDT : ouvre l’outil de diagnostics et support Microsoft * MSINFO32 : ouvre les informations systĂšme * MSPAINT : ouvre Paint * MSRA : ouvre l'assistance Ă  distance Windows * MSTSC : ouvre l'outil de connexion du bureau a distance * NOTEPAD : ouvre le bloc-notes * OSK : ouvre le clavier visuel. Tutoriel ICI * PRINTBRMUI : ouvre l'assistant de migration d'imprimante (Vista uniquement) * RSTRUI : ouvre l'outil de restauration du systĂšme (Pour Vista uniquement) * SIDEBAR : ouvre le volet Windows (Pour Vista uniquement) * SIGVERIF : ouvre l'outil de vĂ©rification des signatures de fichiers * SNDVOL : ouvre le mĂ©langeur de volume * SNIPPINGTOOL : ouvre l'outil capture d'Ă©cran (Pour Vista uniquement). Tutoriel ICI * SOUNDRECORDER : ouvre le magnĂ©tophone * STIKYNOT : ouvre le pense-bĂȘte (Pour Vista uniquement) * TABTIP : ouvre le panneau de saisie Tablet PC (Pour Vista uniquement) * TASKMGR : ouvre le gestionnaire des tĂąches Windows * WAB : ouvre les contacts (Pour Vista uniquement) * WERCON : ouvre l'outil de rapports et de solutions aux problĂšmes (Pour Vista uniquement) * WINCAL : ouvre le calendrier Windows (Pour Vista uniquement) * WINCHAT : ouvre le logiciel Microsoft de chat en rĂ©seau (Pour Windows XP uniquement) * WINDOWSANYTIMEUPGRADE : permet la mise Ă  niveau de Windows Vista * WINVER : ouvre la fenĂȘtre pour connaĂźtre votre version Windows * WINWORD: ouvre Word (s'il est installĂ©) * WMPLAYER : ouvre le lecteur Windows Media * WRITE ou bien Wordpad : ouvre Wordpad Gestion des disques * CHKDSK : effectue une analyse de la partition prĂ©cisĂ©e dans les paramĂštres de la commande (Pour plus d’informations, tapez CHKDSK /? dans l’invite de commande CMD) * CLEANMGR : ouvre l'outil de nettoyage de disque * DEFRAG: DĂ©fragmente le disque dur (pour savoir comment utiliser, c'est ici ) * DFRG.MSC : ouvre l’outil de dĂ©fragmentation de disque * DISKMGMT.MSC : ouvre le gestionnaire de disques * DISKPART : ouvre l’outil de partitionnement (un peu lourd Ă  manipuler) Gestion des rĂ©seaux et Internet * CONTROL NETCONNECTIONS ou bien NCPA.CPL : ouvre les connexions rĂ©seau * FIREWALL.CPL : ouvre le pare-feu Windows * INETCPL.CPL : ouvre les propriĂ©tĂ©s internet * IPCONFIG : affiche les configurations des adresses IP sur l’ordinateur (Pour plus d’informations, tapez IPCONFIG /? dans l’invite de commande CMD) * NETSETUP.CPL : ouvre l’assistant configuration rĂ©seau (Pour XP uniquement) * WF.MSC : ouvre les fonctions avancĂ©es du pare-feu Windows (Pour Vista uniquement). Tutoriel ICI * À VOIR ÉGALEMENT : Commandes IP relatives aux rĂ©seaux sous Windows Commandes IP relatives aux rĂ©seaux sous Windows Il est parfois trĂšs utile de connaĂźtre les commandes IP, pour analyser voire configurer ses rĂ©seaux TCP/IP. Voici la liste de ces commandes Ă  utiliser dans une fenĂȘtre DOS : * Ping * Tracert * IpConfig * NetStat * Route * Arp * NbtStat * Telnet * Hostname * Ftp * NsLookUp * NetSh ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------ PING : Teste la connexion rĂ©seau avec une adresse IP distante ping -t [IP ou host] ping -l 1024 [IP ou host] * L’option -t permet de faire des pings en continu jusqu’à Ctrl-C. o Si vous avez prĂ©cisĂ© l'option -t vous pouvez Ă  tout moment avoir des statistiques sans interrompre les requĂȘtes ping en appuyant sur Ctrl+Attn (aussi nommĂ© Ctrl+Pause) Cette commande est aussi utile pour gĂ©nĂ©rer une charge rĂ©seau en spĂ©cifiant la taille du paquet avec l’option -l et la taille du paquet en octets. --------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------- TRACERT : Affiche toutes les adresses IP intermĂ©diaires par lesquelles