100SILEX, de 0 à 100 s: peut
1465 Magnétique Debord
Guy Debord, Enregistrements Magnétiques (1952-1961), 2010 Le surréalisme est-il mort ou vivant ? (1957) Jacques Henric, On peut tout dire Philippe Sollers, Emmanuel Descombes, Guy Debord, « Une étrange guerre », 2000 Guy Debord, « Une étrange guerre », le film La pointe de la Dogana Josyane Savigneau, Guy Debord est une personne
http://www.pileface.com/sollers/article.php3?id_article=1069

1407 Homelab - server at home - Graver un PCB de façon efficace et bon marché
L insolation - La lampe halogĂšne du salon - Les tubes nĂ©ons Ă  ultraviolets - Les diodes LED Ă  ultraviolets Voici mon bac Ă  U.V. Il n est pas beau, mais est parfaitement fonctionnel ! Ding-Ding !!! Le temps est Ă©coulĂ©, coupez votre bac Ă  U.V. et passez Ă  l Ă©tape 2 - La rĂ©vĂ©lation. La rĂ©vĂ©lation De la soude caustique ou du dĂ©boucheur Ă©viers c est pareil et le second est peut ĂȘtre moins cher ! Une fois votre solution bien mĂ©langĂ©e, plongez y votre circuit insolĂ©. Agitez doucement le bac en plastique pour que la solution produise tout son effet. Agitez le bac jusqu Ă  ce que vous soyez certain que tout le vernis ai disparu de la plaque insolĂ©e. Votre solution transparente va devenir bleuĂątre durant la phase de dissolution du vernis (c est Ă  cause du vernis)
http://www.homelab.be/index.php?Page=PCB

1339 Tonic Chair, la chaise anti mal de dos
Tonic Chair :nouvelle chaise ergonomique conçue par des kinésithérapeutes pour renforcer et tonifier votre silhouette Tonic Chair, chaises ergonomiques, kinésithérapeutes, ballon d exercice, renforcement, tonification, silouhette, confort inégalable
http://www.tonic-chair.com/

1327 dictionnaire céline
L objectif de ce travail est de restituer l ensemble des usages de la langue de CĂ©line Ă  partir de son lexique. Il a Ă©galement pour but de tisser un rĂ©seau de rĂ©ferences en matiĂšre de critique cĂ©linienne quand celle-ci s interroge sur la langue. La prĂ©sente version ce projet n en est qu Ă  son dĂ©but. Elle sera complĂ©tĂ©e le plus rĂ©guliĂšrement possible. BientĂŽt, un moteur de recherche permettra d accĂ©der directement Ă  la dĂ©finition d un mot et Ă  ses occurrences. Ce travail part du principe selon lequel on ne peut comprendre l oeuvre de CĂ©line que si l on se penche sur les notions les plus Ă©videntes de la lecture, Ă  savoir la comprĂ©hension des mots qui forment une syntaxe elle-mĂȘme particuliĂšre, au service d un style qui souvent manie l ellipse et le sous-entendu. Cette dimension de la lecture, Ă©vidente pour beaucoup, l est moins pour ceux qui parlent une langue maternelle autre que le français. C est essentiellement Ă  eux qu est destinĂ© ce dictionnaire qui regroupe l ensemble des nĂ©ologismes et des termes argotiques les moins connus aujourd hui. Je me rĂ©fĂšre, chaque fois que possible, Ă  l Ă©dition de la PlĂ©iade, qui comprend Ă  ce jour quatre volumes (on annonce un cinquiĂšme de correspondance pour dans quelques annĂ©es). Il est bien entendu que le Vocabulaire populaire et argotique de Catherine ROUAYRENC de chaque volume, quoique lacunaire, constitue la rĂ©fĂ©rence principale. Toute reprise est indiquĂ©e comme telle. Autre ouvrage utile : le Dictionnaire du français non conventionnel paru chez Larousse, et dont Alain Rey est l un des rĂ©dacteurs. Un travail systĂ©matique permettra, d ici quelque temps, de multiplier les rĂ©fĂ©rences aux Ă©tudes dĂ©jĂ  publiĂ©es (notamment celles de A. Juilland, de l UniversitĂ© de Stanford). a b c d e f g h i j k l m n o p q r s t u v x y z a> [accueil] [ateliers] [culture Ă  cluj] [lectorat] [Ă©crivez-nous] A ABIBOCHER (S ) vb. pron. NĂ©ologisme formĂ© Ă  partir de rabibocher (rĂ©concilier quelqu’un avec quelqu’un d’autre). Signifie dont se lier d amitiĂ©. Le glossaire de la PlĂ©iade indique qu en emploi transitif, veut dire Ă©galement mettre en Ă©tat . ‘Se mettre bien avec la mort, qu’elle leur fasse pas de mal Ă  eux, leur cher ‘eux’, le moment venu
 leur moment
 s’abibocher avec elle !
’ FI, 11. Ça m abiboche pour La Villette. PlĂ©iade IV, App. II, 616. * ABÎMER vb. tr. D aprĂšs le glossaire de la PlĂ©iade IV, maltraiter quelqu un en paroles. Il m a abĂźmĂ©, hein ? Jules ? FII, 183. * ACHARNERIE n. f. NĂ©ologisme Ă  partir de acharnement. Une acharnerie d intempĂ©rie! rarissime! F1, 17.
http://duclos.tripod.com/Dictiona.htm

