100SILEX, de 0 à 100 s: telle
1327 dictionnaire céline
L objectif de ce travail est de restituer l ensemble des usages de la langue de CĂ©line Ă  partir de son lexique. Il a Ă©galement pour but de tisser un rĂ©seau de rĂ©ferences en matiĂšre de critique cĂ©linienne quand celle-ci s interroge sur la langue. La prĂ©sente version ce projet n en est qu Ă  son dĂ©but. Elle sera complĂ©tĂ©e le plus rĂ©guliĂšrement possible. BientĂŽt, un moteur de recherche permettra d accĂ©der directement Ă  la dĂ©finition d un mot et Ă  ses occurrences. Ce travail part du principe selon lequel on ne peut comprendre l oeuvre de CĂ©line que si l on se penche sur les notions les plus Ă©videntes de la lecture, Ă  savoir la comprĂ©hension des mots qui forment une syntaxe elle-mĂȘme particuliĂšre, au service d un style qui souvent manie l ellipse et le sous-entendu. Cette dimension de la lecture, Ă©vidente pour beaucoup, l est moins pour ceux qui parlent une langue maternelle autre que le français. C est essentiellement Ă  eux qu est destinĂ© ce dictionnaire qui regroupe l ensemble des nĂ©ologismes et des termes argotiques les moins connus aujourd hui. Je me rĂ©fĂšre, chaque fois que possible, Ă  l Ă©dition de la PlĂ©iade, qui comprend Ă  ce jour quatre volumes (on annonce un cinquiĂšme de correspondance pour dans quelques annĂ©es). Il est bien entendu que le Vocabulaire populaire et argotique de Catherine ROUAYRENC de chaque volume, quoique lacunaire, constitue la rĂ©fĂ©rence principale. Toute reprise est indiquĂ©e comme telle. Autre ouvrage utile : le Dictionnaire du français non conventionnel paru chez Larousse, et dont Alain Rey est l un des rĂ©dacteurs. Un travail systĂ©matique permettra, d ici quelque temps, de multiplier les rĂ©fĂ©rences aux Ă©tudes dĂ©jĂ  publiĂ©es (notamment celles de A. Juilland, de l UniversitĂ© de Stanford). a b c d e f g h i j k l m n o p q r s t u v x y z a> [accueil] [ateliers] [culture Ă  cluj] [lectorat] [Ă©crivez-nous] A ABIBOCHER (S ) vb. pron. NĂ©ologisme formĂ© Ă  partir de rabibocher (rĂ©concilier quelqu’un avec quelqu’un d’autre). Signifie dont se lier d amitiĂ©. Le glossaire de la PlĂ©iade indique qu en emploi transitif, veut dire Ă©galement mettre en Ă©tat . ‘Se mettre bien avec la mort, qu’elle leur fasse pas de mal Ă  eux, leur cher ‘eux’, le moment venu
 leur moment
 s’abibocher avec elle !
’ FI, 11. Ça m abiboche pour La Villette. PlĂ©iade IV, App. II, 616. * ABÎMER vb. tr. D aprĂšs le glossaire de la PlĂ©iade IV, maltraiter quelqu un en paroles. Il m a abĂźmĂ©, hein ? Jules ? FII, 183. * ACHARNERIE n. f. NĂ©ologisme Ă  partir de acharnement. Une acharnerie d intempĂ©rie! rarissime! F1, 17.
http://duclos.tripod.com/Dictiona.htm

1316 Le dieu de la guerre
Citation:A. Un dieu indo-europĂ©en de la guerre. 1. Un dieu indo-europĂ©en de deuxiĂšme fonction ? Dans le cadre de la trifonctionnalitĂ© indo-europĂ©enne, telle qu’
http://socialiste.forumactif.com/t2108-le-dieu-de-la-guerre

1308 Le dieu de la guerre
Citation:A. Un dieu indo-europĂ©en de la guerre. 1. Un dieu indo-europĂ©en de deuxiĂšme fonction ? Dans le cadre de la trifonctionnalitĂ© indo-europĂ©enne, telle qu’
http://socialiste.forumactif.com/t2108-le-dieu-de-la-guerre

1289 Tellement Nomade - Afficher le sujet - Cowon X7
Tellement Nomade Le Forum
http://forum.tellementnomade.com/viewtopic.php?f=32&t=8&start=210

1148 reichelt.de electronique
Profi-QualitÀt zu Discount-Preisen. Elektronik und Technik jetzt online bestellen - Schnelle Lieferung + Kompetenter Service. ,, profi-qualitÀt zu discount-preisen. elektronik und technik jetzt online bestellen - schnelle lieferung + kompetenter service.