passe un paquet entre la machine locale et l’adresse IP spĂ©cifiĂ©e. tracert [@IP ou nom du host] tracert -d [@IP ou nom du host] Cette commande est utile si la commande ping ne donne pas de rĂ©ponse, afin d'Ă©tablir Ă  quel niveau la connexion est dĂ©faillante. -------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------- IPCONFIG : Affiche ou rafraĂźchit la configuration rĂ©seau TCP/IP ipconfig /all [/release [carte]] [/renew [carte]] /flushdns /displaydns /registerdns [-a] [-a] [-a] Cette commande, exĂ©cutĂ©e sans option, affiche l’adresse IP en cours, le masque rĂ©seau ainsi que la passerelle par dĂ©faut au niveau des interfaces rĂ©seau connues sur la machine locale. * /all: Affiche toute la configuration rĂ©seau, y compris les serveurs DNS, WINS, bail DHCP, etc ... * /renew [carte]: Renouvelle la configuration DHCP de toutes les cartes (si aucune carte n'est spĂ©cifiĂ©e) ou d'une carte spĂ©cifique avec le paramĂštre carte. Le nom de carte est celui qui apparaĂźt avec ipconfig sans paramĂštre. * /release [carte]: Envoie un message DHCPRELEASE au serveur DHCP pour libĂ©rer la configuration DHCP actuelle et annuler la configuration d'adresse IP de toutes les cartes (si aucune carte n'est spĂ©cifiĂ©e) ou d'une carte spĂ©cifique avec paramĂštre carte. Ce paramĂštre dĂ©sactive TCP/IP pour les cartes configurĂ©es de maniĂšre Ă  obtenir automatiquement une adresse IP. * /flushdns: Vide et rĂ©initialise le cache de rĂ©solution du client DNS. Cette option est utile pour exclure les entrĂ©es de caches nĂ©gatives ainsi que toutes les autres entrĂ©es ajoutĂ©es de façon dynamique. * /displaydns: Affiche le cache de rĂ©solution du client DNS, qui inclut les entrĂ©es prĂ©chargĂ©es Ă  partir du fichier des hĂŽtes locaux ainsi que tous les enregistrements de ressources rĂ©cemment obtenus pour les requĂȘtes de noms rĂ©solues par l'ordinateur. Le service Client DNS utilise ces informations pour rĂ©soudre rapidement les noms frĂ©quemment sollicitĂ©s, avant d'interroger ses serveurs DNS configurĂ©s. * /registerdns: Actualise tous les baux DHCP et rĂ©inscrit les noms DNS. ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------ NETSTAT : Affiche l’état de la pile TCP/IP sur la machine locale NETSTAT [-a] [-e] [-n] [-s] [-p proto] [-r] [intervalle] * -a Affiche toutes les connexions et ports d'Ă©coute (Les connexions cĂŽtĂ© serveur sont normalement inhibĂ©es). * -e Affiche les statistiques Ethernet. Peut ĂȘtre combinĂ©e avec l'option -s. * -n Affiche les adresses et les numĂ©ros de port sous forme numĂ©rique. * -p proto Affiche les connexions pour le protocole spĂ©cifiĂ© par proto; proto peut ĂȘtre TCP ou UDP. UtilisĂ© avec l'option -s pour afficher des statistiques par protocole, proto peut ĂȘtre TCP, UDP, ou IP. * -r Affiche le contenu de la table de routage. * -s Affiche les statistiques par protocole. Par dĂ©faut, des statistiques sur TCP, UDP et IP sont visualisĂ©es; l'option -p peut ĂȘtre utilisĂ©e pour spĂ©cifier un sous-ensemble du dĂ©faut. * intervalle: RĂ©affiche les statistiques sĂ©lectionnĂ©es, avec une pause de "intervalle" secondes entre chaque affichage. Appuyez sur Ctrl+C pour arrĂȘter l'affichage des statistiques. * -abnov Affiche les processus qui utilisent la connexion internet (Adresse IP local, port, adress IP distante et le PID du processus qui utilise la connexion ainsi que son nom). ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------- ROUTE : Affiche ou modifie la table de routage ROUTE [-f] [commande [destination] [MASK masque rĂ©seau] [passerelle] * -f Efface les tables de routage de toutes les entrĂ©es de passerelles. UtilisĂ© conjointement Ă  une des commandes, les tables sont effacĂ©es avant l'exĂ©cution de la commande. * -p Rend rĂ©manente l’entrĂ©e dans la table aprĂšs le reboot de la machine * commande SpĂ©cifie une des quatre commandes : o DELETE: Efface un itinĂ©raire. o PRINT: Affiche un itinĂ©raire. o ADD: Ajoute un itinĂ©raire. o CHANGE: Modifie un itinĂ©raire existant. * destination: SpĂ©cifie l'hĂŽte. * MASK: Si le mot clĂ© MASK est prĂ©sent, le paramĂštre suivant est interprĂ©tĂ© comme le paramĂštre masque rĂ©seau. * masque rĂ©seau: Fourni, il spĂ©cifie la valeur de masque de sous-rĂ©seau Ă  associer Ă  cette entrĂ©e d'itinĂ©raire. Non spĂ©cifiĂ©, il prend la valeur par dĂ©faut 255.255.255.255. * passerelle: SpĂ©cifie la passerelle. * METRIC: SpĂ©cifie le coĂ»t mĂ©trique pour la destination ---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------- ARP : RĂ©solution des adresses IP en adresses MAC. Affiche et modifie les tables de traduction des adresses IP en adresses physiques utilisĂ©es par le protocole de rĂ©solution d'adresses ARP. ARP -s adr_inet adr_eth [adr_if] ARP -d adr_inet [adr_if] ARP -a [adr_inet] [-N adr_if] * -a Affiche les entrĂ©es ARP actives en interrogeant le protocole de donnĂ©es actif. Si adr_inet est spĂ©cifiĂ©, seules les adresses IP et physiques de l'ordinateur spĂ©cifiĂ© sont affichĂ©es. Si plus d'une interface rĂ©seau utilise ARP, les entrĂ©es de chaque table ARP sont affichĂ©es. * -g Identique Ă  -a. * adr_inet SpĂ©cifie une adresse internet. * -N adr_if Affiche les entrĂ©es ARP pour l'interface rĂ©seau spĂ©cifiĂ©e par adr_if. * -d Efface l'hĂŽte spĂ©cifiĂ© par adr_inet. * -s Ajoute l'hĂŽte et associe l'adresse Internet adr_inet avec l'adresse physique adr_eth. L'adresse physique est donnĂ©e sous forme de 6 octets hexadĂ©cimaux sĂ©parĂ©s par des tirets. L'entrĂ©e est permanente. * adr_eth SpĂ©cifie une adresse physique. * adr_if PrĂ©cisĂ©e, elle spĂ©cifie l'adresse Internet de l'interface dont la table de traduction des adresses devrait ĂȘtre modifiĂ©e. Non prĂ©cisĂ©e, la premiĂšre interface applicable sera utilisĂ©e. --------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------- NBTSTAT : Mise Ă  jour du cache du fichier Lmhosts. Affiche les statistiques du protocole et les connexions TCP/IP actuelles utilisant NBT (NetBIOS sur TCP/IP). NBTSTAT [-a Nom Distant] [-A adresse IP] [-c] [-n] [-r] [-R] [-s] [S] [intervalle] * -a (Ă©tat carte) Liste la table de noms de la machine distante (nom connu). * -A (Ă©tat carte) Liste la table de noms de la machine distante (adresse IP). * -c (cache) Liste le cache de noms distants y compris les adresses IP. * -n (noms) Liste les noms NetBIOS locaux. * -r (rĂ©solus) Liste les noms rĂ©solus par diffusion et via WINS. * -R (Recharge) Purge et recharge la table du cache de noms distantes. * -S (Sessions) Liste la table de sessions avec les adresses destination IP. * -s (sessions) Liste la table de sessions convertissant les adresses de destination IP en noms d'hĂŽtes via le fichier hĂŽtes. Un Exemple : nbtstat -A @IP Cette commande renvoie le nom NetBIOS, nom du systĂšme, les utilisateurs connectĂ©s ...de la machine distante. -------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------- TELNET telnet telnet La commande telnet permet d'accĂ©der en mode Terminal (Ecran passif) Ă  un host distant. Elle permet Ă©galement de vĂ©rifier si un service quelconque TCP tourne sur un serveur distant en spĂ©cifiant aprĂšs l’adresse IP le numĂ©ro de port TCP. C’est ainsi que l’on peut tester si le service SMTP, par exemple, tourne sur un serveur Microsoft Exchange en utilisant l’adresse IP du connecteur SMTP et puis 25 comme