1247 Les commandes dos de Windows
Panneau de configuration * ACCESS.CPL : ouvre les options d'accessibilitĂ© (Pour XP uniquement) * APPWIZ.CPL : ouvre l'outil Ajouter/Supprimer un programme * AZMAN.MSC : ouvre le gestionnaire d'autorisations (Pour Vista uniquement) * CERTMGR.MSC : ouvre les certificats pour l’utilisateur actuel * CLICONFG : ouvre la configuration des clients SQL * COLLAB.CPL : ouvre le voisinage immĂ©diat (Pour Vista uniquement) * COMEXP.MSC ou bien DCOMCNFG : ouvre l'outil services et composants (Pour Vista uniquement) * COMPMGMT.MSC : ouvre l'outil de gestion de l'ordinateur * COMPUTERDEFAULTS : ouvrir l’outil des programmes par dĂ©faut (Pour Vista uniquement) * CONTROL /NAME MICROSOFT.BACKUPANDRESTORECENTER : ouvre le centre de sauvegarde et de restauration (Pour Vista uniquement). Tutoriel ICI * CONTROL ADMINTOOLS : ouvre les outils d'administrations * CONTROL COLOR : ouvre les paramĂštres de l'apparence * CONTROL FOLDERS : ouvre les options de dossiers * CONTROL FONTS : ouvre le gestionnaire de polices * CONTROL INTERNATIONAL ou bien INTL.CPL : ouvre les options rĂ©gionales et linguistiques * CONTROL KEYBOARD : ouvre les propriĂ©tĂ©s du clavier * CONTROL MOUSE ou bien MAIN.CPL : ouvre les propriĂ©tĂ©s de la souris * CONTROL PRINTERS : ouvre les imprimantes et les fax disponibles * CONTROL USERPASSWORDS : ouvre l’éditeur des comptes utilisateurs * CONTROL USERPASSWORDS2 ou bien NETPLWIZ : contrĂŽle les utilisateurs et leurs accĂšs< * CONTROL : ouvre le panneau de configuration * CREDWIZ : ouvre l’outil de sauvegarde et restauration des mots de passe des utilisateurs (Pour Vista uniquement) * DESK.CPL : ouvre les paramĂštres d'affichage * DEVMGMT.MSC : ouvre les gestionnaire de pĂ©riphĂ©riques. Tutoriel ICI * DRWTSN32 : ouvre Dr. Watson (Pour XP uniquement) * DXDIAG : ouvre l'outil de diagnostic DirectX * EVENTVWR ou bien EVENTVWR.MSC : ouvre l'observateur d'Ă©vĂšnements * FSMGMT.MSC : ouvre les dossiers partagĂ©s * GPEDIT.MSC : ouvre l’éditeur des stratĂ©gies de groupe (Pour les Ă©ditions professionnelles et plus de Windows) * HDWWIZ.CPL : ouvre l'assistant ajout de matĂ©riels * INFOCARDCPL.CPL : ouvre l'assistant compatibilitĂ© des programmes * IRPROPS.CPL : ouvre le gestionnaire d'infrarouge * ISCSICPL : ouvre l'outil de configuration de l'initiateur ISCI Microsoft (Pour Vista uniquement) * JOY.CPL : ouvre l'outil de contrĂŽleur de jeu * LPKSETUP : ouvre l’assistant d’installation et dĂ©sinstallation des langues d’affichage (Pour Vista uniquement) * LUSRMGR.MSC : ouvre l’éditeur des utilisateurs et groupes locaux * MDSCHED : ouvre l'outil de diagnostics de la mĂ©moire Windows (Pour Vista uniquement) * MMC : ouvre une nouvelle console vide * MMSYS.CPL : ouvre les paramĂštres de sons * MOBSYNC : ouvre le centre de synchronisation * MSCONFIG : ouvre l'outil de configuration du systĂšme * NAPCLCFG.MSC : ouvre l'outil de configuration du client NAP (Pour Vista uniquement) * NTMSMGR.MSC : ouvre le gestionnaire des supports de stockage amovibles * NTMSOPRQ.MSC : ouvre les demandes de l'opĂ©rateur de stockage amovible * ODBCAD32 : ouvre l'administrateur de sources de donnĂ©es ODBC * OPTIONALFEATURES : ouvre l’outil Ajouter/Supprimer des composants Windows (Pour Vista uniquement) * PERFMON ou bien PERFMON.MSC : ouvre le moniteur de fiabilitĂ© et de performances Windows. * POWERCFG.CPL : ouvre le gestionnaire des modes d’alimentation (Pour Vista uniquement) * REGEDIT ou bien REGEDT32 (Pour Vista uniquement) : ouvre l'Ă©diteur de registre * REKEYWIZ : ouvre le gestionnaire des certificats de chiffrement de fichiers (Pour Vista uniquement) * RSOP.MSC : ouvre le jeu de stratĂ©gie rĂ©sultant * SECPOL.MSC : ouvre les paramĂštres de sĂ©curitĂ©s locales * SERVICES.MSC : ouvre le gestionnaire de services * SLUI : ouvre l’assistant d’activation de Windows (Pour Vista uniquement) * SYSDM.CPL : ouvre les propriĂ©tĂ©s systĂšme * SYSEDIT : ouvre l’éditeur de configuration systĂšme (Attention, Ă  manipuler avec prudence) * SYSKEY : ouvre l’utilitaire de protection de la base de donnĂ©es des comptes Windows (Attention, Ă  manipuler avec extrĂȘme prudence !) * SYSPREP: ouvre le dossier contenant l'outil de prĂ©paration du systĂšme (Pour Vista uniquement) * TABLETPC.CPL : ouvre les paramĂštres pour Tablet pc (Pour Vista uniquement) * TASKSCHD.MSC ou bien CONTROL SCHEDTASKS : ouvre le planificateur de tĂąches (Pour Vista uniquement) * TELEPHON.CPL : ouvre l'outil de connexion tĂ©lĂ©phonique * TIMEDATE.CPL : ouvre les paramĂštres de l'heure et de la date * TPM.MSC : ouvre l'outil gestion de module de plateforme sĂ©curisĂ©e sur l'ordinateur local (Pour Vista uniquement) * UTILMAN : ouvre les options d’ergonomie (Pour Vista uniquement) * VERIFIER : ouvre le gestionnaire de vĂ©rification des pilotes * WMIMGMT.MSC : ouvre Windows Management Infrastructure * WSCUI.CPL : ouvre le centre de sĂ©curitĂ© Windows * WUAUCPL.CPL : ouvre le service de mise Ă  jour Windows (Pour XP uniquement) Programmes et outils Windows * %WINDIR%\SYSTEM32\RESTORE\RSTRUI.EXE : ouvre l’outil de restauration de systĂšme (Pour XP uniquement). Tutoriel ICI * CALC : ouvre la calculatrice * CHARMAP : ouvre la table des caractĂšres * CLIPBRD : ouvre le presse papier (Pour XP uniquement, pour l'ajouter Ă  Vista voir ICI) * CMD : ouvre l'invite de commandes * DIALER : ouvre le numĂ©rateur tĂ©lĂ©phonique de Windows * DVDPLAY : ouvre votre lecteur DVD * EUDCEDIT : ouvre l’éditeur de caractĂšres privĂ©s * EXPLORER : ouvre l'explorateur Windows * FSQUIRT : Assistant transfert Bluetooth * IEXPLORE : ouvre Internet explorer * IEXPRESS : ouvre l’assistant de crĂ©ation des archives auto-extractibles. Tutoriel ICI * JOURNAL : ouvre un nouveau journal (Pour Vista uniquement) * MAGNIFY : ouvre la loupe * MBLCTR : ouvre le centre de mobilitĂ© de Windows (Pour Vista uniquement) * MIGWIZ : ouvre l'outil de transfert de fichiers et de paramĂštres Windows (Pour Vista uniquement) * MIGWIZ.EXE : ouvre l'outil de transfert de fichiers et de paramĂštres Windows (pour XP uniquement) * MOVIEMK : ouvre Windows Movie Maker * MRT : lance l’utilitaire de suppression de logiciel malveillant. Tutoriel ICI * MSDT : ouvre l’outil de diagnostics et support Microsoft * MSINFO32 : ouvre les informations systĂšme * MSPAINT : ouvre Paint * MSRA : ouvre l'assistance Ă  distance Windows * MSTSC : ouvre l'outil de connexion du bureau a distance * NOTEPAD : ouvre le bloc-notes * OSK : ouvre le clavier visuel. Tutoriel ICI * PRINTBRMUI : ouvre l'assistant de migration d'imprimante (Vista uniquement) * RSTRUI : ouvre l'outil de restauration du systĂšme (Pour Vista uniquement) * SIDEBAR : ouvre le volet Windows (Pour Vista uniquement) * SIGVERIF : ouvre l'outil de vĂ©rification des signatures de fichiers * SNDVOL : ouvre le mĂ©langeur de volume * SNIPPINGTOOL : ouvre l'outil capture d'Ă©cran (Pour Vista uniquement). Tutoriel ICI * SOUNDRECORDER : ouvre le magnĂ©tophone * STIKYNOT : ouvre le pense-bĂȘte (Pour Vista uniquement) * TABTIP : ouvre le panneau de saisie Tablet PC (Pour Vista uniquement) * TASKMGR : ouvre le gestionnaire des tĂąches Windows * WAB : ouvre les contacts (Pour Vista uniquement) * WERCON : ouvre l'outil de rapports et de solutions aux problĂšmes (Pour Vista uniquement) * WINCAL : ouvre le calendrier Windows (Pour Vista uniquement) * WINCHAT : ouvre le logiciel Microsoft de chat en rĂ©seau (Pour Windows XP uniquement) * WINDOWSANYTIMEUPGRADE : permet la mise Ă  niveau de Windows Vista * WINVER : ouvre la fenĂȘtre pour connaĂźtre votre version Windows * WINWORD: ouvre Word (s'il est installĂ©) * WMPLAYER : ouvre le lecteur Windows Media * WRITE ou bien Wordpad : ouvre Wordpad Gestion des disques * CHKDSK : effectue une analyse de la partition prĂ©cisĂ©e dans les paramĂštres de la commande (Pour plus d’informations, tapez CHKDSK /? dans l’invite de commande CMD) * CLEANMGR : ouvre l'outil de nettoyage de disque * DEFRAG: DĂ©fragmente le disque dur (pour savoir comment utiliser, c'est ici ) * DFRG.MSC : ouvre l’outil de dĂ©fragmentation de disque * DISKMGMT.MSC : ouvre le gestionnaire de disques * DISKPART : ouvre l’outil de partitionnement (un peu lourd Ă  manipuler) Gestion des rĂ©seaux et Internet * CONTROL NETCONNECTIONS ou bien NCPA.CPL : ouvre les connexions rĂ©seau * FIREWALL.CPL : ouvre le pare-feu Windows * INETCPL.CPL : ouvre les propriĂ©tĂ©s internet * IPCONFIG : affiche les configurations des adresses IP sur l’ordinateur (Pour plus d’informations, tapez IPCONFIG /? dans l’invite de commande CMD) * NETSETUP.CPL : ouvre l’assistant configuration rĂ©seau (Pour XP uniquement) * WF.MSC : ouvre les fonctions avancĂ©es du pare-feu Windows (Pour Vista uniquement). Tutoriel ICI * À VOIR ÉGALEMENT : Commandes IP relatives aux rĂ©seaux sous Windows Commandes IP relatives aux rĂ©seaux sous Windows Il est parfois trĂšs utile de connaĂźtre les commandes IP, pour analyser voire configurer ses rĂ©seaux TCP/IP. Voici la liste de ces commandes Ă  utiliser dans une fenĂȘtre DOS : * Ping * Tracert * IpConfig * NetStat * Route * Arp * NbtStat * Telnet * Hostname * Ftp * NsLookUp * NetSh ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------ PING : Teste la connexion rĂ©seau avec une adresse IP distante ping -t [IP ou host] ping -l 1024 [IP ou host] * L’option -t permet de faire des pings en continu jusqu’à Ctrl-C. o Si vous avez prĂ©cisĂ© l'option -t vous pouvez Ă  tout moment avoir des statistiques sans interrompre les requĂȘtes ping en appuyant sur Ctrl+Attn (aussi nommĂ© Ctrl+Pause) Cette commande est aussi utile pour gĂ©nĂ©rer une charge rĂ©seau en spĂ©cifiant la taille du paquet avec l’option -l et la taille du paquet en octets. --------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------- TRACERT : Affiche toutes les adresses IP intermĂ©diaires par lesquelles passe un paquet entre la machine locale et l’adresse IP spĂ©cifiĂ©e. tracert [@IP ou nom du host] tracert -d [@IP ou nom du host] Cette commande est utile si la commande ping ne donne pas de rĂ©ponse, afin d'Ă©tablir Ă  quel niveau la connexion est dĂ©faillante. -------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------- IPCONFIG : Affiche ou rafraĂźchit la configuration rĂ©seau TCP/IP ipconfig /all [/release [carte]] [/renew [carte]] /flushdns /displaydns /registerdns [-a] [-a] [-a] Cette commande, exĂ©cutĂ©e sans option, affiche l’adresse IP en cours, le masque rĂ©seau ainsi que la passerelle par dĂ©faut au niveau des interfaces rĂ©seau connues sur la machine locale. * /all: Affiche toute la configuration rĂ©seau, y compris les serveurs DNS, WINS, bail DHCP, etc ... * /renew [carte]: Renouvelle la configuration DHCP de toutes les cartes (si aucune carte n'est spĂ©cifiĂ©e) ou d'une carte spĂ©cifique avec le paramĂštre carte. Le nom de carte est celui qui apparaĂźt avec ipconfig sans paramĂštre. * /release [carte]: Envoie un message DHCPRELEASE au serveur DHCP pour libĂ©rer la configuration DHCP actuelle et annuler la configuration d'adresse IP de toutes les cartes (si aucune carte n'est spĂ©cifiĂ©e) ou d'une carte spĂ©cifique avec paramĂštre carte. Ce paramĂštre dĂ©sactive TCP/IP pour les cartes configurĂ©es de maniĂšre Ă  obtenir automatiquement une adresse IP. * /flushdns: Vide et rĂ©initialise le cache de rĂ©solution du client DNS. Cette option est utile pour exclure les entrĂ©es de caches nĂ©gatives ainsi que toutes les autres entrĂ©es ajoutĂ©es de façon dynamique. * /displaydns: Affiche le cache de rĂ©solution du client DNS, qui inclut les entrĂ©es prĂ©chargĂ©es Ă  partir du fichier des hĂŽtes locaux ainsi que tous les enregistrements de ressources rĂ©cemment obtenus pour les requĂȘtes de noms rĂ©solues par l'ordinateur. Le service Client DNS utilise ces informations pour rĂ©soudre rapidement les noms frĂ©quemment sollicitĂ©s, avant d'interroger ses serveurs DNS configurĂ©s. * /registerdns: Actualise tous les baux DHCP et rĂ©inscrit les noms DNS. ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------ NETSTAT : Affiche l’état de la pile TCP/IP sur la machine locale NETSTAT [-a] [-e] [-n] [-s] [-p proto] [-r] [intervalle] * -a Affiche toutes les connexions et ports d'Ă©coute (Les connexions cĂŽtĂ© serveur sont normalement inhibĂ©es). * -e Affiche les statistiques Ethernet. Peut ĂȘtre combinĂ©e avec l'option -s. * -n Affiche les adresses et les numĂ©ros de port sous forme numĂ©rique. * -p proto Affiche les connexions pour le protocole spĂ©cifiĂ© par proto; proto peut ĂȘtre TCP ou UDP. UtilisĂ© avec l'option -s pour afficher des statistiques par protocole, proto peut ĂȘtre TCP, UDP, ou IP. * -r Affiche le contenu de la table de routage. * -s Affiche les statistiques par protocole. Par dĂ©faut, des statistiques sur TCP, UDP et IP sont visualisĂ©es; l'option -p peut ĂȘtre utilisĂ©e pour spĂ©cifier un sous-ensemble du dĂ©faut. * intervalle: RĂ©affiche les statistiques sĂ©lectionnĂ©es, avec une pause de "intervalle" secondes entre chaque affichage. Appuyez sur Ctrl+C pour arrĂȘter l'affichage des statistiques. * -abnov Affiche les processus qui utilisent la connexion internet (Adresse IP local, port, adress IP distante et le PID du processus qui utilise la connexion ainsi que son nom). ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------- ROUTE : Affiche ou modifie la table de routage ROUTE [-f] [commande [destination] [MASK masque rĂ©seau] [passerelle] * -f Efface les tables de routage de toutes les entrĂ©es de passerelles. UtilisĂ© conjointement Ă  une des commandes, les tables sont effacĂ©es avant l'exĂ©cution de la commande. * -p Rend rĂ©manente l’entrĂ©e dans la table aprĂšs le reboot de la machine * commande SpĂ©cifie une des quatre commandes : o DELETE: Efface un itinĂ©raire. o PRINT: Affiche un itinĂ©raire. o ADD: Ajoute un itinĂ©raire. o CHANGE: Modifie un itinĂ©raire existant. * destination: SpĂ©cifie l'hĂŽte. * MASK: Si le mot clĂ© MASK est prĂ©sent, le paramĂštre suivant est interprĂ©tĂ© comme le paramĂštre masque rĂ©seau. * masque rĂ©seau: Fourni, il spĂ©cifie la valeur de masque de sous-rĂ©seau Ă  associer Ă  cette entrĂ©e d'itinĂ©raire. Non spĂ©cifiĂ©, il prend la valeur par dĂ©faut 255.255.255.255. * passerelle: SpĂ©cifie la passerelle. * METRIC: SpĂ©cifie le coĂ»t mĂ©trique pour la destination ---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------- ARP : RĂ©solution des adresses IP en adresses MAC. Affiche et modifie les tables de traduction des adresses IP en adresses physiques utilisĂ©es par le protocole de rĂ©solution d'adresses ARP. ARP -s adr_inet adr_eth [adr_if] ARP -d adr_inet [adr_if] ARP -a [adr_inet] [-N adr_if] * -a Affiche les entrĂ©es ARP actives en interrogeant le protocole de donnĂ©es actif. Si adr_inet est spĂ©cifiĂ©, seules les adresses IP et physiques de l'ordinateur spĂ©cifiĂ© sont affichĂ©es. Si plus d'une interface rĂ©seau utilise ARP, les entrĂ©es de chaque table ARP sont affichĂ©es. * -g Identique Ă  -a. * adr_inet SpĂ©cifie une adresse internet. * -N adr_if Affiche les entrĂ©es ARP pour l'interface rĂ©seau spĂ©cifiĂ©e par adr_if. * -d Efface l'hĂŽte spĂ©cifiĂ© par adr_inet. * -s Ajoute l'hĂŽte et associe l'adresse Internet adr_inet avec l'adresse physique adr_eth. L'adresse physique est donnĂ©e sous forme de 6 octets hexadĂ©cimaux sĂ©parĂ©s par des tirets. L'entrĂ©e est permanente. * adr_eth SpĂ©cifie une adresse physique. * adr_if PrĂ©cisĂ©e, elle spĂ©cifie l'adresse Internet de l'interface dont la table de traduction des adresses devrait ĂȘtre modifiĂ©e. Non prĂ©cisĂ©e, la premiĂšre interface applicable sera utilisĂ©e. --------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------- NBTSTAT : Mise Ă  jour du cache du fichier Lmhosts. Affiche les statistiques du protocole et les connexions TCP/IP actuelles utilisant NBT (NetBIOS sur TCP/IP). NBTSTAT [-a Nom Distant] [-A adresse IP] [-c] [-n] [-r] [-R] [-s] [S] [intervalle] * -a (Ă©tat carte) Liste la table de noms de la machine distante (nom connu). * -A (Ă©tat carte) Liste la table de noms de la machine distante (adresse IP). * -c (cache) Liste le cache de noms distants y compris les adresses IP. * -n (noms) Liste les noms NetBIOS locaux. * -r (rĂ©solus) Liste les noms rĂ©solus par diffusion et via WINS. * -R (Recharge) Purge et recharge la table du cache de noms distantes. * -S (Sessions) Liste la table de sessions avec les adresses destination IP. * -s (sessions) Liste la table de sessions convertissant les adresses de destination IP en noms d'hĂŽtes via le fichier hĂŽtes. Un Exemple : nbtstat -A @IP Cette commande renvoie le nom NetBIOS, nom du systĂšme, les utilisateurs connectĂ©s ...de la machine distante. -------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------- TELNET telnet telnet La commande telnet permet d'accĂ©der en mode Terminal (Ecran passif) Ă  un host distant. Elle permet Ă©galement de vĂ©rifier si un service quelconque TCP tourne sur un serveur distant en spĂ©cifiant aprĂšs l’adresse IP le numĂ©ro de port TCP. C’est ainsi que l’on peut tester si le service SMTP, par exemple, tourne sur un serveur Microsoft Exchange en utilisant l’adresse IP du connecteur SMTP et puis 25 comme numĂ©ro de port. Les ports les plus courants sont : * ftp (21), * telnet (23), * smtp (25), * www (80), * kerberos (88), * pop3 (110), * nntp (119) * et nbt (137-139). --------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------- HOSTNAME : Affiche le nom de la machine Ftp FTP: Client de tĂ©lĂ©chargement de fichiers ftp –s: * -s cette option permet de lancer des FTP en mode batch : spĂ©cifie un fichier textuel contenant les commandes FTP. --------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------- NsLookUp: envoie des requĂȘtes DNS sur un serveur DNS au choix nslookup [domaine] [serveur dns] La commande NsLookUp permet d'envoyer des requĂȘtes DNS Ă  un serveur. Par dĂ©faut, si vous ne mettez pas le serveur DNS, la commande utilisera celui qui est configurĂ© pour votre interface rĂ©seau (celui que vous utilisez pour naviguer sur internet, par exemple) mais vous pouvez forcer l'utilisation d'un autre serveur. Par exemple, pour demander au serveur DNS 10.0.0.3 l'adresse IP correspondante Ă  l'adresse www.commentcamarche.net: nslookup www.commentcamarche.net 10.0.0.3 * Si vous ne prĂ©cisez aucun paramĂštre pour nslookup, un shell s'ouvrira en attente de requĂȘtes de votre part. -------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------- Netsh (network shell : shell rĂ©seau) est un utilitaire en ligne de commande inclus dans la gamme des systĂšmes d'exploitation Windows NT (NT, 2000, XP, 2003 Serveur, Vista) Ă  partir de Windows 2000. Il permet la configuration du rĂ©seau, localement ou Ă  distance. Une utilisation classique de netsh est la rĂ©initialisation de la pile TCP/IP Ă  ses paramĂštres d'origines (Sous Windows 98, cette opĂ©ration nĂ©cessitait la rĂ©installation de l'adaptateur TCP/IP). Dans ce mode, vous devez fournir Ă  la commande un fichier journal (log). Celui-ci sera rempli avec les valeurs affectĂ©es par netsh. Netsh permet aussi (entre autres) de changer l'adresse IP de la machine. Exemples d'utilisations : - RĂ©initialisation de la pile TCP/IP : netsh interface ip reset C:\resetlog.txt - Adresse IP statique : netsh interface ip set address local static 123.123.123.123 255.255.255.0 - Adresse IP dynamique : netsh interface ip set address name="Connexion au rĂ©seau local" source=dhcp - Netsh et IPv6 : Netsh peut Ă©galement ĂȘtre utilisĂ© pour lire des informations provenant de la pile IPv6, cette commande est plus facile Ă  utiliser que la commande IPv6.exe et fournit quasiment le mĂȘme niveau d'information. Pour afficher votre adresse IPv6 en utilisant netsh : netsh interface ipv6 show address Autres commandes * %HOMEDRIVE% : ouvre l'explorateur sur la partition ou le systĂšme d'exploitation est installĂ© * %HOMEPATH% : ouvre le dossier d'utilisateur connectĂ© actuellement C:\Documents and settings\[nom d'utilisateur] * %PROGRAMFILES% : ouvre le dossier d’installation d’autres programmes (Program Files) * %TEMP% ou bien %TMP% : ouvre le dossier temporaire * %USERPROFILE% : ouvre le dossier du profil de l'utilisateur connectĂ© actuellement * %WINDIR% ou bien %SYSTEMROOT% : ouvre le dossier d’installation de Windows * %WINDIR%\system32\rundll32.exe shell32.dll,Control_RunDLL hotplug.dll : affiche la fenĂȘtre "Supprimer le pĂ©riphĂ©rique en toute sĂ©curitĂ©" * AC3FILTER.CPL : ouvre les propriĂ©tĂ©s du filtre AC3 (Si installĂ©) * FIREFOX : lance Mozilla FireFox (Si installĂ©) * JAVAWS : Visualise le cache du logiciel JAVA (Si installĂ©) * LOGOFF : ferme la session actuelle * NETPROJ : autorise ou pas la connexion Ă  un projecteur rĂ©seau (Pour Vista uniquement) * VĂ©rificateur des fichiers systĂšme (NĂ©cessite un CD de Windows si le cache n’est pas disponible): (Tutoriel ICI) o SFC /SCANNOW : scanne immĂ©diatement tous les fichiers systĂšme et rĂ©pare les fichiers endommagĂ©s o SFC /VERIFYONLY : scanne seulement les fichiers systĂšme o SFC /SCANFILE="nom et chemin de fichier" : scanne le fichier prĂ©cisĂ©, et le rĂ©pare s’il est endommagĂ© o SFC /VERIFYFILE="nom et chemin de fichier" : scanne seulement le fichier prĂ©cisĂ© o SFC /SCANONCE : scanne les fichiers systĂšme au prochain redĂ©marrage o SFC /REVERT : remet la configuration initiale (Pour plus d’informations, tapez SFC /? dans l’invite de commande CMD. * SHUTDOWN : Ă©teint Windows * SHUTDOWN –A : interrompe l’arrĂȘt de Windows * VSP1CLN : supprime le cache d'installation du service pack 1 de Vista (Tutoriel ICI) CrĂ©er votre propre commande Pour ceux qui aiment tout faire avec le clavier, il est possible de crĂ©er vos propres commandes exĂ©cutables dans Menu dĂ©marrer > ExĂ©cuter. Nous allons prendre l'exemple de la commande netnavig qui exĂ©cutera Mozilla FireFox. * Ouvrez la base de registre. * Allez vers la clĂ© HKEY_LOCAL_MACHINE puis les sous-clĂ©s successives \SOFTWARE\Microsoft\Windows\CurrentVersion\App Paths * Allez dans le menu Édition > Nouveau > ClĂ© et donnez-lui le nom netnavig.exe * Faites un double-clic sur la valeur que vous venez de crĂ©er, puis allez de nouveau dans le menu Édition > Nouveau > Valeur ChaĂźne et donnez-lui le nom Path * Faites encore un double-clic sur la valeur crĂ©Ă©e et entrez le chemin complet de l'application que vous voudrez lancer, dans notre exemple c'est C:\Program Files\Mozilla Firefox, puis validez. Il est possible de copier ce chemin Ă  partir de la barre d'adresse de l'explorateur directement. * Un autre double-clic sur la valeur (par dĂ©faut) et entrez l'exĂ©cutable de l'application avec son chemin complet : C:\Program Files\Mozilla Firefox\firefox, dans notre exemple. Ensuite, validez et fermez l'Ă©diteur de registre. Ainsi vous pouvez exĂ©cuter Mozilla Firefox juste en faisant: Menu dĂ©marrer > ExĂ©cuter > taper netnavig et valider. Vous pouvez faire la mĂȘme chose pour toutes les applications auxquelles vous voulez un accĂšs rapide avec le clavier.
http://www.artup-concept.com/commandes-dos-de-windows.html