http://www.reichelt.de/

916 HughLeCaine.com - Bonjour
Biographie On a qualifiĂ© le scientifique et compositeur canadien Hugh Le Caine (1914-1977) de "hĂ©ros" de la musique Ă©lectronique. Il a grandi Ă  Port Arthur (maintenant Thunder Bay) dans le nord-ouest de l'Ontario. TrĂšs tĂŽt, il a commencĂ© Ă  construire des instruments de musique et Ă  expĂ©rimenter avec des appareils Ă©lectroniques. Dans sa jeunesse, il imaginait des "sonoritĂ©s merveilleuses" qu'il pensait pouvoir rĂ©aliser Ă  l'aide de nouvelles inventions Ă©lectroniques. Hugh Le Caine travaillant dans le laboratoire de physique de l'UniversitĂ© Queen Ă  Kingston en Ontario, en 1938 AprĂšs l'obtention de son diplĂŽme de maĂźtrise en science Ă  l'UniversitĂ© Queen en 1939, il s'est joint au Conseil national de recherche du Canada (CNRC) Ă  Ottawa. Il a travaillĂ© au dĂ©veloppement des premiers systĂšmes de radar et en physique atomique, se distinguant comme scientifique et publiant d'importants articles dans ces domaines. Chez lui, il poursuivait ses recherches en musique Ă©lectronique et en gĂ©nĂ©ration de son. Il a montĂ© son studio personnel en 1945 oĂč il a dĂ©butĂ© son travail indĂ©pendant sur la conception d'instruments de musique Ă©lectroniques tels que la sacqueboute Ă©lectronique, un instrument monophonique trĂšs Ă©laborĂ© qui est maintenant reconnu comme le premier synthĂ©tiseur contrĂŽlĂ© par tension. Par la suite, Le Caine a dĂ©veloppĂ© des systĂšmes de contrĂŽle par tension pour une grande variĂ©tĂ© d'applications. En 1948, Le Caine est parti en Angleterre pour quatre ans oĂč il a fait des Ă©tudes en physique, poursuivant son travail en musique Ă©lectronique Ă  son retour au Canada. GrĂące aux dĂ©monstrations publiques de ses instruments, il a obtenu la permission de dĂ©placer ses activitĂ©s musicales au CNRC et de s'y consacrer Ă  plein temps en 1954. Pendant les vingt annĂ©es qui ont suivi, il a construit plus de vingt-deux nouveaux instruments diffĂ©rents. Il a collaborĂ© au dĂ©veloppement de deux des premiers studios de musique Ă©lectronique Ă  l'UniversitĂ© de Toronto (inaugurĂ© en 1959) et Ă  l'UniversitĂ© McGill Ă  MontrĂ©al (inaugurĂ© en 1964). Le laboratoire de Le Caine au CNRC a fourni pratiquement Ă  lui seul l'Ă©quipement pour ces deux premiers studios. Les composantes de la saqueboute ont Ă©tĂ© sĂ©parĂ©es en unitĂ©s indĂ©pendantes - ou modules - permettant au compositeurs de leur assigner une tĂąche spĂ©cifique au sein d'un ensemble. Le Caine a enseignĂ© aux deux universitĂ©s et a influencĂ© toute une gĂ©nĂ©ration de compositeurs de musique Ă©lectroacoustique. Ses nombreux articles et dĂ©monstrations personnelles ont eu un effet catalyseur dans la communautĂ© canadienne et internationale. Il a exercĂ© une influence indirecte sur le dĂ©veloppement du synthĂ©tiseur modulaire Moog par l'entremise de Gustav Ciamaga, qui Ă©tait familier avec les filtres de Le Caine et qui a par la suite encouragĂ© Robert Moog Ă  dĂ©velopper son filtre passe-bas contrĂŽlĂ© par tension. Un des aspects les plus importants des instruments de Le Caine est sans doute leur efficacitĂ© pour la performance, leur maniabilitĂ©. Son obsession pour le "beau son" l'a conduit Ă  concevoir des instruments capables de produire un jeu expressif nuancĂ© caractĂ©ristique de la tradition orchestrale. Il avait un sens aigu des besoins de l'interprĂšte afin que celui-ci puisse exĂ©cuter les gestes qui, selon Le Caine, constituent l'essence de la musique. À cet Ă©gard, la sensibilitĂ© au toucher a Ă©tĂ© un Ă©lĂ©ment essentiel et a Ă©tĂ© utilisĂ©e pour les claviers, les mixeurs et autres composantes, sous des formes d'application mĂ©canique, Ă©lectronique et au moyen de la