numĂ©ro de port. Les ports les plus courants sont : * ftp (21), * telnet (23), * smtp (25), * www (80), * kerberos (88), * pop3 (110), * nntp (119) * et nbt (137-139). --------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------- HOSTNAME : Affiche le nom de la machine Ftp FTP: Client de tĂ©lĂ©chargement de fichiers ftp –s: * -s cette option permet de lancer des FTP en mode batch : spĂ©cifie un fichier textuel contenant les commandes FTP. --------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------- NsLookUp: envoie des requĂȘtes DNS sur un serveur DNS au choix nslookup [domaine] [serveur dns] La commande NsLookUp permet d'envoyer des requĂȘtes DNS Ă  un serveur. Par dĂ©faut, si vous ne mettez pas le serveur DNS, la commande utilisera celui qui est configurĂ© pour votre interface rĂ©seau (celui que vous utilisez pour naviguer sur internet, par exemple) mais vous pouvez forcer l'utilisation d'un autre serveur. Par exemple, pour demander au serveur DNS 10.0.0.3 l'adresse IP correspondante Ă  l'adresse www.commentcamarche.net: nslookup www.commentcamarche.net 10.0.0.3 * Si vous ne prĂ©cisez aucun paramĂštre pour nslookup, un shell s'ouvrira en attente de requĂȘtes de votre part. -------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------- Netsh (network shell : shell rĂ©seau) est un utilitaire en ligne de commande inclus dans la gamme des systĂšmes d'exploitation Windows NT (NT, 2000, XP, 2003 Serveur, Vista) Ă  partir de Windows 2000. Il permet la configuration du rĂ©seau, localement ou Ă  distance. Une utilisation classique de netsh est la rĂ©initialisation de la pile TCP/IP Ă  ses paramĂštres d'origines (Sous Windows 98, cette opĂ©ration nĂ©cessitait la rĂ©installation de l'adaptateur TCP/IP). Dans ce mode, vous devez fournir Ă  la commande un fichier journal (log). Celui-ci sera rempli avec les valeurs affectĂ©es par netsh. Netsh permet aussi (entre autres) de changer l'adresse IP de la machine. Exemples d'utilisations : - RĂ©initialisation de la pile TCP/IP : netsh interface ip reset C:\resetlog.txt - Adresse IP statique : netsh interface ip set address local static 123.123.123.123 255.255.255.0 - Adresse IP dynamique : netsh interface ip set address name="Connexion au rĂ©seau local" source=dhcp - Netsh et IPv6 : Netsh peut Ă©galement ĂȘtre utilisĂ© pour lire des informations provenant de la pile IPv6, cette commande est plus facile Ă  utiliser que la commande IPv6.exe et fournit quasiment le mĂȘme niveau d'information. Pour afficher votre adresse IPv6 en utilisant netsh : netsh interface ipv6 show address Autres commandes * %HOMEDRIVE% : ouvre l'explorateur sur la partition ou le systĂšme d'exploitation est installĂ© * %HOMEPATH% : ouvre le dossier d'utilisateur connectĂ© actuellement C:\Documents and settings\[nom d'utilisateur] * %PROGRAMFILES% : ouvre le dossier d’installation d’autres programmes (Program Files) * %TEMP% ou bien %TMP% : ouvre le dossier temporaire * %USERPROFILE% : ouvre le dossier du profil de l'utilisateur connectĂ© actuellement * %WINDIR% ou bien %SYSTEMROOT% : ouvre le dossier d’installation de Windows * %WINDIR%\system32\rundll32.exe shell32.dll,Control_RunDLL hotplug.dll : affiche la fenĂȘtre "Supprimer le pĂ©riphĂ©rique en toute sĂ©curitĂ©" * AC3FILTER.CPL : ouvre les propriĂ©tĂ©s du filtre AC3 (Si installĂ©) * FIREFOX : lance Mozilla FireFox (Si installĂ©) * JAVAWS : Visualise le cache du logiciel JAVA (Si installĂ©) * LOGOFF : ferme la session actuelle * NETPROJ : autorise ou pas la connexion Ă  un projecteur rĂ©seau (Pour Vista uniquement) * VĂ©rificateur des fichiers systĂšme (NĂ©cessite un CD de Windows si le cache