1145 ronflette - symétrique/asymétrique cable
Qui n'a jamais eu de problĂšme de bruit dans une installation audio ? Je ne prĂ©tends pas tout connaĂźtre, mais j'espĂšre Ă©claircir les idĂ©es. On va essayer de faire le point, en restant dans le cadre d’une installation home studio, voire sono. 1) Alimentation secteur Sur les cordons d'alimentation, il existe des prises secteur Ă  2 ou 3 broches. Celles Ă  3 broches comportent une "terre". Cette terre relie le chĂąssis de l'appareil Ă  la terre de l'alimentation du local. Elle assure la terre, masse, avec, cordons, symĂ©trique, asymĂ©trique, symĂ©triques, entrĂ©es, appareils, cordon, secteur, audio, dans, sans, prise, sont, boucle, asymĂ©triques, nest, mais, entrĂ©e, donc, bruit, cĂąble, pour, sortie, chaque, sorties, relier, extĂ©rieur, problĂšmes, utilise, signal, rapport, peut, entre, synthĂ©, jack, lampli, signaux, prises, ronflette, broches, connecteurs, gĂ©nĂšre, entendu, faut, dune, liaisons, constituĂ©
http://www.audiokeys.net/forum/showthread.php/14476-La-ronflette-prise-de-terre-ou-prise-de-t%C3%AAte