sensibilitĂ© Ă  la lumiĂšre. Sur ce point, les conceptions de Le Caine Ă©taient tellement avancĂ©es que certaines des possibilitĂ©s qu'il a dĂ©veloppĂ©es n'ont connu d'application commerciale que dans les annĂ©es 1980. IdĂ©alement, un instrument de musique devrait offrir de bonnes qualitĂ©s sonores et une certaine flexibilitĂ© dans son contrĂŽle. Or ces deux objectifs ne sont pas toujours compatibles. Les instruments traditionnels exigent habituellement une longue formation avant que l'interprĂšte puisse tirer parti de leurs qualitĂ©s musicales. Dans la conception de ses instruments Ă©lectroniques, Le Caine a tentĂ© de mettre l'accent sur la maniabilitĂ© de l'instrument sans compromettre l'intĂ©gritĂ© de la musique. Chacune de ses crĂ©ations est une Ă©tude unique sur l'Ă©quilibre et le raffinement. Sur le CD, HUGH LE CAINE, COMPOSITIONS, DOMONSTRATIONS 1946-1974, nous pouvons entendre les enregistrements rĂ©alisĂ©s par Le Caine, oĂč il explore et fait la dĂ©monstration des possibilitĂ©s qu'offrent huit de ses instruments. Dripsody, sa composition de 1955 construite Ă  partir du son d'une seule goutte d'eau, compte encore parmi les exemples les plus jouĂ©s de musique concrĂšte. MalgrĂ© l'accueil favorable que ses compositions ont Ă  juste titre connu, Le Caine a conservĂ© une attitude critique Ă  leur Ă©gard : "Je ne me considĂ©rais pas comme un compositeur. Toutefois, j'ai senti que la seule façon de comprendre l'intĂ©rĂȘt du compositeur pour un instrument Ă©tait de l'utiliser moi-mĂȘme dans les diffĂ©rentes formes musicales actuelles." Son humour dĂ©prĂ©ciateur Ă  l'Ă©gard de lui-mĂȘme est Ă©vident dans certains des titres qu'il a donnĂ©s Ă  ses compositions, tel que A Noisome Pestilence (le titre est un calembours : l'anglais "noisome" signifie rĂ©pugnant ou fĂ©tide, mais suggĂšre Ă©galement "noise" qui signifie bruit, d'oĂč la traduction adoptĂ©e, "Une peste bruyante"). Lorsqu'on lui a demandĂ© pourquoi il avait nommĂ© sa premiĂšre composition Dripsody, il a rĂ©pondu : "Parce qu'elle a Ă©tĂ© Ă©crite par une goutte."
http://www.hughlecaine.com/fr/

766 [WS001] Circuit-Bending – Initiation « Gasol
Introduction Le Circuit-Bending ou Circuitage dĂ©signe l’activitĂ© qui consiste Ă  volontairement court-circuiter un appareil Ă©lectronique (gĂ©nĂ©ralement sonore) afin de provoquer des comportements inattendus pour le dĂ©tourner de son usage d’origine. Par exemple, un jouet sonore pour enfant ou une console de jeu gĂ©nĂ©reront des sons ou des images plus ou moins alĂ©atoires et imprĂ©visibles. Ce terme Ă  Ă©tĂ© introduit par Reed Ghazala dans les annĂ©e 60 lorsqu’il court-circuita accidentellement l’un de ses instruments. Mais des mĂ©thodes similaires ont Ă©tĂ© utilisĂ©es auparavant par d’autres musiciens et ingĂ©nieurs. Cette activitĂ© peut ĂȘtre assimilĂ©e Ă  une certaine forme d’art, de part le dĂ©tournement, l’appropriation et la personnalisation de ces appareils ainsi que leurs usages lors de performances audiovisuelles. C’est l’art du court-circuit. On rencontrera souvent les termes Circuit-Bender ou Bender pour dĂ©signer la personne qui effectue ces modifications et on parlera de Bends pour toutes modifications apportĂ©es Ă  l’appareil. Attention: Ne jamais tenter ces manipulations sur des appareils alimentĂ©s par une tension supĂ©rieure Ă  12V, risque d’électrocution. Ne pas torturer des appareils trop onĂ©reux ou auxquels on tient, en effet il existe un haut risque de casse irrĂ©versible qui transformera le jouet en un joli presse papier. Un peu de thĂ©orie Le Circuitage ne demande pas de grandes connaissances en Ă©lectronique, mais quelques bases sont nĂ©cessaires Ă  l’apprĂ©hension de cette activitĂ©. Notamment la