n’est pas disponible): (Tutoriel ICI) o SFC /SCANNOW : scanne immĂ©diatement tous les fichiers systĂšme et rĂ©pare les fichiers endommagĂ©s o SFC /VERIFYONLY : scanne seulement les fichiers systĂšme o SFC /SCANFILE="nom et chemin de fichier" : scanne le fichier prĂ©cisĂ©, et le rĂ©pare s’il est endommagĂ© o SFC /VERIFYFILE="nom et chemin de fichier" : scanne seulement le fichier prĂ©cisĂ© o SFC /SCANONCE : scanne les fichiers systĂšme au prochain redĂ©marrage o SFC /REVERT : remet la configuration initiale (Pour plus d’informations, tapez SFC /? dans l’invite de commande CMD. * SHUTDOWN : Ă©teint Windows * SHUTDOWN –A : interrompe l’arrĂȘt de Windows * VSP1CLN : supprime le cache d'installation du service pack 1 de Vista (Tutoriel ICI) CrĂ©er votre propre commande Pour ceux qui aiment tout faire avec le clavier, il est possible de crĂ©er vos propres commandes exĂ©cutables dans Menu dĂ©marrer > ExĂ©cuter. Nous allons prendre l'exemple de la commande netnavig qui exĂ©cutera Mozilla FireFox. * Ouvrez la base de registre. * Allez vers la clĂ© HKEY_LOCAL_MACHINE puis les sous-clĂ©s successives \SOFTWARE\Microsoft\Windows\CurrentVersion\App Paths * Allez dans le menu Édition > Nouveau > ClĂ© et donnez-lui le nom netnavig.exe * Faites un double-clic sur la valeur que vous venez de crĂ©er, puis allez de nouveau dans le menu Édition > Nouveau > Valeur ChaĂźne et donnez-lui le nom Path * Faites encore un double-clic sur la valeur crĂ©Ă©e et entrez le chemin complet de l'application que vous voudrez lancer, dans notre exemple c'est C:\Program Files\Mozilla Firefox, puis validez. Il est possible de copier ce chemin Ă  partir de la barre d'adresse de l'explorateur directement. * Un autre double-clic sur la valeur (par dĂ©faut) et entrez l'exĂ©cutable de l'application avec son chemin complet : C:\Program Files\Mozilla Firefox\firefox, dans notre exemple. Ensuite, validez et fermez l'Ă©diteur de registre. Ainsi vous pouvez exĂ©cuter Mozilla Firefox juste en faisant: Menu dĂ©marrer > ExĂ©cuter > taper netnavig et valider. Vous pouvez faire la mĂȘme chose pour toutes les applications auxquelles vous voulez un accĂšs rapide avec le clavier.
http://www.artup-concept.com/commandes-dos-de-windows.html

1201 Jean-Louis MURAT - Le blog de Guy Forgeois
Nous faisions partie de la mÃÂȘme mouvance rock dans les années 80 à Clermont-Ferrand. Il était déjà flagrant que son groupe Clara sortait du lot et avait un truc en plus que le commun des groupesñ€© Hébergé par OverBlog
http://forgeois-roughman.over-blog.com/pages/JeanLouis_MURAT-996724.html

518 LA MUSIQUE INDUSTRIELLE
QU’EST-CE QUE LA MUSIQUE INDUSTRIELLE ? Vous trouverez chez les disquaires bien achalandĂ©s un coin rĂ©servĂ© aux albums d’ " indus ", souvent mĂ©langĂ©s au gothique, Ă  la cold ou encore aux indĂ©pendants. Les couleurs noire et grise dominent les pochettes et les noms des groupes sont souvent longs et imprononçables, Ă  consonance allemande ou anglaise. Pour continuer dans le clichĂ©, on peut dĂ©crire la musique industrielle comme un style basĂ© sur des percussions mĂ©talliques qui martĂšlent, accompagnĂ©es de bruits agressifs souvent dissonants et de voix trafiquĂ©es, criĂ©es plus que chantĂ©es. En fait, l’indus est pour beaucoup une musique suspecte, apprĂ©ciĂ©e par d’étranges mĂ©lomanes qui n’auraient pas compris que la musique moderne est faite pour distraire, pour danser ou encore adoucir les mƓurs. Peu de gens savent en fait ce qu’est l’industriel Ă  proprement parler. Pourtant ce style a Ă©tĂ© trĂšs productif et une partie de la musique actuelle s’en inspire. A la base, l’industriel est un mouvement de contestation