1051 QU’EST-CE QUE L’ARGENT ?
QU’EST-CE QUE L’ARGENT ? par Marc-Alain DESCAMPS L’argent nous le manions tous les jours. Tout le monde en veut plus et on ne peut rien faire sans lui, mais nous ne savons mĂȘme pas ce que c’est. C’est le processus final d’une longue histoire qui nous rĂ©serve bien des surprises. A. RĂ©sumons les principales Ă©tapes de l’histoire logique de la monnaie.
http://www.europsy.org/marc-alain/eco01.html

989 Blog de Hugues Truttmann: Entretien d'embauche et intelligence émotionnelle : la méthode I.D.E.A.L.
Entretien d'embauche et intelligence Ă©motionnelle : la mĂ©thode I.D.E.A.L. Pour un candidat, quelle est la diffĂ©rence entre un entretien d’embauche rĂ©ussi et un entretien d’embauche ratĂ© ? Partons de l’hypothĂšse que 2 candidats de formation et d’expĂ©rience Ă©quivalente passent un entretien pour un mĂȘme poste. Tous les 2 ont eu un entretien avec le mĂȘme recruteur. Pour le premier, le recruteur donne une suite favorable, pour le 2Ăšme, cela n’ira malheureusement pas plus loin, le candidat Ă©tait dans un mauvais jour certainement... Ayant fait passer des entretiens Ă  des centaines de candidats, j’ai constatĂ© que j’ai systĂ©matiquement donnĂ© une suite favorable Ă  ceux qui ont rĂ©ussi Ă  me faire “passer Ă  l’action”, c’est-Ă  dire qu’ils ont suscitĂ© chez moi l’intĂ©rĂȘt, puis le dĂ©sir qui m’a motivĂ© Ă  parler positivement et avec enthousiasme de leur candidature Ă  mes clients. Le candidat qui rĂ©ussit est donc celui qui est capable de transfĂ©rer de la sincĂ©ritĂ©, de l’intĂ©rĂȘt, de la motivation, de l’enthousiame ou toute autre Ă©motion positive. Le candidat qui rate a quant Ă  lui transfĂ©rĂ© des Ă©motions nĂ©gatives (dĂ©sintĂ©rĂȘt, peur, tristesse, ennui, etc...). Une Ă©motion positive fait passer Ă  l’action, une Ă©motion nĂ©gative, jamais. RĂ©ussir un entretien consiste donc Ă  utiliser efficacement son intelligence Ă©motionnelle. Voici une dĂ©finition de l’intelligence Ă©motionnelle : “HabiletĂ© Ă  percevoir et Ă  exprimer les Ă©motions, Ă  les intĂ©grer pour faciliter la pensĂ©e, Ă  comprendre et Ă  raisonner avec les Ă©motions, ainsi qu’à rĂ©guler les Ă©motions chez soi et chez les autres.” Une des composante de cette forme d’intelligence est l’empathie qui est la “capacitĂ© Ă  partager les Ă©motions avec autrui, sans confusion entre soi et l’autre”. Comment activer son intelligence Ă©motionnelle et motiver un recruteur ? En appliquant la mĂ©thode I.D.E.A.L : Cette mĂ©thode n’est pas une technique, mais plutĂŽt une attitude Ă  adopter. Avant chaque entretien dites - vous ceci et APPLIQUEZ - LE ! I Decide to act with Empathy by Asking questions and Listening Soit “Je dĂ©cide d’agir avec empathie en posant des questions et en Ă©coutant” Poser des questions (sincĂšres et honnĂȘtes) permet de garder le contrĂŽle d’un entretien, Ă©couter (sans faire semblant) permet de diriger une conversation et de montrer que l’on s’intĂ©resse Ă  son interlocuteur. Le meilleur des candidats n’est pas celui qui parle le plus, mais celui qui saura vĂ©hiculer une bonne Ă©nergie et des Ă©motions positives dans ses paroles et son attitude. Motiver un recruteur ne consiste pas Ă  savoir se vendre en faisant l’étalage de tous les avantages que l’on peut avoir. Ne faites pas comme ce (mauvais) vendeur de voiture qui vous prĂ©sente toutes les caractĂ©ristiques et superbes options d’une voiture SAUF celle qui va vous faire passer Ă  l’action, c’est - Ă  - dire vous engager en signant un bon de commande ! Posez donc LA question que jamais personne ne pose, mais qui vous fera obligatoirement ressortir du lot : Candidat : “Monsieur le Recruteur, pour ce poste, pourriez-vous me dĂ©crire quel est selon vous le candidat IDEAL ?” > ECOUTE Recruteur : “Pour ce poste le candidat IDEAL doit avoir les qualitĂ©s suivantes :” QualitĂ© A QualitĂ© B QualitĂ© C Etc... Candidat : “De toutes ces qualitĂ©s, quelle est selon vous LA PLUS IMPORTANTE ?" > ECOUTE Recruteur : “Sans AUCUN DOUTE, la qualitĂ© B” Candidat : “J’ai la qualitĂ© B, parce que (prouvez par des FAITS, expĂ©rience, formation, vĂ©cu) et d’autre part j’ai Ă©galement la qualitĂ© A, parce que...... et la qualitĂ© C, parce que...... > PASSAGE A L’ACTION Candidat : “Monsieur le Recruteur, dans ce cas, comment pouvons - nous envisager la suite des Ă©vĂšnements ? Testez, c’est puissant et cela fonctionne !
http://truttmann.blogspot.com/2011/02/entretien-dembauche-et-intelligence.html