reconnaissance des divers composants Ă©lectroniques qui seront utilisĂ©s ou court-circuitĂ©s. RĂ©sistances La rĂ©sistance est surement le composant le plus rĂ©pandu. Sa principale caractĂ©ristique est d’opposer une plus ou moins grande rĂ©sistance Ă  la circulation du courant Ă©lectrique. Sa valeur (mesurĂ©e en ohms) peut ĂȘtre dĂ©terminĂ©e par un code couleur ou lue sur le boĂźtier des composants les plus rĂ©cents. PotentiomĂštres Un potentiomĂštre n’est autre qu’une rĂ©sistance ajustable. Il possĂšde 3 pattes ainsi qu’un systĂšme mĂ©canique permettant la variation de la rĂ©sistance. Photo-rĂ©sistances Une photo-rĂ©sistance est Ă©galement une rĂ©sistance dont la valeur varie en fonction de l’intensitĂ© lumineuse. On peut Ă©galement le nommer rĂ©sistance photo-dĂ©pendante (light-dependent resistor (LDR)) ou photoconducteur. Condensateurs Un condensateur est un composant Ă©lectronique ou Ă©lectrique Ă©lĂ©mentaire qui a pour propriĂ©tĂ© principale de pouvoir stocker des charges Ă©lectriques opposĂ©es sur ses armatures. Il est utilisĂ© principalement pour stabiliser une alimentation Ă©lectrique, traiter des signaux pĂ©riodiques, sĂ©parer le courant alternatif du courant continu, stocker de l’énergie. Diodes La diode est principalement utilisĂ©e comme convertisseur de courant alternatif vers du courant continu ou comme multiplicateur ou rĂ©gulateur de tension. C’est un composant polarisĂ©, ce qui signifie que le sens de branchement a une importance sur le fonctionnement du montage. Diodes Electro-Luminescentes (DEL / LED) La LED possĂšde la particularitĂ© de gĂ©nĂ©rer de la lumiĂšre lorsqu’elle est parcourue par un courant. De la mĂȘme maniĂšre que la diode, ce composant est polarisĂ©. Transistors Le transistor est le composant actif utilisĂ© principalement comme interrupteur commandĂ© ou pour l’amplification, mais aussi pour stabiliser une tension ou moduler un signal. Circuits intĂ©grĂ©s Le circuit intĂ©grĂ© (CI), aussi appelĂ© puce Ă©lectronique, est un composant Ă©lectronique reproduisant une ou plusieurs fonctions Ă©lectroniques plus ou moins complexes, intĂ©grant souvent plusieurs types de composants Ă©lectroniques de base dans un volume rĂ©duit, rendant le circuit facile Ă  mettre en Ɠuvre. Il existe une trĂšs grande variĂ©tĂ© de ces composants divisĂ©s en deux grandes catĂ©gories : analogique et numĂ©rique. Interrupteurs Un interrupteur est un dispositif permettant d’interrompre ou d’autoriser le passage d’un flux. Boutons poussoirs Le bouton poussoir est une touche tactile qui permet de faire une liaison Ă©lectrique momentanĂ©e le temps que l’on appuie dessus ou, sur certains modĂšles inversĂ©s, d’ouvrir temporairement le contact Ă©lectrique. Connecteurs Jack Format de connecteur mĂąle et femelle gĂ©nĂ©ralement utilisĂ© pour les connexions audio de types casques et micros. Le mini Jack fait 3,5 mm de diamĂštre, le jack normal fait 6,35 mm. MatĂ©riel et compĂ©tences Pour mener Ă  bien ces projets et en plus de certains composants citĂ©s ci-dessus, il faudra ĂȘtre Ă©quipĂ© du matĂ©riel basique (tournevis, fer Ă  souder, Ă©tain, pompe Ă  dessouder, cĂąblage, pinces coupantes, pinces croco, perceuse, dremel 