sociale et artistique. Il rejette le contrĂŽle de la musique populaire par les businessmen, les mĂ©dias et tous les hommes de pouvoir. Son essor est marquĂ© par la crĂ©ation d’Industrial Records, Ă  Londres, Ă  la fin des annĂ©es 1970 par le groupe Throbbing Gristle. C’est un des premiers labels indĂ©pendants, une entreprise de production et de diffusion de cassettes audio et de 33 tours, qui laisse ses musiciens s’exprimer sans contrainte, ni censure, ni souci de rentabilitĂ©. Il dĂ©veloppe une " stratĂ©gie de guĂ©rilla " contre les major company, ces entreprises qui soumettent la musique populaire aux lois du marchĂ©. Plus gĂ©nĂ©ralement, le mouvement industriel vomit l’industrie des loisirs orchestrĂ©e par les grands mĂ©dias. Il cherche Ă  faire rĂ©flĂ©chir sur la propagande et le marketing, sur l’utilisation de l’art et des diverses techniques de communication pour convaincre et dominer. L’ambition est de crĂ©er une alternative Ă  la culture de masse afin de lutter contre l’uniformisation des esprits. Pape de l’industriel, Genesis P-Orridge (alias Neil Megson) explique qu’au dĂ©part le but est de "savoir jusqu’oĂč on pouvait mĂ©tamorphoser et coller le son, prĂ©senter des sons complexes et non-divertissants dans une situation de culture populaire, afin de convaincre et de convertir. Nous voulions rĂ©investir la musique rock avec un contenu, une motivation et un risque. " Apparu en mĂȘme temps que le punk, l’industriel se veut plus radical, plus rĂ©flĂ©chi et surtout plus novateur en matiĂšre musicale. Il milite pour l’éclatement des codes musicaux qu’ils soient rock, jazz, classique ou pop. Recherchant l’imprĂ©vu, fuyant le formatage, il puise dans diffĂ©rents styles. Par ailleurs, de nouveaux instruments sont incorporĂ©s Ă  la musique. Les membres d’EinstĂŒrzende Neubauten utilisent des perceuses, de l’eau, des tĂŽles, ou mĂȘme leurs dents pour produire des sons originaux. DĂšs le dĂ©part, les instruments Ă©lectroniques ont Ă©tĂ© privilĂ©giĂ©s : boites Ă  rythme, synthĂ©tiseurs et les tout premiers Ă©chantillonneurs (sampleurs), dĂšs le dĂ©but des annĂ©es 1980. Ces instruments Ă©lectroniques aidant, l’indus a Ă©tĂ© produit par des non-musiciens et a dĂ©veloppĂ© la rĂ©pĂ©titivitĂ© (utilisation des sĂ©quenceurs). C’est dans ce sens que l’industriel est pour une bonne part Ă  l’origine de la techno. L’industriel ne se limite pas au dĂ©part Ă  un courant musical, c’est une tentative d’art total. Soit les musiciens indus sont des touches Ă  tout en matiĂšre artistique (Genesis P-Orridge, Jim Thirlwell), soit ils collaborent frĂ©quemment avec des cinĂ©astes, des troupes de thĂ©Ăątre ou de danse contemporaine. Pour les disques, le graphisme des pochettes compte parfois autant que la musique elle-mĂȘme. Dans toutes ses expressions artistiques, l’industriel recherche la provocation la plus radicale, le choc et la confusion. Les thĂšmes dĂ©veloppĂ©s sont autant de tabous : le totalitarisme sous toutes ses formes (propagande, uniformes militaires, symboles paĂŻens, plus ou moins fascistes ou nazis) ; le sado-masochisme, bouffonnerie spectaculaire parodiant les rapports humains ; la mort. C’est un constat froid des horreurs du monde, l’irruption de la laideur sous toutes ses formes dans la musique populaire. Mais attention, l’humour, le sarcasme et le cynisme sont essentiels dans l’indus. L’ironie et l’ambiguĂŻtĂ© sont fondatrices : la musique qui se proclame industrielle s’oppose Ă  l’industrie de la musique et aux valeurs de la sociĂ©tĂ© industrielle. Les membres de Throbbing Gristle troquaient volontiers leurs uniformes pour des chemises hawaĂŻennes, Current 93 s’est pris