972 cowon iaudio X5 [topic unique]
pourquoi les balladeurs cowon sont biens ?et le X5 en particulier... -son irrĂ©prochable et puissant (trop pour la lĂ©gislation francaise d'ailleurs, il peut dĂ©passer les 100db, evidemment avec un casque c'est trĂšs mauvais entre les mains de crĂ©tins qui le poussent Ă  fond, mais avec des petites enceintes non-amplifiĂ©es ca peut ĂȘtre utile ) -pas cher du tout par rapport au matos -veritablement UMS et mĂȘme usb on the go -coque entiĂšrement en alu, et design sympa je trouve, qui donne une bonne impression de "plein" -autaunomie! surtout les modĂšles L en quoi ca vaut le coup un L chez cowon? ca sert simplement Ă  passer de 14 heures non-stop Ă  35! -radio FM intĂ©grĂ©e -enregistreur numĂ©rique/dictaphone intĂ©grĂ© -egaliser 5 bandes personalisables, et effets psychoacoustiques -un ecran TFT de qualitĂ© , pas trĂšs grand (160x128), mais il permet un bon bonus, lire des videos, pour de vrai! le X5 n'est pas un video player, (et cowon sort un video player bientĂŽt alors ca aurait pas Ă©tĂ© dans leur intĂ©rĂȘt ) mais pour le mĂȘme prix voire moins cher qu'un sur-populaire ipod, ca peut ĂȘtre sympa quand mĂȘme -capacitĂ© de 20, 30, et bientĂŽt 60Go ; et des modĂšles 30L (alors que les M3L par exemple sont limitĂ©s Ă  20Go) et attention le meilleur sur la fin, support OGG, MP3, WMA,ASF et mĂȘme FLAC, ce qui est dĂ©jĂ  plus rare,ainsi que JPEG et MPEG4!, mais il ne supporte pas les DRM avec le firmware actuel je crois (quelqu'un confirme?) mais Ă©tant assez puissant pour lire des videos, le support de codecs variĂ©s n'est donc limitĂ© que par le firmware en accessoire, -la telecommande la plus complĂšte qui existe sur un player MP3 (la mĂȘme qu'avec un M3 simplement) -une station dock (cradle) -une houssette iaudio sympathique donc pour moi , c'est un balladeur ultime, d'un fabricant corĂ©en encore mĂ©connu des masses, mais jugez par vous mĂȘme la critique unanime: LES REVIEWS >>>prise en main par spaceturtle<<<, avec photos et tĂ©lĂ©commande, ici mĂȘme! http://forum.hardware.fr/forum2.ph [...] w=0&nojs=0 akihabara news (plein de photos) http://www.akihabaranews.com/revue_48.html ZDnet http://www.zdnet.fr/produits/mater [...] m?tab=test generationMP3 http://www.generationmp3.com/forum [...] ntry242882 et encore http://www.generationmp3.com/forum [...] 22069.html DAPreview (in english) http://www.dapreview.net/content.php?review.201 200 photos dans la gallerie iaudiophile (in english) http://www.iaudiophile.net/content.php?review.24.0 bon test avec benchs et tout mp3.com (in english) http://www.mp3.com/tech/players_31447897_review.php sondage X5 vs Ipod, mais qui gagne donc? et de combien? http://reviews.cnet.com/4520-3000_7-6245404.html les commentaires des ipodiens sont hilarants ("si je voulais des fonctions qui servent Ă  rien et 2 heures d'autonomie j'acheterai un archos!" )
http://forum.hardware.fr/hfr/VideoSon/Materiel/unique-iaudio-x5-sujet_85395_132.htm