) De plus, il faudra un minimum de compĂ©tences en soudage, mais tout le monde se souvient des cours de technologies au collĂšge et dans tous les cas, ces compĂ©tences s’acquiĂšrent vite aprĂšs quelques essais. Il faudra simplement veiller Ă  ne pas dĂ©poser la panne du fer trop longtemps sur un composant pour ne pas l’endommager et ne pas faire baver l’étain au risque de crĂ©er un court-circuit non souhaitĂ©. Il faudra Ă©galement s’armer de patience, c’est la qualitĂ© premiĂšre et la plus haute compĂ©tence d’un Bender. En effet, un jouet nĂ©cessite gĂ©nĂ©ralement entre 4 Ă  12h pour ĂȘtre modifiĂ© (dont les 3/4 de ce temps sont consacrĂ©s Ă  la recherche des Bends). Avec l’expĂ©rience ce temps sera considĂ©rablement rĂ©duit. Beaucoup de pratique Victimes potentielles Pour dĂ©buter, l’idĂ©al est de s’attaquer Ă  des appareils peu couteux tels que des jouets sonores rĂ©cupĂ©rĂ©s dans votre cave ou lors de vide-greniers. Les plus rĂ©putĂ©s Ă©tant les jouets vintages du type DictĂ©e Magique et dĂ©rivĂ©s (Speak&Spell/Math/Learn), les insupportables Furby, les petits synthĂ©tiseurs type Casio SK-1 
 Tout ce qui possĂšde un haut-parleur, fonctionne sur piles ou en dessous de 12V. Plus particuliĂšrement les appareils fabriquĂ©s durant les annĂ©es 80/90 qui ne sont pas encore Ă©quipĂ©s de composants Ă©lectroniques sophistiquĂ©s ou de circuits entiĂšrement numĂ©riques. Les constructeurs les plus connus sont: Texas Instruments, Casio, Vtech, Coleco, Creatoy. Il est Ă©videmment possible d’élargir les domaines de recherches Ă  des appareils plus Ă©laborĂ©s mais gare Ă  l’irrĂ©versible court-circuit meurtrier qui mettra dĂ©finitivement la machine hors-service. Recherche Il faut tout d’abord dĂ©sosser votre cible pour mettre Ă  nu le circuit Ă©lectronique. Ensuite, on allume le jouet pour lui faire Ă©mettre un son et on test simplement sa rĂ©activitĂ© en posant plusieurs doigts simultanĂ©ment sur diffĂ©rents endroits du circuit. GĂ©nĂ©ralement, un effet de « pitch » se fait entendre (baisse/augmentation de la tonalitĂ©), on comprend alors que la machine est sensible au Circuitage et les choses sĂ©rieuses peuvent donc commencer (toutes les machines ne sont pas forcement sensibles au toucher, mais c’est une bonne technique d’approche). Afin de ne pas avoir Ă  mĂ©moriser tous les endroits sensibles, l’idĂ©al est de prendre une photo du circuit, de la transferer sur un ordinateur et ainsi noter pas Ă  pas Ă  l’aide d’un logiciel de dessin type MSPaint ou Photoshop tous les Bends dĂ©couverts. Certains les notent directement sur le circuit Ă  l’aide d’un stylo ou d’un feutre, mais l’encre contenant gĂ©nĂ©ralement du carbone et le carbone Ă©tant conducteur, il existe un risque de court-circuit non dĂ©sirĂ© dont on pourra difficilement se dĂ©faire. La premiĂšre et la plus simple des modifications Ă  apporter Ă  son appareil est le raccordement Ă  un ampli ou une console de mixage. Il sera alors possible d’enregistrer les sons de la machine ou de l’utiliser lors de performances live. Pour ce faire, on repĂšre gĂ©nĂ©ralement le haut-parleur et on le remplace ou on installe en parallĂšle un connecteur Jack. Dans le second cas, l’ajout d’un interrupteur pourra servir Ă  basculer entre la sortie audio ou le haut-parleur. On peut maintenant commencer Ă  parcourir mĂ©thodiquement ou au hasard le circuit Ă  l’aide d’un testeur. Le plus simple est d’utiliser des pinces croco que l’on raccordera Ă  deux petits tournevis d’horloger. On place la pointe du premier tournevis qui restera stationnaire sur un point du circuit et avec le second on parcourt diffĂ©rents autres points en Ă©coutant les changements de sons intĂ©ressants que l’on note au fur et Ă  mesure sur notre photo. On poursuit ensuite en dĂ©plaçant le premier tournevis sur un autre point et en recommençant notre parcours avec le second. On rĂ©pĂšte cette procĂ©dure jusqu’à ce que la totalitĂ© du circuit ait Ă©tĂ© parcouru ou lorsque nous estimons avoir trouvĂ© toutes les modifications souhaitĂ©es. Les Bends les plus courants sont gĂ©nĂ©ralement: la sortie audio permettant l’amplification, le volume, l’overdrive/distortion, les glitches, les boucles, le bouton reset. Dans certains cas, les Bends ne sont