de passion pour le hĂ©ros enfantin Oui-Oui (Noddy), Laibach a parodiĂ© pompeusement les Beatles, Clair Obscur a chantĂ© les cours de la bourse, aprĂšs avoir smurfĂ© au goulag, et Foetus s’est fait connaĂźtre par une parodie de disco en l’honneur du marquis de Sade (avant MylĂšne Farmer !). Tous les musiciens qui se prĂ©tendent industriels mais s’expriment sans cette ironie fondatrice ou sans vĂ©ritable recherche musicale utilisent le terme abusivement. DĂšs 1981, Throbbing Gristle se sĂ©pare. Genesis P-Orridge explique : " nous avons quitter un milieu envahi par des idĂ©es et des gens malsains, parce que ces gens ont choisi de ne pas comprendre ce que nous disions. C’est devenu une surenchĂšre de provocation ". On a assistĂ© en effet Ă  une dĂ©rive et un appauvrissement musical. L’industriel est devenu un style parmi les autres. Comme tout mouvement contestataire, il a Ă©tĂ© rĂ©cupĂ©rĂ©e ; Ă  la fois par les mĂ©dias et par des mouvements d’extrĂȘme droite. Ainsi on a pu entendre, dans des publicitĂ©s tĂ©lĂ©visĂ©es, des percussions mĂ©talliques pour vanter les mĂ©rites de slips trĂšs masculins, ou bien des bruits de mĂ©canique qui dĂ©raille sortant d’un autoradio, pour vendre une voiture Ă  la mĂ©canique irrĂ©prochable. Les liens avĂ©rĂ©s avec l’extrĂȘme-droite ne concernent que quelques uns : en particulier Boyd Rice (du groupe NON) et plusieurs pĂąles ersatz du groupe de folk industriel Death in June, engluĂ©s dans une soupe europĂ©aniste nausĂ©abonde, oĂč se mĂȘlent rĂ©volution conservatrice, paganisme nordique ou celtique, thĂšmes guerriers et romantisme noir. Ces connivences ont jetĂ© le discrĂ©dit sur tout le mouvement industriel. C’est oublier que les artistes d’Industrial records refusaient de s’exprimer sur le terrain politique traditionnel, que des groupes se sont engagĂ©s Ă  gauche (Test Dept), tandis que d’autres ont affirmĂ© leur rejet de l’extrĂȘme-droite (Front 242). Beaucoup cependant rĂ©pugnent Ă  se justifier et continuent de jouer le jeu dangereux de la provocation fasciste. Il y a peu le groupe allemand Substanz t. a Ă©chantillonnĂ© la phrase suivante dans un morceau : " if you don’t like fascism, don’t play industrial music " (compilation teknoir, 1998).
http://nksinternational.free.fr/indus.html

473 Djihad - Wikipédia
Djihad, jihad ou djihĂąd (arabe : jihād, ŰŹÙ‡Ű§ŰŻ, lutte) est un terme arabe et signifiant « exercer une force », « tĂącher » ou « combattre ». Dans le Coran, l'expression « al-jihad bi anfousikoum » (Lutter contre les penchants de votre Ăąme) est l'Ă©quivalent de l'expression se faire violence ou « al-jihad fi sabil Allah » (combat sacrĂ© dans le chemin d'Allah)1,2. Le concept du jihad a constamment Ă©voluĂ© ce qui empĂȘche toute dĂ©finition figĂ©e au profit de la recherche d'interprĂ©tations successives, souvent concurrentes parmi les sphĂšres intellectuelles musulmanes3. L'islam compte quatre types de jihad : par le cƓur, par la langue, par la main et par l'Ă©pĂ©e. Le jihad par le cƓur, aussi nommĂ© « Grand jihad », invite les musulmans Ă  combattre afin de s'amĂ©liorer ou d'amĂ©liorer la sociĂ©tĂ©4,5. De nombreux savants musulmans interprĂštent le jihad comme une lutte dans un sens spirituel. Une minoritĂ© de savants sunnites le considĂšrent comme le sixiĂšme pilier de l'islam quoique le jihad n'en ait pas le statut officiel4. Dans le chiisme duodĂ©cimain, il est considĂ©rĂ© comme une des dix pratiques religieuses du culte. Le plus connu des sens du jihad est le jihad par l'Ă©pĂ©e ou « Petit jihad ». Il a servi d'argument Ă  diffĂ©rents groupes musulmans Ă  travers l'histoire pour
http://fr.wikipedia.org/wiki/Djihad

101 - 201