766 [WS001] Circuit-Bending – Initiation « Gasol
Introduction Le Circuit-Bending ou Circuitage dĂ©signe l’activitĂ© qui consiste Ă  volontairement court-circuiter un appareil Ă©lectronique (gĂ©nĂ©ralement sonore) afin de provoquer des comportements inattendus pour le dĂ©tourner de son usage d’origine. Par exemple, un jouet sonore pour enfant ou une console de jeu gĂ©nĂ©reront des sons ou des images plus ou moins alĂ©atoires et imprĂ©visibles. Ce terme Ă  Ă©tĂ© introduit par Reed Ghazala dans les annĂ©e 60 lorsqu’il court-circuita accidentellement l’un de ses instruments. Mais des mĂ©thodes similaires ont Ă©tĂ© utilisĂ©es auparavant par d’autres musiciens et ingĂ©nieurs. Cette activitĂ© peut ĂȘtre assimilĂ©e Ă  une certaine forme d’art, de part le dĂ©tournement, l’appropriation et la personnalisation de ces appareils ainsi que leurs usages lors de performances audiovisuelles. C’est l’art du court-circuit. On rencontrera souvent les termes Circuit-Bender ou Bender pour dĂ©signer la personne qui effectue ces modifications et on parlera de Bends pour toutes modifications apportĂ©es Ă  l’appareil. Attention: Ne jamais tenter ces manipulations sur des appareils alimentĂ©s par une tension supĂ©rieure Ă  12V, risque d’électrocution. Ne pas torturer des appareils trop onĂ©reux ou auxquels on tient, en effet il existe un haut risque de casse irrĂ©versible qui transformera le jouet en un joli presse papier. Un peu de thĂ©orie Le Circuitage ne demande pas de grandes connaissances en Ă©lectronique, mais quelques bases sont nĂ©cessaires Ă  l’apprĂ©hension de cette activitĂ©. Notamment la reconnaissance des divers composants Ă©lectroniques qui seront utilisĂ©s ou court-circuitĂ©s. RĂ©sistances La rĂ©sistance est surement le composant le plus rĂ©pandu. Sa principale caractĂ©ristique est d’opposer une plus ou moins grande rĂ©sistance Ă  la circulation du courant Ă©lectrique. Sa valeur (mesurĂ©e en ohms) peut ĂȘtre dĂ©terminĂ©e par un code couleur ou lue sur le boĂźtier des composants les plus rĂ©cents. PotentiomĂštres Un potentiomĂštre n’est autre qu’une rĂ©sistance ajustable. Il possĂšde 3 pattes ainsi qu’un systĂšme mĂ©canique permettant la variation de la rĂ©sistance. Photo-rĂ©sistances Une photo-rĂ©sistance est Ă©galement une rĂ©sistance dont la valeur varie en fonction de l’intensitĂ© lumineuse. On peut Ă©galement le nommer rĂ©sistance photo-dĂ©pendante (light-dependent resistor (LDR)) ou photoconducteur. Condensateurs Un condensateur est un composant Ă©lectronique ou Ă©lectrique Ă©lĂ©mentaire qui a pour propriĂ©tĂ© principale de pouvoir stocker des charges Ă©lectriques opposĂ©es sur ses armatures. Il est utilisĂ© principalement pour stabiliser une alimentation Ă©lectrique, traiter des signaux pĂ©riodiques, sĂ©parer le courant alternatif du courant continu, stocker de l’énergie. Diodes La diode est principalement utilisĂ©e comme convertisseur de courant alternatif vers du courant continu ou comme multiplicateur ou rĂ©gulateur de tension. C’est un composant polarisĂ©, ce qui signifie que le sens de branchement a une importance sur le fonctionnement du montage. Diodes Electro-Luminescentes (DEL / LED) La LED possĂšde la particularitĂ© de gĂ©nĂ©rer de la lumiĂšre lorsqu’elle est parcourue par un courant. De la mĂȘme maniĂšre que la diode, ce composant est polarisĂ©. Transistors Le transistor est le composant actif utilisĂ© principalement comme interrupteur commandĂ© ou pour l’amplification, mais aussi pour stabiliser une tension ou moduler un signal. Circuits intĂ©grĂ©s Le circuit intĂ©grĂ© (CI), aussi appelĂ© puce Ă©lectronique, est un composant Ă©lectronique reproduisant une ou plusieurs fonctions Ă©lectroniques plus ou moins complexes, intĂ©grant souvent plusieurs types de composants Ă©lectroniques de base dans un volume rĂ©duit, rendant le circuit facile Ă  mettre en Ɠuvre. Il existe une trĂšs grande variĂ©tĂ© de ces composants divisĂ©s en deux grandes catĂ©gories : analogique et numĂ©rique. Interrupteurs Un interrupteur est un dispositif permettant d’interrompre ou d’autoriser le passage d’un flux. Boutons poussoirs Le bouton poussoir est une touche tactile qui permet de faire une liaison Ă©lectrique momentanĂ©e le temps que l’on appuie dessus ou, sur certains modĂšles inversĂ©s, d’ouvrir temporairement le contact Ă©lectrique. Connecteurs Jack Format de connecteur mĂąle et femelle gĂ©nĂ©ralement utilisĂ© pour les connexions audio de types casques et micros. Le mini Jack fait 3,5 mm de diamĂštre, le jack normal fait 6,35 mm. MatĂ©riel et compĂ©tences Pour mener Ă  bien ces projets et en plus de certains composants citĂ©s ci-dessus, il faudra ĂȘtre Ă©quipĂ© du matĂ©riel basique (tournevis, fer Ă  souder, Ă©tain, pompe Ă  dessouder, cĂąblage, pinces coupantes, pinces croco, perceuse, dremel 
) De plus, il faudra un minimum de compĂ©tences en soudage, mais tout le monde se souvient des cours de technologies au collĂšge et dans tous les cas, ces compĂ©tences s’acquiĂšrent vite aprĂšs quelques essais. Il faudra simplement veiller Ă  ne pas dĂ©poser la panne du fer trop longtemps sur un composant pour ne pas l’endommager et ne pas faire baver l’étain au risque de crĂ©er un court-circuit non souhaitĂ©. Il faudra Ă©galement s’armer de patience, c’est la qualitĂ© premiĂšre et la plus haute compĂ©tence d’un Bender. En effet, un jouet nĂ©cessite gĂ©nĂ©ralement entre 4 Ă  12h pour ĂȘtre modifiĂ© (dont les 3/4 de ce temps sont consacrĂ©s Ă  la recherche des Bends). Avec l’expĂ©rience ce temps sera considĂ©rablement rĂ©duit. Beaucoup de pratique Victimes potentielles Pour dĂ©buter, l’idĂ©al est de s’attaquer Ă  des appareils peu couteux tels que des jouets sonores rĂ©cupĂ©rĂ©s dans votre cave ou lors de vide-greniers. Les plus rĂ©putĂ©s Ă©tant les jouets vintages du type DictĂ©e Magique et dĂ©rivĂ©s (Speak&Spell/Math/Learn), les insupportables Furby, les petits synthĂ©tiseurs type Casio SK-1 
 Tout ce qui possĂšde un haut-parleur, fonctionne sur piles ou en dessous de 12V. Plus particuliĂšrement les appareils fabriquĂ©s durant les annĂ©es 80/90 qui ne sont pas encore Ă©quipĂ©s de composants Ă©lectroniques sophistiquĂ©s ou de circuits entiĂšrement numĂ©riques. Les constructeurs les plus connus sont: Texas Instruments, Casio, Vtech, Coleco, Creatoy. Il est Ă©videmment possible d’élargir les domaines de recherches Ă  des appareils plus Ă©laborĂ©s mais gare Ă  l’irrĂ©versible court-circuit meurtrier qui mettra dĂ©finitivement la machine hors-service. Recherche Il faut tout d’abord dĂ©sosser votre cible pour mettre Ă  nu le circuit Ă©lectronique. Ensuite, on allume le jouet pour lui faire Ă©mettre un son et on test simplement sa rĂ©activitĂ© en posant plusieurs doigts simultanĂ©ment sur diffĂ©rents endroits du circuit. GĂ©nĂ©ralement, un effet de « pitch » se fait entendre (baisse/augmentation de la tonalitĂ©), on comprend alors que la machine est sensible au Circuitage et les choses sĂ©rieuses peuvent donc commencer (toutes les machines ne sont pas forcement sensibles au toucher, mais c’est une bonne technique d’approche). Afin de ne pas avoir Ă  mĂ©moriser tous les endroits sensibles, l’idĂ©al est de prendre une photo du circuit, de la transferer sur un ordinateur et ainsi noter pas Ă  pas Ă  l’aide d’un logiciel de dessin type MSPaint ou Photoshop tous les Bends dĂ©couverts. Certains les notent directement sur le circuit Ă  l’aide d’un stylo ou d’un feutre, mais l’encre contenant gĂ©nĂ©ralement du carbone et le carbone Ă©tant conducteur, il existe un risque de court-circuit non dĂ©sirĂ© dont on pourra difficilement se dĂ©faire. La premiĂšre et la plus simple des modifications Ă  apporter Ă  son appareil est le raccordement Ă  un ampli ou une console de mixage. Il sera alors possible d’enregistrer les sons de la machine ou de l’utiliser lors de performances live. Pour ce faire, on repĂšre gĂ©nĂ©ralement le haut-parleur et on le remplace ou on installe en parallĂšle un connecteur Jack. Dans le second cas, l’ajout d’un interrupteur pourra servir Ă  basculer entre la sortie audio ou le haut-parleur. On peut maintenant commencer Ă  parcourir mĂ©thodiquement ou au hasard le circuit Ă  l’aide d’un testeur. Le plus simple est d’utiliser des pinces croco que l’on raccordera Ă  deux petits tournevis d’horloger. On place la pointe du premier tournevis qui restera stationnaire sur un point du circuit et avec le second on parcourt diffĂ©rents autres points en Ă©coutant les changements de sons intĂ©ressants que l’on note au fur et Ă  mesure sur notre photo. On poursuit ensuite en dĂ©plaçant le premier tournevis sur un autre point et en recommençant notre parcours avec le second. On rĂ©pĂšte cette procĂ©dure jusqu’à ce que la totalitĂ© du circuit ait Ă©tĂ© parcouru ou lorsque nous estimons avoir trouvĂ© toutes les modifications souhaitĂ©es. Les Bends les plus courants sont gĂ©nĂ©ralement: la sortie audio permettant l’amplification, le volume, l’overdrive/distortion, les glitches, les boucles, le bouton reset. Dans certains cas, les Bends ne sont pas compatibles entre-eux. La machine plantera irrĂ©mĂ©diablement dĂšs lors qu’on activera plusieurs Bends simultanĂ©ment. On peut alors dĂ©cider de continuer la quĂȘte des modifications compatibles ou bien Ă©viter d’en activer plusieurs Ă  la fois. CĂąblage et placement des composants La prochaine Ă©tape est le raccordement des diffĂ©rents points du circuit trouvĂ©s prĂ©cĂ©demment. On les relie entre eux en soudant un fin cĂąble de cuivre sur chaque point. On placera ensuite, par exemple, un interrupteur entre deux de ces cĂąbles allant de paires, de maniĂšre Ă  (dĂ©s)activer notre court-circuit. Il est aussi possible dans certains cas de remplacer ou coupler l’interrupteur Ă  un potentiomĂštre ou une photo-rĂ©sistance qui appliquera une plus ou moins grande rĂ©sistance au passage du courant, attĂ©nuant ou accentuant ainsi l’effet du court-circuit (trĂšs utile pour les effets de pitch/volume/overdrive). Il est prĂ©fĂ©rable de ne pas souder le composant avant de l’avoir montĂ© sur le chĂąssis de la machine, de maniĂšre Ă  ne pas le dessouder par inadvertance lors de son placement. Utile aussi pour connaitre la bonne longueur des cĂąbles et leur cheminement et ainsi Ă©viter les surplus qui empĂȘcheraient la fermeture du boitier. Pour percer le chĂąssis, on utilisera une petite perceuse ou un Dremel. Le positionnement des composants est libre mais attention Ă  choisir un emplacement qui ne gĂȘnera ni la fermeture, ni l’ergonomie du boitier. En effet, un composant mal placĂ© et difficilement accessible pourrait compromettre la spontanĂ©itĂ© de la performance. Afin de ne pas trop endommager le chĂąssis, il est aussi possible de raccorder tous les composants sur un boitier externe qui servira de contrĂŽleur. Dans ce cas, l’utilisation d’un cĂąble nappe tel que l’on trouve dans un ordinateur peut ĂȘtre trĂšs pratique pour ne pas avoir des dizaines de fils qui sortent du chĂąssis (un cĂąble SCSI est parfait pour ce type de montage). Tests Il est maintenant l’heure de tester notre nouveau jouet ! Liens utiles http://www.anti-theory.com : Reed Ghazala, pĂšre du Circuit-Bending http://www.casperelectronics.com : Peter Edwards, grand maĂźtre Bender http://gieskes.nl : Gijs Gieskes, un extra-terrestre http://bitcrusher.free.fr : Mon cher ami Bitcrusher, grand Bender francophone http://www.dataglitch.org : Label associatif regroupant des amoureux des technologies Lo-Fi http://www.getlofi.com : Astuces et ressources pour dĂ©butants ou vĂ©tĂ©rans http://www.sailormouth.org : Des infos et des schĂ©mas trĂšs utiles http://www.datamath.org : MusĂ©e des produits Texas-Instruments http://www.miniorgan.com : Base de donnĂ©es de jouets plus ou moins rares CrĂ©ations personnelles Screaming Teacher aka Talking Teacher – Coleco Le Livre Tragique aka Le Livre Magique – TI Speak’n'Glitch’n'Bleep’n'Math aka Speak’n'Math – TI La Tortu(r)e aka Tortue Musicale – Carrefour LoFi Mic aka TĂ©lĂ©phone Ă  cadran – Socotel
http://www.gasol.fr/2010/06/30/5/

739 Sound Designers.Org :: Le son qui a du sens
Le son qui a du sens sound design,sounddesign,sound designer,sounddesigner,audio,numĂ©rique,sound,design,montage,montage son,design sonore,son,mixage,enregistrement,habillage,doublage,synchro,composition,prise de son,bruitage,bruit,mastering,sonothĂšque,dolby,DTS,surround,multicanal,multi-canal,5.1,SR,MAO,M.A.O.,ingĂ©nieur,ingĂ©nieur du son,opĂ©rateur,opĂ©rateur du son,compositeur,rĂ©alisateur,rĂ©alisateur sonore,rĂ©alisation sonore,multimĂ©dia,MIDI,acoustique,crĂ©ation,sonore,production,postproduction,post production,audiovisuel,audiovisuelle,film,cinĂ©ma,vidĂ©o,tĂ©lĂ©vision,radio,musique,publicitĂ©,studio,forums,news,chat,articles,bancs d'essai,liens,tĂ©lĂ©chargements,captures,RSS,newsfeed,biblio,AES,EBU,OMF,AAF,VST,VSTi,RTAS,TDM,HTDM,AU,MAS,DX,DXi,Pro Tools, Digital Performer, Nuendo, Cubase, Logic, Pyramix, Samplitude, Wavelab, SoundForge, Cool Edit, Fairlight, Euphonix, Neve, SSL,Yamaha,Mackie,MOTU,Steinberg,Digidesign,Merging,AVID,soundminer,twistedwave Le PrĂ©-Mastering audio est une Ă©tape situĂ©e aprĂšs l’enregistrement et le mixage, en fin de la chaĂźne de production audio, c’est la derniĂšre optimisation du projet. NĂ©anmoins, c’est la partie du processus la moins connue tant par les professionnels que par les artistes. Le manque de connaissances Ă  ce sujet peut amener Ă  se poser plusieurs questions : « Quelle est son utilitĂ© ? Pourquoi un individu appelĂ© ingĂ©nieur de Mastering toucherait Ă  mon travail que je considĂšre comme Ă©tant abouti ? 
 » De plus si les personnes agissant en amont de la production audio et plus particuliĂšrement au niveau du mixage ne connaissent pas de quelle façon et dans quelle direction sera finalisĂ© leur projet, des erreurs ne pourront ĂȘtre Ă©vitĂ©s et les bĂ©nĂ©fices apportĂ©s par une Ă©tape de finalisation ne seront pas optimaux. On peut aussi dĂ©duire qu’une activitĂ© mal connue est inĂ©vitablement victime de prĂ©jugĂ©s et de fausses interprĂ©tations. Dans ce mĂ©moire, je porterai mon attention sur les moyens d’optimiser la transition entre le mixage et le PrĂ©-Mastering. En effet, lors d’une sĂ©ance d’enregistrement, les techniciens concernĂ©s agissent toujours en pensant Ă  l’étape suivante, c'est-Ă -dire celle du mixage. La dĂ©marche Ă  suivre devrait ĂȘtre la mĂȘme au moment de mixer Ă  l’attention du PrĂ©-Mastering. De cette façon, chacun remplit son rĂŽle de façon optimale et le produit peut prendre toute son ampleur. Pour ce faire il faut donc Ă©claircir les moyens et les logiques utilisĂ©es dans les studios de Mastering et mettre en Ă©vidence les bĂ©nĂ©fices qu’on en retire. AprĂšs un bref historique, pour « planter le dĂ©cor », je commencerai par mettre en avant les diffĂ©rents avantages que l’on peut tirer du PrĂ©-Mastering et pourquoi il est indispensable dans la chaĂźne de production audio. Puis j’expliquerai les moyens utilisĂ©s pour perfectionner le projet sonore en faisant un aperçu des outils[1] et de la maniĂšre dont s’en servent les ingĂ©nieurs de Mastering. Enfin, je mettrai en Ă©vidence les efforts qui peuvent ĂȘtre fait dĂ©s le mixage afin de faciliter et de profiter pleinement des amĂ©liorations pouvant ĂȘtre apportĂ©es lors de la finalisation. Le PrĂ©-Mastering n’est Ă  priori praticable que par des techniciens dotĂ©s d’une longue expĂ©rience. Le propos de ce mĂ©moire est de dĂ©couvrir et d’éclairer une activitĂ©, tout en dĂ©veloppant les bĂ©nĂ©fices qu’elle peut engendrer. Je prendrai aussi position sur les attitudes et les pratiques Ă  adopter en amont de la production audio[2] pour profiter pleinement du PrĂ©-Mastering. Le sujet choisi est le reflet de ma curiositĂ© et de la volontĂ© de travailler en harmonie avec les diffĂ©rents acteurs du milieu de la production audio.
http://www.sounddesigners.org/index.php?module=Articles&func=viewpage&pageid=23