pas compatibles entre-eux. La machine plantera irrĂ©mĂ©diablement dĂšs lors qu’on activera plusieurs Bends simultanĂ©ment. On peut alors dĂ©cider de continuer la quĂȘte des modifications compatibles ou bien Ă©viter d’en activer plusieurs Ă  la fois. CĂąblage et placement des composants La prochaine Ă©tape est le raccordement des diffĂ©rents points du circuit trouvĂ©s prĂ©cĂ©demment. On les relie entre eux en soudant un fin cĂąble de cuivre sur chaque point. On placera ensuite, par exemple, un interrupteur entre deux de ces cĂąbles allant de paires, de maniĂšre Ă  (dĂ©s)activer notre court-circuit. Il est aussi possible dans certains cas de remplacer ou coupler l’interrupteur Ă  un potentiomĂštre ou une photo-rĂ©sistance qui appliquera une plus ou moins grande rĂ©sistance au passage du courant, attĂ©nuant ou accentuant ainsi l’effet du court-circuit (trĂšs utile pour les effets de pitch/volume/overdrive). Il est prĂ©fĂ©rable de ne pas souder le composant avant de l’avoir montĂ© sur le chĂąssis de la machine, de maniĂšre Ă  ne pas le dessouder par inadvertance lors de son placement. Utile aussi pour connaitre la bonne longueur des cĂąbles et leur cheminement et ainsi Ă©viter les surplus qui empĂȘcheraient la fermeture du boitier. Pour percer le chĂąssis, on utilisera une petite perceuse ou un Dremel. Le positionnement des composants est libre mais attention Ă  choisir un emplacement qui ne gĂȘnera ni la fermeture, ni l’ergonomie du boitier. En effet, un composant mal placĂ© et difficilement accessible pourrait compromettre la spontanĂ©itĂ© de la performance. Afin de ne pas trop endommager le chĂąssis, il est aussi possible de raccorder tous les composants sur un boitier externe qui servira de contrĂŽleur. Dans ce cas, l’utilisation d’un cĂąble nappe tel que l’on trouve dans un ordinateur peut ĂȘtre trĂšs pratique pour ne pas avoir des dizaines de fils qui sortent du chĂąssis (un cĂąble SCSI est parfait pour ce type de montage). Tests Il est maintenant l’heure de tester notre nouveau jouet ! Liens utiles http://www.anti-theory.com : Reed Ghazala, pĂšre du Circuit-Bending http://www.casperelectronics.com : Peter Edwards, grand maĂźtre Bender http://gieskes.nl : Gijs Gieskes, un extra-terrestre http://bitcrusher.free.fr : Mon cher ami Bitcrusher, grand Bender francophone http://www.dataglitch.org : Label associatif regroupant des amoureux des technologies Lo-Fi http://www.getlofi.com : Astuces et ressources pour dĂ©butants ou vĂ©tĂ©rans http://www.sailormouth.org : Des infos et des schĂ©mas trĂšs utiles http://www.datamath.org : MusĂ©e des produits Texas-Instruments http://www.miniorgan.com : Base de donnĂ©es de jouets plus ou moins rares CrĂ©ations personnelles Screaming Teacher aka Talking Teacher – Coleco Le Livre Tragique aka Le Livre Magique – TI Speak’n'Glitch’n'Bleep’n'Math aka Speak’n'Math – TI La Tortu(r)e aka Tortue Musicale – Carrefour LoFi Mic aka TĂ©lĂ©phone Ă  cadran – Socotel
http://www.gasol.fr/2010/06/30/5/

474 Why Intelligent People Fail
Why Intelligent People Fail Content from Sternberg, R. (1994). In search of the human mind. New York: Harcourt Brace. 1. Lack of motivation. A talent is irrelevant if a person is not motivated to use it. Motivation may be external (for example, social approval) or internal (satisfaction from a job well-done, for instance). External sources tend to be transient, while internal sources tend to produce more consistent performance. 2. Lack of impulse control. Habitual impulsiveness gets in the way of optimal performance. Some people do not bring their full intellectual resources to bear on a problem but go with the first solution that pops into their heads. 3. Lack of perserverance and perseveration. Some people give up too easily, while others are unable to stop even when the quest will clearly be fruitless. 4. Using the wrong abilities. People may not be using the right abilities for the tasks in which they are engaged. 5. Inability to translate thought into action. Some people seem buried in thought. They have good ideas but rarely seem able to do anything about them. 6. Lack of product orientation. Some people seem more concerned about the process than the result of activity. 7. Inability to complete tasks. For some people nothing ever draws to a close. Perhaps it’s fear of what they would do next or fear of becoming hopelessly enmeshed in detail. 8. Failure to initiate. Still others are unwilling or unable to initiate a project. It may be indecision or fear of commitment. 9. Fear of failure. People may not reach peak performance because they avoid the really important challenges in life. 10. Procrastination. Some people are unable to act without pressure. They may also look for little things to do in order to put off the big ones. 11. Misattribution of blame. Some people always blame themselves for even the slightest mishap. Some always blame others. 12. Excessive self-pity. Some people spend more time feeling sorry for themselves than expending the effort necessary to overcome the problem. 13. Excessive dependency. Some people expect others to do for them what they ought to be doing themselves. 14. Wallowing in personal difficulties. Some people let their personal difficulties interfere grossly with their work. During the course of life, one can expect some real joys and some real sorrows. Maintaining a proper perspective is often difficult. 15. Distractibility and lack of concentration. Even some very intelligent people have very short attention spans. 16. Spreading oneself too think or too thick. Undertaking too many activities may result in none being completed on time. Undertaking too few can also result in missed opportunities and reduced levels of accomplishment. 17. Inability to delay gratification. Some people reward themselves and are rewarded by others for finishing small tasks, while avoiding bigger tasks that would earn them larger rewards. 18. Inability to see the forest for the trees. Some people become obsessed with details and are either unwilling or unable to see or deal with the larger picture in the projects they undertake. 19. Lack of balance between critical, analytical thinking and creative, synthetic thinking. It is important for people to learn what kind of thinking is expected of them in each situation. 20. Too little or too much self-confidence. Lack of self-confidence can gnaw away at a person’s ability to get things done and become a self-fulfilling prophecy. Conversely, individuals with too much self-confidence may not know when to admit they are wrong or in need of self-improvement.
http://www.acceleratingfuture.com/michael/works/intelligentfailure.htm

473 Djihad - Wikipédia
Djihad, jihad ou djihĂąd (arabe : jihād, ŰŹÙ‡Ű§ŰŻ, lutte) est un terme arabe et signifiant « exercer une force », « tĂącher » ou « combattre ». Dans le Coran, l'expression « al-jihad bi anfousikoum » (Lutter contre les penchants de votre Ăąme) est l'Ă©quivalent de l'expression se faire violence ou « al-jihad fi sabil Allah » (combat sacrĂ© dans le chemin d'Allah)1,2. Le concept du jihad a constamment Ă©voluĂ© ce qui empĂȘche toute dĂ©finition figĂ©e au profit de la recherche d'interprĂ©tations successives, souvent concurrentes parmi les sphĂšres intellectuelles musulmanes3. L'islam compte quatre types de jihad : par le cƓur, par la langue, par la main et par l'Ă©pĂ©e. Le jihad par