737 Bulle Immobiliùre ‱ Voir le sujet - script PHP pour suivi des prix sur leboncoin
J'en ai parlé sur une autre file.... On ne sait jamais, ça peut toujours intéresser quelqu'un... Moi, je m'en sers pour suivre le marché immobilier de St Gilles Croix de Vie (en Vendée). Je le lance réguliÚrement pour mettre à jour le suivi des prix. Il y a quelques loupés, mais ça me sert bien. Le code n'est pas "hyper méga trop cool", il fonctionne juste premiÚre page: Edit: Ajout de la possibilité d'avoir plusieurs url à scanner (genre on veut les annonces du 85800 et celles du 85220)
http://www.bulle-immobiliere.org/forum/viewtopic.php?f=98&t=58956

718 Musiques - H O R S N O R M E
Dossier : OĂč trouver de la musique sur internet ? Par Ed End le samedi, mai 29 2010, 10:07 albums apprendre audio comment complet dossier efficace exhaussif fĂȘte de la musique gratuites guide illĂ©gal internet libre lĂ©gal meilleurs sites mp3 musiques oĂč trouver de la musique recherche simple son trouver tĂ©lĂ©chargement tĂ©lĂ©charger I. Pourquoi chercher de la musique sur internet ? Pour rĂ©pondre Ă  cette question on peut se poser une autre question : OĂč trouver de la musique en dehors d'internet ? A part quelques exceptions Ă  Paris, la plupart des disquaires indĂ©pendants ont disparus. Les supermarchĂ©s ont trĂšs peu de choix. Les magasins spĂ©cialisĂ©s, par exemple la Fnac ont un nombre limitĂ© de rĂ©fĂ©rences disponibles Ă  des prix pas toujours accessibles. Cependant il reste des solutions intĂ©ressantes : le marchĂ© de l'occasion, acheter les albums lors des concerts Ă  des prix plus abordables ou encore moins onĂ©reux les emprunter Ă  des mĂ©diathĂšques. Convertir en mp3 les anciens supports, k7, cd, vinyles et Ă©changer des albums numĂ©risĂ©s dont on dĂ©tient les originaux, lĂ©galement, dans le cadre de la copie privĂ©. Si malgrĂ© cela tant de personnes cherchent de la musique sur internet, c'est : a. Parce qu'il y a beaucoup plus de choix. A l'heure actuelle, par exemple, le dĂ©veloppement de la musique libre est tel qu'il est impossible de suivre l'intĂ©gralitĂ© des Ɠuvres qui sont publiĂ©es. b. Parce que le coĂ»t est quasi nul. - Soit en raison de la disparition du support, il n'y a plus de coĂ»t de diffusion, plus de coĂ»t de fabrication, juste Ă©ventuellement un coup de crĂ©ation. MalgrĂ© cela dans le domaine commercial les magasins en ligne (Itune et autres consorts) sont loin de rĂ©percuter la disparition des coups sur leurs tarifs. - Soit en raison de ce que les lobbys et le gouvernement appĂšlent piratage, pour ma part je considĂšre qu'ils font une faute d'orthographe et prĂ©fĂšre parler de partage. Un exemple flagrant de leur mauvaise foie, contrairement Ă  ce qu'a prĂ©tendu un jour un patron de la Fnac, un album n'est pas une baguette de pain, passer l'Ă©tape de crĂ©ation du premier exemplaire, il est duplicable Ă  l'infini, ni farine, ni travail supplĂ©mentaire, autrement dit, je ne connais aucune baguette de pain qui puisse nourrir toute la planĂšte. c. Parce que la dĂ©couverte est facilitĂ©e. Depuis que les majors ont pris le contrĂŽle des mĂ©dias radio et tĂ©lĂ©, Ă  part dans de rares mĂ©dias papiers spĂ©cialisĂ©s, et certains gratuits culturels, c'est trĂšs difficile de faire des dĂ©couvertes. ConcrĂštement avec un logiciel de peer to peer, on Ă©tend trĂšs rapidement la diversitĂ© des musiques que l'on apprĂ©cie. DĂ©jĂ  pour la simple raison que dans tous les genres, au-delĂ  du mainstream des majors il existe des Ɠuvres de qualitĂ©. d. Pour pouvoir essayer la musique avant de l'acheter. Une bonne façon de se prĂ©munir des singles qui pourraient permettent d'Ă©couler des albums bĂąclĂ©s.
http://hors.norme.blog.free.fr/index.php?category/L-internet-pour-les-nuls/Ressources-culturelles/Musique

659 Eee-Control prend les rĂȘnes de votre EeePC sous Ubuntu. | blogeee.net
Beaucoup de logiciels se battent pour permettre aux possesseurs de netbooks de gĂ©rer au mieux leur autonomie sous Windows. Beaucoup ont Ă©tĂ© passĂ©s en revue ici, mais bien peu existent pour le monde Linux. Eee-Control va peut-ĂȘtre changer la donne.
http://www.blogeee.net/2008/11/eee-control-prend-les-rennes-de-votre-eeepc-sous-ubuntu/#more-1353