le cƓur, aussi nommĂ© « Grand jihad », invite les musulmans Ă  combattre afin de s'amĂ©liorer ou d'amĂ©liorer la sociĂ©tĂ©4,5. De nombreux savants musulmans interprĂštent le jihad comme une lutte dans un sens spirituel. Une minoritĂ© de savants sunnites le considĂšrent comme le sixiĂšme pilier de l'islam quoique le jihad n'en ait pas le statut officiel4. Dans le chiisme duodĂ©cimain, il est considĂ©rĂ© comme une des dix pratiques religieuses du culte. Le plus connu des sens du jihad est le jihad par l'Ă©pĂ©e ou « Petit jihad ». Il a servi d'argument Ă  diffĂ©rents groupes musulmans Ă  travers l'histoire pour
http://fr.wikipedia.org/wiki/Djihad

359 AMAZONA.de - Vintage Synths > Blue Box: Korg PS-3200
AMAZONA.de Online Magazin Synthesizer, Keyboards, Expander, Sampler, EffektgerÀte, Masteringtools, Produktionseqipment, Software, Plugins, Standalonesoftware, Microphone, Lautsprecher, Mischpulte AnlĂ€sslich der Jean Michel Jarre Tour 2008 ist es angebracht, einen seiner treuen Wegbegleiter im BĂŒhnensetup vorzustellen: Den Korg PS-3200. Dieses semi-modulare Instrument kam 1978 – ein Jahr nach ‘Start’ der Serie in Form von PS-3100 bzw. PS-3300 – auf den Markt. Obwohl sich in diesem einen Jahr technisch gesehen viel getan hat (der PS-3200 verfĂŒgt als Einziger ĂŒber Programmspeicher, stufenlosen Chorus und andere Besonderheiten), und das Instrument bis weit in die 80er Jahre in Produktion bzw. im Angebot war, wurden nur 500 StĂŒck davon hergestellt. Das entspricht jedoch in etwa der ‘PS-Tradition’, denn auch vom kleinen PS-3100 wurden nicht mehr als 600 StĂŒck verkauft. Der große PS-3300 (von dem Jean Michel Jarre seinerzeit ĂŒbrigens zwei StĂŒck im Studio hatte) fĂ€llt bekanntlich noch deutlicher aus dem Rahmen, brachte er es doch nur auf ca. 50 gebaute Exemplare.
http://www.amazona.de/index.php?page=26&file=2&article_id=1734

358 RĂ©sultats Google Recherche d'images correspondant Ă  http://www.amazona.de/media/articles/article_images/article_1734/1_ps3200.jpg
AnlĂ€sslich der Jean Michel Jarre Tour 2008 ist es angebracht, einen seiner treuen Wegbegleiter im BĂŒhnensetup vorzustellen: Den Korg PS-3200. Dieses semi-modulare Instrument kam 1978 – ein Jahr nach ‘Start’ der Serie in Form von PS-3100 bzw. PS-3300 – auf den Markt. Obwohl sich in diesem einen Jahr technisch gesehen viel getan hat (der PS-3200 verfĂŒgt als Einziger ĂŒber Programmspeicher, stufenlosen Chorus und andere Besonderheiten), und das Instrument bis weit in die 80er Jahre in Produktion bzw. im Angebot war, wurden nur 500 StĂŒck davon hergestellt. Das entspricht jedoch in etwa der ‘PS-Tradition’, denn auch vom kleinen PS-3100 wurden nicht mehr als 600 StĂŒck verkauft. Der große PS-3300 (von dem Jean Michel Jarre seinerzeit ĂŒbrigens zwei StĂŒck im Studio hatte) fĂ€llt bekanntlich noch deutlicher aus dem Rahmen, brachte er es doch nur auf ca. 50 gebaute Exemplare.
http://www.google.com/imgres?imgurl=http://www.amazona.de/media/articles/article_images/article_1734/1_ps3200.jpg&imgrefurl=http://www.amazona.de/index.php%3Fpage%3D26%26file%3D2%26article_id%3D1734&usg=__6h2_oYoRdhSJm3vSnU-6f5BQE4Y=&h=600&w=800&sz=106&hl=fr&start=11&sig2=2YGw0U429tB19AJ_m6tg5g&um=1&itbs=1&tbnid=VZYyV__Lfq7npM:&tbnh=107&tbnw=143&prev=/images%3Fq%3Dkorg%2Bps%2B3300%26um%3D1%26hl%3Dfr%26client%3Dopera%26sa%3DN%26rls%3Dfr%26tbs%3Disch:1&ei=khIETIfhJZiP4gbphZzqDQ

245 PLEXIGLAS - UPGRADE ACRYLIC PLATTER for Pro- Ject RPM 1.3 Genie
PLEXIGLAS - UPGRADE ACRYLIC PLATTER for Pro- Ject RPM 1.3 Genie original DELTA DEVICE ( Delta Dynamics ) D.D.33 milky-white ACRYLIC PLATTERS
http://www.acrylteller.com/epages/es122814.sf/en_GB/?ObjectPath=/Shops/es122814_acrylteller/Products/5833340

101 - 201