518 LA MUSIQUE INDUSTRIELLE
QU’EST-CE QUE LA MUSIQUE INDUSTRIELLE ? Vous trouverez chez les disquaires bien achalandĂ©s un coin rĂ©servĂ© aux albums d’ " indus ", souvent mĂ©langĂ©s au gothique, Ă  la cold ou encore aux indĂ©pendants. Les couleurs noire et grise dominent les pochettes et les noms des groupes sont souvent longs et imprononçables, Ă  consonance allemande ou anglaise. Pour continuer dans le clichĂ©, on peut dĂ©crire la musique industrielle comme un style basĂ© sur des percussions mĂ©talliques qui martĂšlent, accompagnĂ©es de bruits agressifs souvent dissonants et de voix trafiquĂ©es, criĂ©es plus que chantĂ©es. En fait, l’indus est pour beaucoup une musique suspecte, apprĂ©ciĂ©e par d’étranges mĂ©lomanes qui n’auraient pas compris que la musique moderne est faite pour distraire, pour danser ou encore adoucir les mƓurs. Peu de gens savent en fait ce qu’est l’industriel Ă  proprement parler. Pourtant ce style a Ă©tĂ© trĂšs productif et une partie de la musique actuelle s’en inspire. A la base, l’industriel est un mouvement de contestation sociale et artistique. Il rejette le contrĂŽle de la musique populaire par les businessmen, les mĂ©dias et tous les hommes de pouvoir. Son essor est marquĂ© par la crĂ©ation d’Industrial Records, Ă  Londres, Ă  la fin des annĂ©es 1970 par le groupe Throbbing Gristle. C’est un des premiers labels indĂ©pendants, une entreprise de production et de diffusion de cassettes audio et de 33 tours, qui laisse ses musiciens s’exprimer sans contrainte, ni censure, ni souci de rentabilitĂ©. Il dĂ©veloppe une " stratĂ©gie de guĂ©rilla " contre les major company, ces entreprises qui soumettent la musique populaire aux lois du marchĂ©. Plus gĂ©nĂ©ralement, le mouvement industriel vomit l’industrie des loisirs orchestrĂ©e par les grands mĂ©dias. Il cherche Ă  faire rĂ©flĂ©chir sur la propagande et le marketing, sur l’utilisation de l’art et des diverses techniques de communication pour convaincre et dominer. L’ambition est de crĂ©er une alternative Ă  la culture de masse afin de lutter contre l’uniformisation des esprits. Pape de l’industriel, Genesis P-Orridge (alias Neil Megson) explique qu’au dĂ©part le but est de "savoir jusqu’oĂč on pouvait mĂ©tamorphoser et coller le son, prĂ©senter des sons complexes et non-divertissants dans une situation de culture populaire, afin de convaincre et de convertir. Nous voulions rĂ©investir la musique rock avec un contenu, une motivation et un risque. " Apparu en mĂȘme temps que le punk, l’industriel se veut plus radical, plus rĂ©flĂ©chi et surtout plus novateur en matiĂšre musicale. Il milite pour l’éclatement des codes musicaux qu’ils soient rock, jazz, classique ou pop. Recherchant l’imprĂ©vu, fuyant le formatage, il puise dans diffĂ©rents styles. Par ailleurs, de nouveaux instruments sont incorporĂ©s Ă  la musique. Les membres d’EinstĂŒrzende Neubauten utilisent des perceuses, de l’eau, des tĂŽles, ou mĂȘme leurs dents pour produire des sons originaux. DĂšs le dĂ©part, les instruments Ă©lectroniques ont Ă©tĂ© privilĂ©giĂ©s : boites Ă  rythme, synthĂ©tiseurs et les tout premiers Ă©chantillonneurs (sampleurs), dĂšs le dĂ©but des annĂ©es 1980. Ces instruments Ă©lectroniques aidant, l’indus a Ă©tĂ© produit par des non-musiciens et a dĂ©veloppĂ© la rĂ©pĂ©titivitĂ© (utilisation des sĂ©quenceurs). C’est dans ce sens que l’industriel est pour une bonne part Ă  l’origine de la techno. L’industriel ne se limite pas au dĂ©part Ă  un courant musical, c’est une tentative d’art total. Soit les musiciens indus sont des touches Ă  tout en matiĂšre artistique (Genesis P-Orridge, Jim Thirlwell), soit ils collaborent frĂ©quemment avec des cinĂ©astes, des troupes de thĂ©Ăątre ou de danse contemporaine. Pour les disques, le graphisme des pochettes compte parfois autant que la musique elle-mĂȘme. Dans toutes ses expressions artistiques, l’industriel recherche la provocation la plus radicale, le choc et la confusion. Les thĂšmes dĂ©veloppĂ©s sont autant de tabous : le totalitarisme sous toutes ses formes (propagande, uniformes militaires, symboles paĂŻens, plus ou moins fascistes ou nazis) ; le sado-masochisme, bouffonnerie spectaculaire parodiant les rapports humains ; la mort. C’est un constat froid des horreurs du monde, l’irruption de la laideur sous toutes ses formes dans la musique populaire. Mais attention, l’humour, le sarcasme et le cynisme sont essentiels dans l’indus. L’ironie et l’ambiguĂŻtĂ© sont fondatrices : la musique qui se proclame industrielle s’oppose Ă  l’industrie de la musique et aux valeurs de la sociĂ©tĂ© industrielle. Les membres de Throbbing Gristle troquaient volontiers leurs uniformes pour des chemises hawaĂŻennes, Current 93 s’est pris de passion pour le hĂ©ros enfantin Oui-Oui (Noddy), Laibach a parodiĂ© pompeusement les Beatles, Clair Obscur a chantĂ© les cours de la bourse, aprĂšs avoir smurfĂ© au goulag, et Foetus s’est fait connaĂźtre par une parodie de disco en l’honneur du marquis de Sade (avant MylĂšne Farmer !). Tous les musiciens qui se prĂ©tendent industriels mais s’expriment sans cette ironie fondatrice ou sans vĂ©ritable recherche musicale utilisent le terme abusivement. DĂšs 1981, Throbbing Gristle se sĂ©pare. Genesis P-Orridge explique : " nous avons quitter un milieu envahi par des idĂ©es et des gens malsains, parce que ces gens ont choisi de ne pas comprendre ce que nous disions. C’est devenu une surenchĂšre de provocation ". On a assistĂ© en effet Ă  une dĂ©rive et un appauvrissement musical. L’industriel est devenu un style parmi les autres. Comme tout mouvement contestataire, il a Ă©tĂ© rĂ©cupĂ©rĂ©e ; Ă  la fois par les mĂ©dias et par des mouvements d’extrĂȘme droite. Ainsi on a pu entendre, dans des publicitĂ©s tĂ©lĂ©visĂ©es, des percussions mĂ©talliques pour vanter les mĂ©rites de slips trĂšs masculins, ou bien des bruits de mĂ©canique qui dĂ©raille sortant d’un autoradio, pour vendre une voiture Ă  la mĂ©canique irrĂ©prochable. Les liens avĂ©rĂ©s avec l’extrĂȘme-droite ne concernent que quelques uns : en particulier Boyd Rice (du groupe NON) et plusieurs pĂąles ersatz du groupe de folk industriel Death in June, engluĂ©s dans une soupe europĂ©aniste nausĂ©abonde, oĂč se mĂȘlent rĂ©volution conservatrice, paganisme nordique ou celtique, thĂšmes guerriers et romantisme noir. Ces connivences ont jetĂ© le discrĂ©dit sur tout le mouvement industriel. C’est oublier que les artistes d’Industrial records refusaient de s’exprimer sur le terrain politique traditionnel, que des groupes se sont engagĂ©s Ă  gauche (Test Dept), tandis que d’autres ont affirmĂ© leur rejet de l’extrĂȘme-droite (Front 242). Beaucoup cependant rĂ©pugnent Ă  se justifier et continuent de jouer le jeu dangereux de la provocation fasciste. Il y a peu le groupe allemand Substanz t. a Ă©chantillonnĂ© la phrase suivante dans un morceau : " if you don’t like fascism, don’t play industrial music " (compilation teknoir, 1998).
http://nksinternational.free.fr/indus.html

314 Apache module mod_rewrite
Ce module utilise une fonction de rĂ©Ă©criture configurable par rĂšgles (construit Ă  partir d'un interprĂ©teur d'expressions rĂ©guliĂšres) pour rĂ©Ă©crire au vol des URL. Il accepte un nombre illimitĂ© de rĂšgles supplĂ©mentaires (qui peuvent apĂ©rer sur un grand nombre de variables, dont les en-tĂȘtes HTTP) pouvant rechercher ds correspondances granulaires et rechercher des donnĂ©es dans des bases de donnĂ©es externes (soit par des tables plates, des fichiers associatifs DBM ou des processus externes), aboutissant Ă  de puissantes fonctions de substitution d'URL. Il traite l'URL dansson intĂ©gralitĂ© (y compris la partie PATH_INFO) Ă  la fois dans le contexte serveur (httpd.conf) que dans chacun des contextes locaux de rĂ©pertoires (.htaccess) et peut gĂ©nĂ©rer des parties QUERY_STRING (arguments de requĂȘtes situĂ©s derriĂšre le '?')Ă  partir de ses rĂ©sultats. L'URL rĂ©sultante peut alors ĂȘtre conservĂ©e pour un nouveau traitement interne, une redirection externe ou un transfert vers un proxy interne. La premiĂšre Ă©criture de ce module a Ă©tĂ© rĂ©alisĂ©e en Avril 1996 et offerte confidentiellement au groupe Apache en Jullet 1997 par Ralf S. Engelschall
http://illiweb.com/manuel/Apache_1.3_VF/mod/mod_rewrite.html

136 Chimera Synthesis
Les anglais de Chimera Synthesis présentent un synthé modulaire pas plus grand qu'un boitier de CD : le bC16. Ce mini synthé à patchs dispose d'un VCO, d'un LFO, d'un ADSR, d'un VCA, d'un VCF, d'un générateur de bruit, et d'un modulateur en anneau. Niveau contrÎles, il embarque 16 potentiomÚtres et une connectique CV. Il peut fonctionner sur pile 9V ou via le secteur. Vendu 229$ à partir du 9 ou 11 janvier 2008, uniquement aux USA à priori. A noter que sont prévus un séquenceur analogique CV/MIDI (SM16) et un module de basses typées Acid (pH303).
http://www.chimerasynthesis.com/#/products/4529104833

127 Télécharger Unlocker - gratuit -
TĂ©lĂ©charger Unlocker sur Clubic : DĂ©bloquer les processus qui empechent de supprimer un fichier - Logiciel Windows tĂ©lĂ©charger, telecharger, tĂ©lĂ©chargement, download, Unlocker Dans la lignĂ©e de WhoLockMe, Unlocker vous aide Ă  dĂ©terminer quel processus ou application vous empĂȘche de supprimer un ou plusieurs fichiers, un cas de figure rencontrĂ© frĂ©quemment. Parfois, il s'agit simplement d'une application utilisant le fichier en question (dans le cas d'un document Word ou Photoshop, par exemple), mais il peut aussi s'agir d'un processus moins Ă©vident Ă  dĂ©tecter. Unlocker propose une interface dans la lignĂ©e de Who Lock Me, mais des possibilitĂ©s plus Ă©tendues. DĂ©tail apprĂ©ciable pour commencer : il rĂ©side dans la barre de notification et se lance automatiquement dĂšs l'affichage du message d'erreur (il est Ă©galement possible de l'ouvrir depuis le menu contextuel) Vous pouvez tuer le processus mais aussi « dĂ©vĂ©rouiller » le fichier sans fermer l'application lorsque c'est possible. Unlocker ne se limite d'ailleurs pas Ă  la suppression d'un fichier en cours d'utilisation puisqu'il permet Ă©galement de le dĂ©placer ou renommer. Un mode ligne de commande est disponible en plus de l'interface graphique.
http://www.clubic.com/telecharger-fiche20237-unlocker.html

100 Therapeutic Injections for Pain Management: eMedicine Clinical Procedures
Overview: This article focuses on the use of therapeutic injections to treat acute and chronic pain syndromes. Discussion of this topic begins with an overview of regional anesthesia, which includes the pharmacology of frequently administered medications and basic ... nerve blocks, technique; nerve blocks, rationale; nerve blocks, complications; local anesthetics; injection, pain treatment; chronic pain disorders; therapeutic injections for pain management; acute pain syndromes; chronic pain syndromes; regional anesthesia; pain disorders; therapeutic blocks; sympathetic blocks; diagnostic blocks; prognostic blocks; prophylactic blocks; pain management techniques
http://emedicine.medscape.com/article/1143675-overview

101 - 201